Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mia, 20 mois, trisomique, égérie de la marque Jacadi

© Instagram
Portraits de Mia.
Partager

Le 9 juin, la marque publiait la photo de Mia habillée en Jacadi sur son compte Instagram : une grande victoire pour sa maman. Et un beau signal pour le public.

Marie, la mère de Mia — presque 20 mois — a réussi à faire changer les codes de la publicité en faisant participer sa fille à une campagne publicitaire pour la marque de vêtements pour enfants Jacadi. Mia, visage angélique, est en effet porteuse de la trisomie 21. Pendant plusieurs jours, les internautes ont relayé la candidature de cette mère « un peu déjantée » (comme elle se présente sur son compte @secouetoilecoco), pleine de vie et d’amour pour sa fille. « Parce que tous les enfants ont leur place dans ce monde, si on veut bien se donner la peine de les voir pour ce qu’ils sont », a-t-elle écrit. À elles deux, elles ont réussi à convaincre de nombreuses femmes actives sur Instagram de soutenir la candidature de Mia pour devenir égérie de la griffe enfantine.

© Instagram

Rabia est une de celles qui ont été actives sur les réseaux sociaux. Elle a su trouver les mots justes en postant ce message sur Ink361 (une branche professionnelle d’Instagram) après la sélection de Mia :

« Marie et Mia tenaient à vous remercier pour avoir porté Mia jusqu’à Jacadi ! Ensemble, nous sommes incroyablement forts et nous avons permis à des parents qui se prennent des portes à longueur de journée, de vivre un petit moment de bonheur à travers un élan de solidarité ! Alors oui, Marie, le système est mal fait et les enfants comme les tiens ne sont toujours pas acceptés, mais tu n’es pas seule et mes lecteurs te l’ont montrée hier. J’aimerais tellement voir des Mia à l’école avec mes enfants, voir des Mia à la télévision ou sur des affiches de publicité ! J’aimerais tellement que des marques telles que Jacadi se disent que, finalement, Mia a toute sa place sur leurs affiches de pub”, supplie-t-elle. « Alors, s’il vous plaît, agences de communication, marques, essayez d’intégrer d’autres enfants à votre communication ».

Plusieurs signaux récents, comme cette campagne de publicité, laissent espérer l’émergence d’un regard nouveau sur les personnes atteintes de trisomie 21. Mais le combat est de longue haleine et exige que se multiplient les initiatives et les énergies comme celles-ci.

Lire aussi : Un bébé atteint de trisomie 21 devient mannequin pour une marque de prêt-à-porter

Lire aussi : Milo, porteur de trisomie 21, gagne un concours photo

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]