Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

La Maison des répits va accueillir des enfants lourdement handicapés le temps d’un week-end

MAISON DES REPITS
Fondation Saint Jean de Dieu
Partager

La Fondation Saint-Jean de Dieu innove avec une solution d’accueil les week-ends et vacances pour les jeunes en situation de handicap. Sa maison des répits ouvrira le 12 janvier 2018 au Centre Lecourbe de Paris. Une première en Île-de-France.

Pionniers dans l’innovation et l’adaptation de l’accompagnement de personnes en situation de handicap, le centre accompagne actuellement 196 jeunes et adultes toute l’année. Mais devant la nécessité pour les autres familles de pouvoir confier de temps en temps de leurs enfants pour les vacances ou en week-end, la Maison des répits est née.

À qui s’adresse cette Maison des répits ?

Elle s’adressera à des enfants et jeunes de 4 à 20 ans en situation de handicap moteur, polyhandicap, ou handicap mental résidant à Paris et dans les départements à proximité. Pour un hébergement ou un accueil de jour, elle disposera de quinze places d’hébergement du vendredi soir au lundi matin et de cinq places d’accueil de jour le samedi et le dimanche. Des semaines de vacances de cinq jours seront également organisées.

Une équipe de professionnels et de bénévoles engagés au sein de cette structure sera chargée des nombreuses activités axées sur le loisir, la culture et le sport. Ce lieu « à part », selon les mots de la direction, est centré sur « l’accueil, les loisirs et l’épanouissement ». En plus d’une équipe dédiée, une équipe d’animation viendra la soutenir et aura tout loisir d’accéder à l’ensemble des infrastructures de l’établissement (balnéothérapie, piscine, salles snoezelen, terrains de sport, salle de spectacles, jardin ainsi qu’un espace artistique et culturel comprenant une salle de musique, d’arts plastiques, salon esthétique, CDI, ludothèque et médiathèque).

La Maison envisage également de proposer des séjours. Parallèlement, elle pourra « s’appuyer sur la Plateforme territoriale de répit et d’aide aux aidants pour organiser des offres visant à renforcer le lien aidé/ aidants , sur la base d’activités partagées ou de séjours familiaux de répit », précise Lucie Ramilison, membre de l’équipe de communication.

Une première à Paris et sa région !

La Maison des répits sera sur la région parisienne la seule maison d’accueil temporaire séquentiel pour les week-ends et les vacances. Elle pourra accueillir des enfants en situation de handicap moteur, mental et polyhandicap pouvant nécessiter des soins techniques infirmiers de jour comme de nuit. « Cette particularité se justifie par la présence d’infirmiers de jour et de nuit et permet de pouvoir accueillir des enfants avec trachéotomie, gastrostomie, nécessitant des sondages. Autant de critères de non admission pour les structures d’accueil temporaire existantes », rappelle Lucie Ramilison, de la Fondation Saint-Jean de Dieu.

L’intérêt de créer une telle structure est venu de plusieurs postulats. Celui du rapport de Denis Piveteau d’abord, « militant pour le devoir collectif de permettre un parcours de vie sans rupture, pour les personnes en situation de handicap et pour leurs proches. Puis, celui de “Handicap et protection de l’enfance : des droits pour des enfants invisibles”, qui s’est appuyé sur les remontées que pouvaient nous faire de nombreux parents d’enfants accueillis au sein même du Centre Médico-social Lecourbe », explique Lucie Ramilison.

Les retours de certains professionnels des autres établissements médico-sociaux pédiatriques parisiens et franciliens ont également pesé. Tous déplorent la quasi-inexistence de possibilités d’accueil des enfants sur leur période de fermeture – à savoir les week-ends et une partie des vacances scolaires.

Que propose-t-elle aux familles ?

Cette initiative étant rare, les familles doivent se préparer en amont avant de pouvoir faire appel à la Maison des Répits, même si la visibilité sur le flux des demandes demeure incertain, que ce soit de manière ponctuelle ou régulière. »Le principe même d’accueil temporaire séquentiel permet des formules multi-modales d’accueil souple et évolutif », assure l’équipe de communication de la Fondation Saint-Jean de Dieu. « Celui-ci pourra alors se faire avec ou sans hébergement, à la journée le weekend ou une partie des vacances scolaires, programmé ou urgent, ponctuel ou régulier. Il est important que les familles sachent que l’accueil sur la Maison des répits requiert une notification MDPH d’accueil temporaire et que l’obtention de celle-ci peut nécessiter un délai conséquent.

Cette Maison des Répits conjugue finalement la vocation du Centre Lecourbe de prendre en compte la dimension humaine et le bien-être moral des personnes qui font appel à lui, associée à la Fondation Saint-Jean de Dieu qui assure la dimension catholique de l’établissement.