Aleteia

Pourquoi ce prêtre veut supprimer « Noël »

Stringer - Imaginechina
Partager
Commenter

Un prêtre irlandais explique pourquoi selon lui le mot « Noël » a perdu son sens. Il estime que les chrétiens devraient arrêter de l'utiliser et lui préférer celui de « Nativité ».

C’est un choix radical que suggère le père Desmond O’Donnell à l’occasion de la sortie de son ouvrage To Love and to be LovedIl estime rien de moins qu’il faut supprimer Noël. Entendons-nous bien, le mot Noël. Pas la fête de l’Avènement du Christ : « Nous devrions abandonner complètement ce terme », plaide-t-il. « Le mot “Noël” ne veut plus dire que Dieu s’est fait homme, il a une connotation différente maintenant ».

En effet, il estime que si le nom de Noël avait jadis un sens religieux et qu’il marquait un événement important sur le plan liturgique et spirituel pour la plupart des Irlandais, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il déplore notamment le consumérisme qui entoure désormais le temps de l’Avent et la période de Noël. « En général, la plupart des gens n’ont pas conscience de la signification du mot Noël », tranche-t-il. Aussi les chrétiens feraient mieux, à l’entendre, d’abandonner le mot « Noël » pour désigner la date de la naissance de Jésus. « Ce n’est pas une tragédie », souligne-t-il. À voir.

Remplacer Noël par la Nativité

Il suggère aux croyants de remplacer dès maintenant le mot « Noël » par « Nativité ». « Dans quelques semaines, en tant que prêtre, j’inviterai les gens à célébrer la grande fête de la Nativité ». Au quotidien Irish Times, il assure qu’il n’a rien contre « le commerce ordinaire et les échanges ». Mais, il estime que la commercialisation « n’est pas bonne pour tout ». « Même les gens sont à vendre maintenant », souligne-t-il. Le prêtre n’entend pas en rester là et imagine déjà célébrer non plus Pâques mais « la Résurrection ».

Mais le père Desmond O’Donnell ne condamne pas pour autant ceux qui célèbrent Noël ou Pâques sans référence au Seigneur. La fête est « essentielle à l’expérience humaine », indique l’octogénaire. « Les non-croyants ont aussi besoin de leur célébration. C’est essentiel à l’Homme, et nous en avons tous besoin, parce que la vie est dure », résume l’Irlandais. Il déclare aussi être favorable au « fait que les chrétiens choisissent de célébrer Noël en mangeant et en dégustant un bon verre de vin ».

Richard Clarke, primat de l’Église d’Irlande, a décrit le livre du père O’Donnell comme « une œuvre d’une rare brillance » et « le fruit d’une vie de réflexion sage, de lecture large, de prière profonde et d’amour pour les autres. Et pour Dieu ».

Partager
Commenter
Tags:
Noël
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]