Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jésus, un homme (et un Dieu) à découvrir en kiosque

JESUS MAGAZINE
Corinne SIMON - CIRIC
Couverture du magazine "Jésus", sorti le 30 novembre 2017.
Partager

Vous l'avez forcément vu, en grandes affiches sur les bureaux de presse : "Jésus", le magazine qui détonne dans l'espace médiatique, est en vente depuis le 30 novembre dernier.

Il débarque en 60 000 exemplaires, dans les 19 000 kiosques de France. C’est un gros magazine à la plastique impeccable, à la maquette épurée, « dans le vent », dont la création a été décidée par Pascal Obispo et l’équipe des Éditions Première Partie. Il joue avec les codes de la presse contemporaine, proposant même une rubrique « recettes » intitulée « à la table de Jésus ». Éparpillées dans ses 128 pages comme des friandises, des « pages connectées » permettent, à l’aide d’un smartphone, de contempler des paysages à partir de lieux que Jésus a foulés.

Jésus, sans âge et sans époque

Ce magazine traite son sujet comme un magazine en vogue parlerait d’une star internationale. Il s’intéresse à l’impact de la figure de Jésus sur la culture populaire contemporaine, inspirant des artistes du monde entier, comme U2, Leonard Cohen, Bruce Springsteen, Bob Dylan… Il donne la parole à des personnalités de renom : Frédérique Bedos, Mary Pierce, Grégory Turpin, Alexia Rabé… Et donne même dans les pages « gadgets », présentant quelques-uns des objets, dont le bon goût peut éventuellement se discuter, qui reprennent la figure de Jésus. On y trouve les tongs qui impriment « Jésus », sur le pied droit et « loves you » sur le gauche, et permettent d’évangéliser les plages à moindre coût. Il y a aussi le cendrier pour arrêter de fumer « Jésus hates it when you smoke » etc.

Il n’est donc pas question de théologie dans ce magazine – ou alors par la bande – mais plutôt de montrer les visages de Jésus qui dépassent le temps et les clivages. Au fil des pages, il interroge des créateurs, artistes, sportifs, politiques, en posant la question de l’Évangile de saint Marc (8, 27-33) : « Pour vous, qui suis-je ? ». En le sortant délibérément des églises et des institutions, Pascal Obispo et l’équipe des Éditions Première Partie permettent de se réinterroger sur Jésus, et de le revoir d’un œil neuf. En creux, leur ouvrage semble questionner : voyez tout ce que ce personnage suscite… Pourquoi ?

Le magazine a beau être grand public, le chrétien qui connaît les Évangiles y apprendra des choses. Dans la rubrique « recettes », par exemple, où l’on découvre, en détails, ce qu’a pu être le menu de la Cène. De même une partie consacrée au « vrai visage de Jésus » donne une image décapante de ce qu’a pu être la vraie figure du Christ, en se fondant à la fois sur la tradition et la science.

Derrière la couverture dans le vent, il y a des entretiens de fonds, avec des personnes qui mettent Jésus au centre de leur vie. Parmi eux, Thierry Bizot, qui co-dirige la société de production Éléphant Prod, et qui témoigne de sa conversion : « Je suis bouleversé : je me sens aimé par Jésus, et d’un amour inconditionnel. » Il y a aussi d’authentiques religieux, comme sœur Agathe, des oblates bénédictines apostolique à l’église Sainte-Croix de Nantes. Elle pose, souriante sous un titre de circonstance : « J’ai épousé Jésus ». Et elle est suivie de près par le père Benjamin, qui s’est fait connaître du grand public par son passage sur les plateaux de l’émission « C mon choix ».

Un magazine de chrétiens, pour les non-chrétiens

Les rédacteurs de cet étrange et néanmoins attachant objet éditorial emploient le capital sympathie de Jésus : croyant ou non, presque tout le monde est intéressé, attiré, par le personnage de Jésus. En ne le présentant pas uniquement comme le Sauveur attendu par les hommes dans les Écritures, mais aussi comme une figure populaire, ils atteignent le plus grand nombre. Au fil des pages, ils semblent nous dire, certes, il y en a pour qui Jésus est le Messie,  mais d’autres sont en chemin et doivent être rejoint là où ils en sont par des témoignages.

Pour les croyants, il est frappant de voir le Christ sous l’angle de leurs contemporains. Par exemple, le sondage « qui est Jésus pour les Français croyants ? », rejoint la question posée par Jésus dans l’Évangile selon saint Marc (8, 27-33), et les réponses ressemblent à celles rapportées par les disciples « un prophète, un sage, un guide etc. » et pour 39% des personnes interrogées « le Fils de Dieu ».

Qui sait si la démarche un brin provocatrice mais bienveillante de ce magazine ne mènera pas certains lecteurs à la conversion ? L’une des règles fondamentales de la mission est bien de prendre les gens là où ils sont, et un magazine dans le vent a peut-être plus de chance de passer par les mains d’un non-croyant qu’un exemplaire de la Bible. Le pari des éditeurs est que cet audacieux mook pourra être offert à Noël par des chrétiens à leurs proches qui sont en recherche, sans se voir taxés de prosélytes.

En partenariat avec

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]