Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’épiscopat encourage la création d’une « pastorale du tourisme pour les monuments religieux »

CHAPEL SAINT RIVOAL
Jean Marie HEIDINGER/CIRIC
10 Août 2012 : Chapelle Saint Michel édifiée au 18eme s. à 380 metres d'altitude, Saint Rivoal (29), Bretagne, France.
Partager

Le document « Ces églises qui font l’Église » publié ce mois-ci par la conférence des évêques de France dresse plusieurs pistes pour qu'elles restent des lieux vivants.

Après deux ans de réflexion, Mgr Jacques Habert, évêque de Séez (Orne) et responsable du groupe de travail « Les églises, un nouvel enjeu pastoral », a publié, le 18 août dernier, un document épiscopal sur l’utilisation des églises sur un plan pastoral.

L’évêque part du principe que la dimension cultuelle est trop souvent limitée à l’Eucharistie, alors qu’elle peut intégrer d’autres formes de célébrations, mais aussi s’ouvrir aux dimensions de l’accueil, de l’enseignement, de la catéchèse et que tous ces éléments sont importants. Pour l’évêque, « les églises ne sont pas devenues des musées » et ne peuvent pas se limiter au seul aspect historique et demeurent un lieu de vie.

Trois convictions pour l’avenir

Mgr Habert apporte des pistes de réflexion sur l’utilisation des églises, étroitement liées aux questions culturelles et patrimoniales. Ces réflexions reposent sur trois convictions. La première est que le dialogue, avec les élus, « les mondes » de la culture, de l’art, du patrimoine et du tourisme, est la qualité première à cultiver. La deuxième est que la vigilance dans l’utilisation des églises est nécessaire. Enfin, il évoque l’espérance que Église soit toujours, à travers ses églises, lieu où la rencontre, l’accueil et le dialogue doivent dominer.

L’étude fait ainsi plusieurs recommandation aux églises. Parmi elles, le développement d’une « pastorale du tourisme pour les monuments religieux » qui permettraient de développer de nouvelles approches avec les différents acteurs du tourisme religieux. Le document invite également les diocèses à se doter de cellule de veille et de vigilance dans le suivi des bâtiments, afin de veiller à leur entretien. Le tout étant de veiller, à la fois, à la vie des églises et à leur préservation, notamment pour des raisons de sécurité. Mgr Habert explique, ainsi, sur le site de la Conférence des évêques de France, qu’il faut manifester à celui qui viendrait visiter une église que « ce lieu est vivant, et des gens prient et célèbrent ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]