Aleteia

Le touchant élan d’affection des équipes de Necker pour entourer un enfant hospitalisé

Partager
Commenter

Hospitalisé à l'hôpital Necker, à Paris, le petit Vianney, 3 ans, a été couvert de cadeaux par l'équipe médicale le jour de son anniversaire. Un geste d'attention et d'affection qui bouleverse ses parents.

Atteint d’un spina-bifida avec hydrocéphalie, Vianney Lerate subira dans les prochaines heures sa douzième opération, à tout juste 3 ans. L’enfant souffre d’une malformation du tube neural détectée avant sa naissance. C’est ce tube nerveux qui forme le système nerveux central chez le fœtus et chez l’être humain. Vianney doit également composer avec un excès de liquide céphalo-rachidien dans lequel baignent son cerveau et la moelle spinale.

Ces deux affections nécessitent des soins lourds et de nombreuses opérations. Ces six dernières semaines, le petit garçon a ainsi été opéré six fois à cause « d’un tuyau qui lui sort du crâne et qui est relié à une poche », nous décrit sa mère, Tiphaine. Cela contraint le pauvre enfant à rester allongé sur le ventre ou le dos 24h/24. Malgré les difficultés, l’ensemble du corps médical est un vrai réconfort et véritable rayon de soleil pour lui et ses parents, Tiphaine et Loïc : « Ils sont vraiment adorables, à l’écoute de notre enfant », nous rapporte Tiphaine.

Le corps médical et Dieu comme soutiens

Depuis début novembre, Vianney est hospitalisé à l’hôpital Necker, dans le XVe arrondissement de Paris. Le 17 novembre dernier, veille de son anniversaire, Vianney, soumis à des risques de méningite, a dû subir d’urgence une opération vitale pour lui. Le lendemain, l’équipe médicale n’a pas hésité à couvrir l’enfant de cadeaux, en lui offrant deux livres et trois DVD. Un geste qui a touché le petit garçon autant que ses parents, qui ont posté la photo sur Facebook.

Outre le corps médical, le couple trentenaire, également parent d’un petit Théophile, âgé de 5 ans et demi, a pu bénéficier d’une autre aide précieuse. « Dieu nous guide et nous soutient dans ces épreuves, il est notre roc », nous a confié Tiphaine, espérant que l’histoire de son fils puisse « servir de témoignage ». Un prêtre est également venu confirmer Vianney le 11 novembre, « pour qu’il ait tous les dons du Saint-Esprit pour être armé pour tous ses combats ».

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]