Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconSpiritualité
line break icon

Marguerite-Marie Alacoque, messagère du Sacré Cœur de Jésus

Margaret Mary Alacoque

© Fr Lawrence Lew, O.P.

Angélique Provost - Publié le 23/06/17

Nous fêtons le 16 octobre sainte Marguerite-Marie Alacoque. C'est à elle que nous devons la dévotion universelle au Sacré Cœur de Jésus. Elle trouve son origine dans ses visions dont elle a eut la grâce au XVIIe siècle à Paray-le-Monial. Retour sur l’histoire de cette sainte d’exception et sur les messages qu’elle reçut de Jésus en personne.

Marguerite Alacoque est une jeune fille pieuse de Verosvres, en Charolais, qui nait en 1647. Très tôt, elle fait vœu de consacrer sa pureté à la Sainte Vierge. Tombant un jour gravement malade, elle maintient ce vœu en priant la mère de Dieu de la guérir pour lui permettre de prendre l’habit des religieuses. Chose qu’elle fait en entrant, en 1671, au monastère de la Visitation-Sainte-Marie, à Paray-le-Monial. C’est ici que sa vie de pieuse jeune fille est bouleversée : elle va devenir messagère du Christ.

Quel message reçoit-elle ?

En 1673, le Sacré Cœur de Jésus lui apparaît pour la première fois. Elle aura le grand privilège de le contempler trois fois encore. On ne compte pourtant que trois « grandes apparitions » et les trois messages délivrés à cette occasion :

1ère apparition : Jésus, gardant Marguerite-Marie de longs moments contre sa poitrine, lui fait découvrir « les merveilles de Son amour ». Plongeant le cœur de Marguerite-Marie dans le sien, Il le rend tout embrasé de l’ardente charité envers les âmes à sauver.

2e apparition : Jésus lui apparaît, ardent comme un soleil, pleurant l’ingratitude des hommes après les douleurs endurées pour eux. Il demande alors deux actes réparateurs envers son divin Cœur, à savoir la communion tous les premiers vendredis du mois, et l’heure d’adoration chaque jeudi soir, en mémoire de son agonie à Gethsémani.

3e apparition : ce sont les mêmes douleurs qui avaient été évoquées dans la deuxième apparition :

« Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce Sacrement d’amour. Mais ce qui m’est encore le plus sensible est que ce sont des cœurs qui me sont consacrés qui en usent ainsi ».

Jésus demande alors d’instaurer une fête pour son Sacré Cœur, ce que Pie IX répandra dans toute l’Église catholique en 1856 seulement. Cette fête a pour but de réparer les outrages commis envers la sainte Eucharistie et le Sacré Cœur.

Les promesses de Jésus

À ceux qui suivront ces recommandations, et cette dévotion des jeudis et des premiers vendredi du mois, Jésus promet beaucoup de grâces :

  1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans leur état.
  2. Je mettrai la paix dans leur famille.
  3. Je les consolerai dans toutes leurs peines.
  4. Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.
  5. Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.
  6. Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l’océan infini de la miséricorde.
  7. Les âmes tièdes deviendront ferventes.
  8. Les âmes ferventes s’élèveront à une grande perfection.
  9. Je bénirai même les maisons où l’image de mon Cœur sera exposée et honorée.
  10. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.
  11. Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon Cœur, et il n’en sera jamais effacé.
  12. Je te promets, dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur, que mon amour tout puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis, neuf fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu’ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir les sacrements, et que mon Cœur se rendra leur asile assuré à cette heure dernière


Sacred Heat Jesus

Lire aussi :
Ode au Sacré Cœur de Jésus

Tags:
dévotionjesus
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement