Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Saint Léonce de Tripoli
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Quand un pro du free-fight entraîne un jeune trisomique

Sammy and Parker

Sammy and Parker | Facebook

Sammy et Parker

La rédaction d'Aleteia - publié le 28/09/17

Sammy Callari, après une belle carrière sur les rings, est devenu coach. Parmi ses élèves, Parker Seward, 13 ans, qui possède un chromosome complémentaire. Au-delà de leur passion commune pour les MMA, ils ont construit une belle et solide amitié.

C’est un tandem inhabituel que les habitués d’un club de gym de North Naples (Floride) ont pris l’habitude de voir deux fois par semaine, lors de leurs exercices de MMA. D’un côté, Sammy Callari, 27 ans, 1,82 mètre, tout en muscles. De l’autre, Parker Seward, 13 ans, atteint de trisomie 21, mais fort d’une volonté à toute épreuve.

[protected-iframe id=”64ae691e65ad70bb37f26883df6ef98a-95521305-117477141″ info=”//www.usatoday.com/videos/embed/106036600/?fullsite=true” width=”540″ height=”304″ frameborder=”0″ scrolling=”no”]

Depuis qu’il est éloigné de la compétition, Sammy Callari s’est lancé dans l’entraînement. Mais comme il le confie lui-même, lorsqu’on lui a demandé de coacher Parker, il n’a pas manqué d’éprouver une certaine inquiétude, voire une certaine gêne, face à ce défi pas comme les autres.

Pourtant, une fois cette appréhension disparue, le courant est passé presque instantanément. Tandis que Sammy héritait du surnom “Big Brother” de son élève, Parker lui était baptisé “Little Brother” par son coach. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : d’une relation fraternelle, mutuellement enrichissante, nourrie par la passion commune pour le free-fight.

Sammy Callari explique qu’il s’est reconnu en Parker : comme lui, il estime avoir été souvent dans la position de l’outsider. Pour remporter des victoires sur les rings, il a dû passer par de nombreuses défaites, apprenant à chaque fois à en tirer les leçons. « Quand on se met vraiment au boulot, on peut surpasser toutes les difficultés de la vie », confiait-il récemment à USA Today.

Faire bouger le monde

Au fil des entraînements, leur amitié se consolide. À telle enseigne que Sammy, qui avait décidé de s’installer dans l’Ohio, sa région d’origine, n’a pas tardé à refaire ses cartons pour revenir en Floride et retrouver son ami Parker. Il envisage désormais d’ouvrir un club spécialement adapté aux personnes atteintes de handicaps.

« Je veux poursuivre mon rêve d’aider et d’inspirer autant de personnes que je peux » a expliqué cet ancien élève de la Corner Christian Academy, dans l’Ohio, un établissement qui se fixe pour mission « de délivrer une éducation de qualité fondée sur la foi en Dieu », pour former « des étudiants configurés au Christ qui feront bouger le monde pour la gloire de Dieu ». Manifestement, il reste quelque chose de cette expérience chez Sammy.

View this post on Instagram

A post shared by Sammy Callari, CSCS (@sammycallari)

Tags:
HandicapTrisomie 21
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement