Aleteia

Diapo – Les plus belles représentations de l’Assomption

Partager
Commenter

Célébrée le 15 août, l'Assomption commémore la fin de la vie terrestre de la Vierge Marie et sa montée au ciel pour rejoindre son Fils ressuscité.

Dans l’Église d’Occident, on parle généralement « d’Assomption » qui tire son origine du terme latin assumptio : action de prendre. En effet, pour les catholiques, le corps de Marie n’aurait pas subi de dégradation. Elle serait ainsi entrée au ciel avec son âme et son corps par l’intermédiaire de son Fils. L’Église ne précise pas le moment ni comment s’est déroulé l’Assomption et si Marie a eu à mourir ou non pour que celle-ci se réalise. La formule indique qu’elle a été « prise ». Cette croyance fut définie en dogme en 1950 par l’Église catholique :

« Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la vie céleste. »
L’Église d’Orient préfère le terme de « Dormition ». Si la célébration de l’Assomption se rapproche fortement de la Dormition, elle n’en diffère pas moins sur certains aspects. Pour les orthodoxes, la Vierge a réellement connu la mort mais elle a été ressuscitée par son Fils, puis, est montée au Ciel.
On ne sait pourtant rien des derniers instants de la vie de la Vierge. Seule la Légende dorée de Jacques de Voragine, un écrit apocryphe du Ve siècle, évoque les derniers instants de la Vierge : entourée par les apôtres en prière, elle est emmenée au paradis par le Christ.

Cliquez sur la 1ère image pour visualiser le diaporama :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]