Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Votre playlist pour Noël est prête !

CHRISTMAS PIANO
Steve Halama - Unsplash
Partager

Lors du traditionnel sapin de Noël et repas de fête avec vos proches le 25 décembre, un arrière-plan musical sera certainement très apprécié par tous. Nous avons donc préparé pour vous une playlist des plus beaux chants de Noël francais et étrangers !

Chants de messe de Noël, musique classique, chansons enfantines et classiques américains, découvrez ou redécouvrez ces intemporels qui ont su pour certains traverser des centaines d’années en continuant à nous bouleverser à chaque écoute. L’allégresse à l’arrivée du Messie sur la terre des vivants a été magnifiquement mise en musique par les plus grands compositeurs et racontée avec poésie à travers de superbes textes. D’après le Nouveau Testament, les premiers chants de Noël furent chantés par les anges au-dessus de la crèche pour fêter la naissance de l’Enfant-Jésus. Nous avons sélectionné pour vous les grands classiques mais également des chants plus récents, moins connus ou encore venus d’Allemagne, d’Angleterre ou d’ailleurs.

Voici donc notre playlist à écouter en boucle pendant le réveillon de Noël. Enclenchez le lecteur, et laissez vous porter par les 32 titres sélectionnés pour vous. Et pour en savoir plus sur chacun d’entre eux, retrouvez-ci dessous leur petite histoire ou une anecdote à partager en famille.

Les hymnes traditionnelles en latin

O Magnum Mysterium, pièce grégorienne issue des matines de Noël traditionnelles. Bon nombre de compositeurs ont créé des polyphonies de ce chant  parmi lesquelles les plus connues sont celles de Byrd, Poulenc, Morales… Voici ici un extrait de la magnifique reprise de la messe polyphonique de Tomas Luis de Victoria.

Adeste fideles (« Accourez, fidèles »), hymne traditionnel chrétien en latin du XVIIIe siècle.

Hodie Chistus natus chant grégorien entonné aux Vêpres de Noël pour l’Antienne du Magnificat.

Gaudete ! Gaudete ! Christus est natus hymne liturgique de Noël, datant de la fin du Moyen Age (XVe sièce).

Veni, veni Emmanuel, célèbre hymne de l’Avent, dont le texte provient d’un hymnaire jésuite publié à Cologne en 1710 mais qui ne fut mis en musique qu’en 1851 par Thomas Helmore.

Les chants de Noël mis en musique par les plus grands compositeurs

For Unto Us a Child Is Born extrait de l’oratorio Le Messie, composé en 1741 par Georg Friedrich Haendel.

Tollite Hostias extrait de l’oratorio de Noël de Saint-Saëns en 1858 dont les textes sont tirés de la Bible.

Oratorio de Noël de Bach, messe écrite pour être chantée à Noël, en 1734, accompagnée par un orchestre.

La nuit de Rameau écrit sur l’air Rendons un dernier hommage extrait de l’opéra de Jean-Philippe Rameau, Hippolyte et Aricie. L’harmonisation fut effectuée par Joseph Noyon sur des paroles écrites par Edouard Sciortini, à la fin du XIXe siècle.

Tous les chants de Noël célèbrent l’allégresse et l’espérance. Les textes des chants évoquent bien sûr la nuit de Noël mais également la visite des bergers, le petit enfant dans la crèche, l’arrivée des Rois Mages…

Les cantiques intemporels, en français

Le Moyen Age a été période très prolifique en cantiques de Noël. Fertiault, dans son introduction aux Noëls bourguignons explique très justement cet engouement populaire pour ces chants :

« Plusieurs d’entre eux sont, non pas un but, mais un moyen ; c’est-à-dire, que le Noël vient tout simplement en aide à la célébration de la fête que son nom désigne (…). Ces refrains, ces couplets monotones, ces Noëls enfin, se chantent non pas dans les églises (…), mais chez soi, au coin du feu, principalement sous le vaste manteau des cheminées villageoises, en groupes toujours nombreux de voisins et d’amis, et à côté de marrons, de vin blanc, etc. »

Le poète Clément Marot écrivait ainsi sa chanson Une nuit de Noël : « Te souvient-il plus du Prophète/ Qui nous dit cas’ de si hault faicl,/ Que d’une pucelle parfaicte/ Naistroit un enfant tout parfaict ? »

Connaissez-vous le Sommeil de l’enfant Jésus ? (début XVIe siècle). Dès les premières notes vous allez certainement reconnaître ce chant mieux connu sous le nom Entre le bœuf et l’âne gris, première strophe du chant. Les paroles, très simples, sont majestueusement mises en valeur par l’arrangement musical. À la même époque est composé Venez divin Messie, écrit par l’abbé Simon-Joseph Pellegrin d’après des textes bibliques et sur un air traditionnel français du XVIe siècle, Laissez paître vos bêtes.

Au XVIIe siècle arrivent des œuvres plus étudiées parmi lesquelles on retrouve le fameux Noël Nouvelet.

En 1847 naît le désormais incontournable Minuit Chrétien, maintes fois repris depuis et souvent chanté dans les familles.

Trente ans plus tard, arrive le chant désormais très populaire  Il est né le divin enfant  chanté dans les églises mais encore plus en-dehors, rappelant la joie de tous à l’arrivée du Messie attendu « depuis plus de 4000 ans » et le vrai sens de Noël à un public pas forcément concerné.

A la même époque on notera le tout aussi célèbre Les Anges dans nos campagnes bien souvent entonné à la Messe de Minuit dans nos églises françaises.

Nous ne manquerons pas de citer également le magnifique chant Dans une étable obscure, La voici la nuit de Dieu et bien sûr les chants provençaux avec la Pastorale des Santons de Provence et bien sûr le célèbre Le noël des petits santons repris et vulgarisé par Tino Rossi. A propos des chants pastoraux Yvan Audouard, auteur de la Pastorale des Santons de Provence, disait : « La Pastorale marseillaise, c’était un peu comme le music-hall. À chaque Noël, je me régalais de ces chants provençaux et de ce spectacle qui glorifiait la naissance du « divin petit ».

Les chants de Noël du XXe et XXIe siècles

« Exulte, fille de Sion, danse et crie de joie, fille de Jérusalem. Voici ton Roi qui vient, le Saint, le Sauveur du monde ». (Zac 9,9)

La Communauté de l’Emmanuel propose chaque année de nouveaux chants faisant ainsi continuer la tradition et proposant des airs modernes et enjoués :  Aujourd’hui le Ciel s’est penché , Éveillez-vous !, Le fils de Dieu s’est fait homme, Voici que la Vierge concevra. Ces œuvres permettent de renouveler le répertoire musical des églises et d’entraîner la jeune génération à chanter lors des messes. Quoi de plus heureux qu’une messe de Noël recueillie et chantant dans l’allégresse ?

Un anglais, Michael English, a sorti en 1991 un titre Mary did you know. La chanson est depuis devenue un classique, repris par de nombreux artistes.

Les chants venus d’ailleurs…

L’Angleterre a une affection particulière pour les chants de Noël depuis l’époque médiévale. Traditionnellement, les enfants vont, en groupes, chanter de porte en porte, des chants de Noël à leurs voisins, à partir du 21 décembre. Ces chants de Noëls sont appelés Christmas Carols, expression tirée de l’ancien francais « carole » désignant une ronde (caroler : danser en rond). La tradition chorale est maintenue dans les cathédrales anglaises ce qui assure un niveau exceptionnel de composition musicale outre-Manche et une variété de répertoire très riche. Les offices de Noëls en Angleterre sont ainsi très populaires. Souvent très vivantes, ces compositions musicales n’hésitent pas à mêler l’anglais et le latin. En voici quelques extraits que vous reconnaîtrez peut-être ou découvrirez avec plaisir.

Le plus connu d’entre est très certainement le fameux Jingle bells repris en chœur par des enfants aux mines réjouis de cette ambiance si particulière de la veillée et du jour de Noël. Nous ne pouvons pas ne pas citer également : Away in a manger, Hark the herald, Silent night, The first Nowell

Joy to the world est quant à lui un chant de noël américain très populaire inspiré d’un poème d’Isaac Watts. Il reste encore aujourd’hui le chant de Noël le plus populaire aux États-Unis.

D’autres chants ont su traverser d’autres frontières tels que :

Noël autrichien (Ave Maria) chant traditionnel qui malgré son nom nous proviendrait plutôt de Suisse. Le compositeur comme l’arrangeur restent inconnus.

Kommet Ihr Hirten, d’Allemagne, ou encore l’émouvant Talj Talj de Fairuz, du Liban.

Notre liste ne saurait être exhaustive tant les chants de Noëls ont plu et continuent à toucher les cœurs de tous, petits et grands. N’hésitez pas à inonder vos salons de ces doux airs, aux styles variés et à vous constituer une playlist spéciale Noël !

Tags:
Noël
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]