Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Des Chinois priés de troquer leurs images de Jésus contre celles de Xi Jinping

Chinese President Xi
GREG BAKER / AFP
Partager

Une nouvelle campagne du gouvernement chinois vient d'être lancée dans le sud du pays. Son slogan ? "Transformons les croyants religieux en croyants du parti !"

Le culte de personnalité peut aller loin : la preuve encore aujourd’hui en Chine, avec l’écho de cette nouvelle campagne du Parti communiste dans le district de Yugan. Sobrement intitulée : « Transformons les croyants religieux en croyants du parti ! », elle exige des chrétiens chinois de remplacer leurs représentations de Jésus et tout autre objet religieux par une photo du président Xi Jinping. En jeu : le versement ou non d’une aide financière de l’État, servant à lutter contre la pauvreté.

Dans cette région presque aussi pauvre que chrétienne — 11% de ses habitants vivent en dessous du seuil officiel de pauvreté et 10% d’entre eux sont chrétiens —, la campagne gouvernementale est habile. Car entre sa religion ou sa situation financière, le dilemme est réel pour ces familles de Yugan. Entre toucher un peu d’argent ou exposer sa religion dans son salon, que choisir ?

D’après le South China Morning Post, près d’un millier d’entre-eux auraient finalement décidé de troquer le portrait de Jésus contre celui de leur président. Mais pas toujours de leur plein gré, comme le rapporte la journaliste qui interroge Liu, habitant du district : « Ils ont tous des croyances et ils ne voulaient évidemment pas décrocher Jésus de leurs murs. Mais il n’y a pas d’échappatoire. S’ils n’acceptent pas de le faire, ils ne recevront pas leur part du fonds de lutte contre la pauvreté ».

Qi, un responsable du parti communiste, donne sa version des faits au même quotidien chinois, relevé par le Washington Post : « Beaucoup des habitants de la campagne sont ignorants. Ils pensent que Dieu est leur sauveur… Après le travail de nos cadres [du Parti communiste, ndlr], ils réaliseront leur erreur et penseront : nous ne devons plus faire confiance en Jésus, mais plutôt nous tourner vers le parti pour demander de l’aide ». Selon lui, 1000 portraits de Xi Jinping auraient effectivement été distribués et l’intégralité accrochée dans les foyers des Chinois chrétiens concernés.

Ce n’est pas la première intimidation subie par les chrétiens chinois. Depuis 2014, une campagne est menée pour enlever du sommet des édifices religieux les croix qui y trônent. Sans compter les persécutions et les menaces qui planent régulièrement sur les chrétiens et la pratique de leur foi.

Tags:
chine
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.