Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 11 mai |
Saint François Jérôme (de Geronimo ou de Girolamo)
home iconActualités
line break icon

Le Pape revient sur ses visites en Birmanie et au Bangladesh

POPE FRANCIS,RICKSHAW

Vincenzo Pinto | AFP

Isabelle Cousturié - Publié le 06/12/17

À l’audience générale ce 6 décembre, le Saint-Père a fait l’impasse sur sa catéchèse habituelle pour évoquer ces deux pays qu'il vient de visiter où la situation des chrétiens interpelle.

« Celui qui ne souffre pas avec son frère souffrant doit s’interroger sur la sincérité de sa foi et de son humanité. Peu importe sa race, sa religion, sa langue ou sa culture… », a déclaré le pape François ce mercredi matin, devant une foule de fidèles et de pèlerins venus assister à l’audience générale du mercredi. Quatre jours après son voyage en Birmanie et au Bangladesh, le Saint-Père est revenu sur les temps fort de sa visite, confiant sa joie d’avoir pu y rencontrer une communauté catholique aussi « vivante et fervente », « levain du Royaume de Dieu » malgré son petit nombre (1% au Myanmar contre une majorité de bouddhistes ; et 0,2% au Bangladesh contre une majorité musulmane).

En descendant l’allée centrale pour rejoindre l’estrade, dans la Salle Paul VI, le Saint-Père s’est longuement attardé pour saluer les groupes de pèlerins, particulièrement les enfants, les personnes âgées et les religieux. Parmi les personnes présentes, à l’audience, des fidèles du Bangladesh. Le pape s’est spontanément tourné vers eux, semblant particulièrement heureux de voir des habitants de ce pays où il était du 30 novembre au 2 décembre, rapporte l’agence I-Media.

Parler des rohingyas

Fraternité, paix, et dialogue entre les religions… C’est ce qu’a souhaité et développé le Pape lors de ses différentes rencontres au cours de ces deux visites. Dans ses salutations en différentes langues, spécialement celles en arabe, le souverain pontife est revenu sur la situation tragique de la minorité rohingya, un des grands thèmes de ce voyage. « Très touché » par sa rencontre avec seize représentants de l’ethnie rohingya, il a rappelé la demande de pardon qu’il leur a faite « pour nos manques et nos silences », et son appel à la communauté internationale afin que celle-ci « aide et secourt tous les groupes opprimés et persécutés dans le monde ». « Que le Seigneur vous bénisse tous et vous protège du malin ! », a souhaité le Pape en conclusion.


MYANMAR

Lire aussi :
Le « miracle birman » a bel et bien eu lieu

S’il avait tu, en Birmanie, leur nom très controversé, le Pape avait lancé depuis le Bangladesh, un appel clair, au terme d’une prière inter-religieuse et œcuménique pour la paix, à Dacca, insistant sur « les efforts de pacification » à déployer en incluant « toutes les composantes de la nation, sans exclusion ». À Dacca, a-t-il rappelé « j’ai souligné l’importance de l’ouverture des cœurs comme fondement d’une culture de la rencontre, de l’harmonie et de la paix… Comme signe d’espérance pour le Bangladesh, pour l’Asie et pour le monde ». Sur les visages des jeunes, plein de joie, rencontrés pendant son voyage, « j’ai vu le futur de l’Asie, un futur qui n’appartient pas à ceux qui fabriquent des armes mais qui sèment la fraternité », a-t-il ajouté.

Saint Nicolas pas oublié

En s’adressant aux pèlerins francophones, le Saint-Père a rappelé l’entrée dans le temps de l’Avent qui prépare à Noël, recommandant à tous d’ouvrir les coeurs à l’amour de Dieu et l’amour du prochain. Dans la foule, une délégation venue de Lorraine. Depuis 1477, cette région est sous le patronage de saint Nicolas, célébré le même jour a rappelé le Pape. Outre ce groupe, le Pape a aussi salué des représentants du scoutisme catholique.


Hilarion

Lire aussi :
Comment saint Nicolas rassemble catholiques et orthodoxes

Tags:
bangladeshmyanmarPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
MSZA ŚWIĘTA
Philip Kosloski
Pourquoi les catholiques répondent-ils « Et avec votre esprit » à...
2
MADAME ELISABETH
Mathilde de Robien
Que faut-il encore pour qu’Elisabeth de France soit déclarée bien...
3
Camille Yaouanc
Trisomie 21 : les chiffres effarants du diagnostic prénatal
4
Mathilde de Robien
Les trois résolutions de sainte Thérèse à la veille de sa premièr...
5
WEB2-INDIA-FUNERAL-COVID-AFP-075_makhija-notitle210430_npA5k.jpg
Agnès Pinard Legry
Inde : les « anges de la miséricorde », un rempart de dignité fac...
6
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
7
Mgr Dieudonné Nzapalainga - archevêque de Bangui
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Le combat du « cardinal courage » pour la paix en Centraf...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement