Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Saint Jude
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Etats-Unis : la croix de Ground Zero pourra rester au mémorial de New York

Ground zero – fr

© michaelfarnham

Corrado Paolucci - publié le 01/08/14

La justice New-Yorkaise a tranché : la célèbre Croix découverte dans les ruines du World Trade Center restera au sein du musée commémoratif du 11 septembre.

Elle avait surgi des ruines, et était devenue un symbole d’espoir et de foi pour les sauveteurs comme pour bon nombre d’Américains… Il y a quelques mois, plusieurs associations, avec à leur tête la plus bruyante et active de toutes, baptisée “Les Athées Américains” (American Atheists, Inc.), avaient exigé que la célèbre Croix du World Trade Center soit enlevée à chaque commémoration du tragique 11 septembre 2001. Ces mouvements réclamaient qu’elle ne soit pas exposée au Musée officiel du Ground Zero, ou ôtée lors des cérémonies officielles, et ce parce qu’elle y serait alors le seul symbole religieux, disposant du coup d’un traitement spécial.

L’origine de la croix de Ground Zero
Deux jours après l’attentat du 11 Septembre, Frank Silecchia, un ouvrier du bâtiment, a découvert dans les ruines du Ground Zero une croix dans l’état où elle se trouve toujours, haute de plus de six mètres, résultant des débris en acier de l’édifice numéro 6, un de ceux qui ont été  détruits lors de l’attentat. En lieu et place du World Trade Center, il restait juste ce symbole. La croix de métal est rapidement devenue un lieu de pèlerinage et de culte. Et beaucoup parmi les gens superstitieux, les proches parents des victimes et les simples citoyens, ou visiteurs, ont commencé à y déposer images, photos et prières.
Plus tard, cette croix s’est avérée être un obstacle pour les travailleurs. C’est ainsi que Silecchia et ses collègues, en accord avec Rudolph Giuliani, alors maire de New York, ont déplacé  la croix, montée sur un socle de béton, et solennellement bénie par un prêtre,  à l’intersection de ce qui était Church Street. Toujours dans le but de faire de la place pour les travailleurs, la croix a été à nouveau déplacée et installée ailleurs, mais toujours avec la promesse que ces déplacements n’étaient que provisoires et que la « relique » retrouverait un jour sa place, la mieux adaptée pour incarner la mémoire.

Des athées ont protesté
C’est alors que les athées ont commencé à protester, décidés à empêcher que la croix figure, comme prévu, au Musée officiel du Ground Zero. La controverse a fini au tribunal, la juge Deborah Batts décrétant en 2013 que le fait d’exposer la croix en public ne constituait pas un cas de prosélytisme de la part des institutions publiques, et qu’elle peut et doit rester là où elle est. Mais les manifestants, convaincus qu’il s’agit d’une entorse à la laïcité des institutions, ont déposé un recours afin que la croix soit enlevée.
Les juges ont donc tranché : la Croix du World Trade Center est, certes, un symbole chrétien, mais du fait de sa “singularité” (étant donné qu’il s’agit d’un vestige de poutres d’acier) et parce qu’elle se trouve sur le lieu de la tragédie, elle fait partie de l’histoire tragique de New York comme de la Nation américaine.

Article Aleteia traduit par Elisabeth de Lavigne

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement