Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconAu quotidien
line break icon

Quelles fleurs pour orner une tombe à la Toussaint ?

FLEURS SUR UNE TOMBE

© Shutterstock

Morgane Macé - Publié le 20/10/17

Si les chrysanthèmes sont les fleurs auxquelles on pense en premier pour fleurir les tombes lors de la commémoration des défunts, il existe d'autres plantes, tout aussi colorées, qui résisteront également aux premiers froids.

À l’occasion de la commémoration des défunts, le 2 novembre, mais souvent la veille, le jour de la Toussaint qui est férié, il est de tradition de rendre hommage à ses chers disparus, en se rendant au cimetière, pour déposer des fleurs sur leur tombe. Mais quelle composition florale choisir afin d’embellir la sépulture d’un proche ? Comment s’assurer que les fleurs ou la plante résisteront aux températures qui ne manqueront pas de baisser ensuite ? Sélection de saison, de l’incontournable chrysanthème à la jolie véronique bleue ou le rouge skimia du Japon.

Les traditionnelles chrysanthèmes

Comme le veut une tradition franco-belge remontant à la Première Guerre Mondiale, les chrysanthèmes sont les fleurs majoritairement achetées pour décorer les tombes à la Toussaint. Offrant une grande variété de couleurs, allant du jaune doré lumineux, aux roses et orangés, on peut choisir un bouquet court, qui résistera au vent, ou encore les disposer dans un vase funéraire, suffisamment lourd pour ne pas être renversé en cas d’intempéries.


Chrysanthèmes

Lire aussi :
Pourquoi des chrysanthèmes à la Toussaint ?

Si les chrysanthèmes sont associées au jour des morts, ces plantes vivaces symbolisent l’éternité et la joie dans de nombreux pays comme le Japon, la Corée, ou encore la Russie. Nécessitant peu d’entretien, c’est la raison pour laquelle elles conviennent à l’embellissement des tombes, en cette période automnale. Mais ce ne sont pas les seules plantes qui résistent au froid et au gel !

Chrysanthèmes
© Shutterstock

Assortiment de bruyère & choux décoratifs

Comme le conseille Estelle, fleuriste à Nancy, « on peut choisir un assortiment de chrysanthèmes, de choux décoratifs et de bruyère en jardinière par exemple, dont l’emplacement est parfois prévu sur certaines tombes ». Les plantes en pot sont préférables aux bouquets, pour la simple raison qu’elles peuvent durer toute une saison, voire la saison suivante, si l’hiver est doux et qu’elles sont entretenues. « Pour l’arrosage, cela dépend du climat mais en règle générale, il convient de les arroser une fois par semaine, s’il n’a pas plu. N’oubliez pas de nettoyer la tombe des feuilles mortes qui s’y déposent.». La bruyère offre un feuillage persistant et coloré, tout comme les choux d’ornements, aux tons mauves et violets.

Bruyères
© Shutterstock
Bruyères

D’autres fleurs qui résistent au froid : cyclamen, skimia & véronique

Rien n’empêche de choisir d’autres fleurs dont la floraison est tout aussi chaleureuse et parfois plus longue, en fonction de ses propres préférences et des goûts des personnes honorées. Évitez seulement les fleurs qui ne supportent pas les basses températures, de -5° à -10°. Ainsi, chez Minini, fleuriste à Dijon, on préfèrera le cyclamen, qui fleurit en automne.

Cyclamen
© Shutterstock

On pensera aussi à la Véronique, utilisée autrefois pour soigner les lépreux, qui tient son nom de sainte Véronique. Il en existe environ 200 espèces, généralement de couleur bleue :

Véronique bleue
© Shutterstock

Vous pouvez encore opter pour un très bel arbuste nommé « Skimia du Japon », qui donne de très jolies baies rouges à l’automne, vivantes et détonantes, parfaites pour cette saison :

Skimia du Japon
© Shutterstock
Tags:
cimetièresfleurstombetoussaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement