Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jésus revient dans les kiosques

Couverture du magazine Jésus de Pascal Obispo.
Partager

Un magazine grand public entièrement consacré au Christ. C’est le pari de Pascal Obispo et d’une équipe de journalistes qui sortent ce jeudi 30 novembre un numéro unique publié à 60 000 exemplaires et diffusé dans des milliers de kiosques. Précipitez-vous : ce Jésus-là est un bijou éditorial. 

Au secours, Jésus revient ! » titrait Libération en « une » il y a tout juste un an. Prophétie autoréalisatrice dont se seraient sans doute bien passés les journalistes du quotidien. Mais à trop invoquer le diable (oh, pardon : le Bon Dieu) il finit par se manifester. Les encyclopédies consacrées au Nazaréen (Bayard, Albin Michel) fleurissent chez les libraires à la veille des fête (1). Le spectacle de Pascal Obispo continue de faire le plein au Palais des Sports de Paris avant de partir en tournée début 2018. Et ce jeudi 30 novembre Jésus, le magazine fait une glorieuse apparition chez les marchands de journaux et les librairies, à travers toute la France (2).

Couverture du magazine Jésus de Pascal Obispo.

Et vous, qui dites-vous que je suis ? 

Si l’existence historique de Jésus semble ne plus faire débat parmi les spécialistes, il existe néanmoins, en Normandie, un village gaulois où Michel Onfray continue de prêcher, avec la foi du converti, la grande imposture. Une voix qui ne crie pas tout à fait dans le désert puisqu’un sondage de 2006 réalisé pour l’hebdomadaire la Vie nous apprenait que la croyance en cette possible inexistence de Jésus était tout de même partagée par… 16% des catholiques déclarés ! Un ange passe !

Beaucoup, dont je suis, se réjouissent de la liberté, aujourd’hui reconnue à chacun, de décider en son âme et conscience si ce Jésus qui continue de fasciner par sa destinée unique dans l’histoire de l’humanité, est finalement un homme comme les autres, un doux rêveur, un sage, un prophète, un insoumis… ou le Fils de Dieu tel que le reconnaissent et le proclament deux milliards de croyants à travers le monde. Une autre manière de dire que Jésus n’appartient pas aux seuls chrétiens et que la question posée à ses disciples : « Et vous qui dites-vous que je suis ? », vaut pour tous les humains, aujourd’hui comme hier.

Laisser à chacun la liberté de se réinterroger

C’est le parti pris de Pascal Obispo et de l’équipe des Éditions Première Partie, d’avoir conçu ce magazine « hors les murs » des Églises instituées afin de rejoindre les « périphéries ». Non pour y apporter sournoisement une parole formatée, mais pour y rendre à chacun la liberté, le désir de se réinterroger, hors de tout regard extérieur. « Avec ce magazine, écrivent-ils, nous avouons que Jésus est une idole pas seulement religieuse, mais aussi culturelle et populaire. Qu’ils soient médecins, chefs cuisiniers, sociologues, sportifs, musiciens, grands reporters, tous les intervenants de la revue brillent dans leur domaine. Ils nous parlent du Nazaréen selon des modalités très différentes parfois, comme un inspirateur de leur vie, un guide, quelqu’un qui les conforte dans des choix ou tout simplement les amuse. Un homme aussi qui, parfois, se glisse dans les coulisses du cœur et de l’esprit. Et ça, faut le lire pour le croire. »

Via les smartphones : un pèlerinage virtuel sur les pas de Jésus

Des « obligés » Frédéric Lenoir, Mary Pierce ou Xavier Emmanuelli à quelques inconnus ; de sœur Agathe confiant : « J’ai épousé Jésus »; au frère Benjamin confessant : « J’ai épousé Jésus, moi aussi ! » ; des relations de Jésus avec les femmes aux athlètes dopés par Jésus, ou à « Jésus et la téloche » ; d’une présentation « quantifiée » des sources dont nous disposons à son propos à la réfutation de neuf idées fausses le concernant ; des apôtres habillés par une créatrice de mode à la réalisation d’un taboulé galiléen ; de la galerie des portraits possibles de l’homme Jésus à la multitude des représentations artistiques de la Cène ; de la rubrique shopping à la proposition d’un pèlerinage virtuel sur ses pas grâce à son smartphone… le magazine déborde d’imagination et « décoiffe grave ».

« Des Jésus fleurissent aux quatre coins du monde » (P.Obispo)

Alors, Jésus revient ? Oui, comme souvent depuis deux mille ans ! À Libération qui s’en alarmait voici un an, je répondais alors sur ma page Facebook : « Jésus revient, régulièrement, auprès des migrants et des réfugiés, des prisonniers, des malades dans les hôpitaux, des personnes en détresse, des mères qui s’occupent seules de leurs enfants, des jeunes jetés à la rue à cause de leur homosexualité… Il revient à travers les peuples du tiers monde qui se battent pour leur survie et leur dignité, à travers tous ceux qui se mobilisent pour plus de justice sociale et de fraternité, tous les militants qui entendent sauver la planète en instaurant de nouveaux modes de vie plus sobres comme à travers les citoyens de tous bords qui, aujourd’hui, veulent défendre une idée du Bien commun… ».

https://platform.twitter.com/widgets.js

Pascal Obispo écrit dans le même esprit : « Des Jésus fleurissent aux quatre coins du monde. Il y en a qui se lèvent face à l’exclusion sociale. D’autres qui se battent pour les démunis sans rien demander en retour. Quel sujet pouvait être plus moderne ? ».

Dieu est Dieu… et l’homme est son prophète 

Les lois du marché sont telles que l’équipe à l’initiative de cette réalisation a quinze jours pour que Jésus-le magazine trouve son public. Si le succès est au rendez-vous — quelques dizaines de milliers d’exemplaires vendus — l’idée court déjà d’une suite possible… avec un Jésus 2, donc !

Dans son « Jésus II » à lui où, comme Dostoievski dans la Légende du Grand Inquisiteur, il raconte le retour de Jésus sur terre, Joseph Delteil imaginait en 1947 ce dialogue entre le Christ et le pape auquel il rendait visite à Rome :

– « Dieu seul est Dieu dit le pape !

– Et l’homme est son prophète s’écria Jésus. »

Plus que jamais !


  1. Jésus l’encyclopédie. Ouvrage collectif  sous la direction de Mgr Joseph Doré, coordination Christine Pedotti. Albin Michel, 49,50 euros. Jésus une encyclopédie contemporaine. Ouvrage collectif. Bayard, 45 euros.
  2. Jésus, 130 p. 10 euros.
  3. Dans la présentation du sondage qui est faite en page 17 du magazine, les chiffres avancés sont présentés comme exprimant le point de vue des «croyants» (et non de l’ensemble des Français) alors qu’ils concernent en fait les seuls catholiques.
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Le Top de René Poujol
  1. Les plus lus
    |
    Les plus partagés
Afficher La Suite
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]