Aleteia

Pourquoi le vert et le rouge sont les couleurs de Noël ?

Africa studio - Shutterstock
Partager
Commenter

Ces deux couleurs ont le vent en poupe tout au long de l'Avent, notamment dès qu'il s'agit de décoration de Noël. Mais savez-vous pourquoi elles sont si prisées à cette période de l'année ?

Le mois de décembre est là, et avec lui, le vert et le rouge qui inondent les rues. Décorations de vitrines, maisons et vêtements affichent fièrement ces couleurs de saison. L’esprit de Noël s’empare de chacun de nous, et il est difficile de résister à cette tendance bicolore. Mais pourquoi le vert et le rouge sont si typiques à l’approche du 25 décembre ?

Certains pensent que c’est grâce au Père Noël et à Coca-Cola. D’autres au contraire évoquent une origine liée à l’époque victorienne, comme la plupart des traditions populaires de Noël. Mais selon un scientifique de l’Université de Cambridge, le docteur Spike Bucklow, l’utilisation du rouge et du vert remonte aux églises médiévales, qui ont ensuite inspiré les Anglais avant de nous atteindre à notre tour.

Flaffy - Shutterstock

Le docteur Bucklow a constaté un usage pictural singulier dans les églises médiévales anglaises. Pour orner les jubés en bois, ces clôtures qui existaient autrefois pour séparer le chœur liturgique de la nef, il était selon lui commun d’utiliser du vert et du rouge pour encadrer des panneaux peints représentant des saints ou des notables.

Pourquoi ? Nul le sait. Dans ses travaux, Spike Bucklow avance que cela que pourrait être lié aux seuls pigments disponibles à l’époque. Mais cela pourrait également avoir une dimension symbolique. Selon lui, l’association du vert et du rouge serait une manière d’accentuer une frontière significative, le jubé. Ce serait un langage pictural partagé par les habitants et les artistes sans qu’il soit pour autant codifié.

Toujours est-il qu’à l’époque victorienne, quand les anglais ont redécouvert leur patrimoine et qu’il se sont mis à le restaurer, ils ont relevé cet usage médiéval des deux couleurs et ont probablement associé cette limite entre le choeur et la nef à une autre limite, le début et la fin de l’année marquée par Noël.

Une autre théorie relie l’utilisation du vert à du rouge aux mises en scène de la Bible qui étaient jouées au Moyen Âge pour ceux qui ne pouvaient pas lire. L’une des plus célèbres était celle qui parlait d’Adam et Eve, et où un pin vert était utilisé (un choix lié à la date, car les autres arbres n’avaient pas de feuilles à ce moment de l’année) et où des pommes rouges permettaient de dramatiser le récit.

Et puis, il y a ceux qui vont encore plus loin et prétendent que l’origine du vert et du rouge vient des Saturnales romaines (environ 217 avant J.C), une fête païenne qui se tenait en l’honneur de Saturne, entre le 17 et le 25 décembre. On utilisait alors du houx pour décorer. Les Celtes utilisaient, eux, la couleur verte uniquement pour célébrer le solstice d’hiver. Là encore, ce n’est pas lié à Noël mais on retrouve l’idée de fin et de début. Le houx était aussi utilisé car c’est une plante qui peut rester verte tout au long de la saison froide, tout en embellissant le monde pendant l’hiver.

Almaje - Shutterstock

Au fil des ans, le christianisme a apporté ses propres significations. Le vert concernerait Dieu et la vie éternelle, comme le houx qui ne meurt jamais. Quant au rouge, présent dans les fruits du houx il évoque le sang que Jésus Christ a répandu pour purifier nos péchés.

Il n’existe donc pas une seule histoire sur l’origine de ces deux couleurs, le vert et le rouge, et leur lien avec la Nativité, mais toutes celles évoquées peuvent sembler complémentaires et offrir un point commun : le thème de la nature, créé précisément par Dieu.

Partager
Commenter
Tags:
Noël
Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
    |
    Les plus partagés
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]