Aleteia

11 septembre : la chapelle de New York qui avait résisté à l’attentat pourrait fermer

Partager
Commenter

Les terroristes d'Al-Qaïda n'en étaient pas venus à bout. 16 ans plus tard, la chapelle catholique de Manhattan est gravement menacée par la spéculation immobilière.

Située au pied du World Trade Center, la chapelle Saint-Joseph — qui relève de la paroisse Saint-Pierre-Notre-Dame-du-Rosaire — avait échappé par miracle à l’effondrement des tours jumelles pendant l’attaque du 11 septembre 2001. Lors de la tragédie, elle avait servi de poste de commandement pour les sauveteurs et les équipes chargées du déblaiement. Témoins et victimes s’y étaient rendus en nombre pour y chercher réconfort et consolation. Depuis, elle était devenue un symbole pour tous, et un lieu de dévotion pour les croyants, en particulier pour ceux qui avaient perdu un proche.

Mais seize ans plus tard, la spéculation immobilière et la hausse vertigineuse des prix pourraient rendre sa fermeture inéluctable laissant place libre à l’ouverture d’un magasin de luxe : la paroisse pourrait en effet ne plus être en mesure de payer le loyer passé en quelques années de 75 000 dollars annuels à… 300 000 dollars. Face à cette perspective, rapporte Pix 11, paroissiens et riverains se mobilisent et entendent interpeller Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York pour imaginer des solutions alternatives permettant de pérenniser la chapelle-symbole de Ground Zero.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]