Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un pasteur évangélise grâce à Uber à New York

CRUCIFIX CAR
Partager

Chauffeur pour la plateforme Uber depuis août dernier, Kenneth Drayton, pasteur depuis 30 ans, utilise ses trajets pour prodiguer des conseils à ses passagers.

Le pasteur Kenneth Drayton, ordonné en 1986, évangélise depuis quelques mois de manière originale. En devenant chauffeur pour Uber, le new yorkais de 54 ans, qui prêche habituellement à Staten Island, a transformé sa Mercury Grand Marquis en véritable église sur roue. Circulant dans l’arrondissement de Brooklyn, il profite de ses voyages pour parler de Dieu à ses clients. « J’espère éclairer leur journée et leur donner des conseils », explique le pasteur au New York Post. Pour Drayton, « le travail [lui] permet d’ouvrir une porte sur la vie de [ses] passagers ».

Le conducteur explique au journal que l’expérience religieuse démarre au moment où un client s’assoit sur le siège arrière de son véhicule. « Je ne diffuse que de la musique classique, ma voiture est impeccablement propre et on peut sentir la présence de Dieu. » Selon lui, les passagers sont alors immergés dans « la paix et la tranquillité » et entrent rapidement dans l’esprit confessionnel. « C’est à ce moment-là, poursuit le pasteur, que les gens commencent à s’ouvrir ». Il fait alors parler son « sens de l’écoute ».  Drayton rapporte au New York Post plusieurs expériences. Par exemple, une femme lui a parlé de son fils disparu au centre-ville de Brooklyn en avril dernier. Le pasteur lui a alors expliqué que « même quand nous n’avons pas le contrôle d’une situation, il faut savoir faire preuve de patience et garder la foi ». Un autre homme, sur le point de perdre son entreprise de nettoyage, évoque ses problèmes financiers lors d’un trajet de Brooklyn Heights à Linden en novembre 2016. « Tout allait bien au départ, jusqu’à ce qu’une autre entreprise de nettoyage de tapis s’ouvre à proximité et le mette en difficulté », précise le pasteur. Celui-ci n’a pu que lui conseiller de s’approcher de Dieu. Il estime cependant que « des expériences comme celle-là [lui] ont vraiment réussi ».

Le pasteur, qui a commencé Uber en août 2016, a ressenti une hausse des demandes de conseil après l’élection présidentielle, qui a vu la victoire de Donald Trump en novembre dernier. Selon lui, « beaucoup de gens sont mécontents. » Drayton a conseillé à dix de ses clients de ne pas « s’arrêter sur le passé ». Ses méthodes plaisent visiblement, puisque que plus de mille passagers lui ont mis la note maximale à l’issue de leur trajet. Le pasteur possède une moyenne très honorable de 4,8. Des résultats qui parlent d’eux-mêmes pour lui. « Tous mes commentaires sont : “une excellente personne”, “un grand gars”, “une excellente conversation” et “inspirant” », développe fièrement Drayton. Ses conseils religieux ne sont cependant pas au goût de tout le monde. « Certaines personnes sont grossières et peu importe ce que je fais ou dis » d’après le pasteur. L’expérience demeure plutôt positive pour tout le monde, même pour la direction d’Uber. Pour Alix Anfang, porte-parole de l’entreprise californienne : « Les partenaires-conducteurs comme Kenneth participent à la magie de l’application ». De son côté, Drayton estime avoir également énormément appris de ses passagers.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.