Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Diapo – 9 maladies que Jésus guérissait miraculeusement

© Fair use | Unknown
Jésus guérit l'homme malade d'hydropisie, fresque du monastère de Decany, Serbie.
Partager

Au cours de son ministère public, Jésus a guéri d'innombrables malades : parmi les pathologies soignées par le Christ, certaines reviennent régulièrement. En voici neuf parmi les plus fréquentes.

Quand il guérissait sur les chemins de Palestine, Jésus prenait soin de demander à ses « patients » de demeurer discret et de ne pas révéler la grâce dont ils avaient bénéficié. Bouleversés, éperdus de reconnaissance, ils sont pourtant nombreux à ne pas avoir obéi à l’injonction du Christ, ce qui ne manquera pas d’attiser la colère des scribes et des pharisiens. Mais ainsi, deux millénaires plus tard, par le truchement des Évangiles, il est possible de savoir quelles étaient les maux les plus fréquents dont souffraient les populations.

Outre les maladies physiques, le Christ délivre de nombreux possédés qu’une vision, trop sécularisée, pourrait considérer comme des personnes atteintes de troubles psychiatriques : or c’est bel et bien à une présence démoniaque que Jésus est confronté lors de ces épisodes, comparable à celle qui exige encore la présence des prêtres exorcistes de nos jours.

Cliquez sur la 1ère image pour visualiser le diaporama :

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]