Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 30 mars |
Bienheureux Amédée IX
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Le prestigieux bréviaire royal de Saint-Louis de Poissy enfin révélé au public

ROYAL BREVIARY

© PATRICK KOVARIK I AFP

Le bréviaire de Saint-Louis de Poissy.

Caroline Becker - publié le 06/11/17

Le bréviaire de l'abbaye Saint-Louis de Poissy, prestigieux manuscrit médiéval acquis par la Bibliothèque nationale de France en 2015, est désormais disponible gratuitement sur Gallica.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Classé Trésor national en octobre 2014 par la ministre de la Culture et de la Communication, le bréviaire de l’abbaye Saint-Louis de Poissy est une commande royale de Philippe le Bel, qui le fait réaliser à la fin de son règne pour promouvoir le culte de son grand-père saint Louis. Témoignage de la dévotion à l’égard de son aïeul, ce manuscrit exceptionnel a été illustré par l’enlumineur Richard de Verdun il y a 700 ans. En 2015, une souscription publique avait été lancée par la Bibliothèque nationale de France afin d’acquérir ce chef-d’œuvre. Grâce à la générosité des donateurs, le manuscrit a désormais rejoint les bréviaires de Philippe Le Bel et Charles V, déjà conservés par la BnF.

Qu’est-ce qu’un bréviaire ?

Livre liturgique contenant l’ensemble des textes permettant de célébrer chaque jour les Heures ou les Offices divins, le bréviaire de Saint-Louis de Poissy suit l’usage dominicain. Une place particulière est donc, naturellement, réservée à la fête de saint Dominique. Le manuscrit comporte également une initiale historiée rare qui illustre la remise de la charte de fondation de l’Ordre dominicain, par le pape Innocent III, à saint Dominique.

Un trésor inestimable

Philippe Le Bel, qui règne de 1285 à 1314, souhaite diffuser le culte de son grand-père, le roi Louis IX, plus connu sous le nom de saint Louis depuis sa canonisation en 1297. Son règne, empreint de prospérité et de paix, en fait un des souverains capétiens les plus populaires. Pour marquer sa dévotion, Philippe le Bel fonde en 1304 l’abbaye Saint-Louis de Poissy et il en confie la charge à sa cousine, Marie de Clermont-Bourbon, elle-même descendante de saint Louis. C’est à l’usage de sa cousine qu’il fait réaliser, entre 1310 et 1315, cet exceptionnel manuscrit.




Lire aussi :
Un chef-d’œuvre inestimable découvert dans une maison de retraite pour prêtres

Le bréviaire (176 x 115 mm) a été illustré par Richard de Verdun, gendre et disciple du célèbre enlumineur du roi, Maître Honoré. Il est constitué de 600 feuillets de parchemin très fin. La reliure, française ou italienne, à motif oriental, date de la seconde moitié du XVIe siècle. Ce manuscrit constitue un trésor patrimonial exceptionnel. Il témoigne en effet de la mise en place du culte de saint Louis comme protecteur de la famille royale et présente la plus ancienne représentation des reliques de la Sainte-Chapelle. Il est enfin une œuvre capitale pour l’Histoire de l’art, car il fait le lien entre deux pièces majeures de l’histoire de l’enluminure française : le bréviaire de Philippe le Bel peint par Maître Honoré, à la fin du XIIIe siècle et le bréviaire de Belleville peint par Jean Pucelle, vers 1323-1326.

Désormais accessible au public

Entièrement numérisé par la société Numen Digital, ce manuscrit exceptionnel est désormais accessible par tous sur la plateforme Gallica, bibliothèque numérique de la BnF. On peut ainsi y admirer les enluminures en haute-définition. Pour accéder au manuscrit, cliquez ici.




Lire aussi :
Le Louvre cherche à récupérer ce trésor unique de François Ier

Tags:
PatrimoineSaint Louis
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement