Aleteia

5 erreurs à éviter pour un enterrement de vie de jeune fille réussi

© Shutterstock
Partager
Commenter

Comment rendre cette journée mémorable pour la future mariée, non pas par l’accumulation d’activités toutes aussi originales les unes que les autres, mais par un réel et sincère élan d’amitié ? Elements de réponse avec ce qu'il ne faut vraiment pas faire !

On pensait l’enterrement de vie de jeune fille un peu ringard, kitsch, voire carrément vulgaire. Heureusement, l’EVJF a beaucoup évolué ces dernières années. Ce n’est plus forcément l’occasion d’embarrasser la future mariée, mais plutôt, quelques semaines avant le mariage, de passer un moment de détente, de rires, parfois de grandes discussions, entre amies. Mais comment bien l’organiser pour marquer le coup ?  Ne perdons pas de vue que l’objectif d’un « EVJF », c’est de faire preuve d’amitié envers la future mariée, et de lui faire plaisir. Cela demande de connaître sa personnalité, son caractère, ses goûts, ses petites habitudes… Voici les erreurs à ne pas commettre pour faire de cette journée un moment inoubliable.

Erreur n°1 : se faire plaisir au lieu de faire plaisir à la future mariée

L’organisation d’un enterrement de vie de jeune fille est l’occasion rêvée de montrer à la future mariée que vous la connaissez, et que vous l’aimez ! Elle est plutôt timide et réservée ? Alors ne pensez même pas à l’affubler d’un déguisement ridicule et à la faire déambuler dans les rues, vous allez certes vous tordre de rire, mais ce sera le pire moment de sa vie !

Erreur n°2 : négliger les goûts de la future mariée

L’objectif d’un EVJF est de faire plaisir à l’heureuse élue ! Cherchez à savoir ce qu’elle aime, ce qui l’amuse et qui vous fera passer un bon moment entre copines. Elle adore la bonne bouffe ? Réservation d’un restaurant gastronomique. La détente et le bien-être ? Direction le spa. L’aventure ? Une nuit insolite dans une cabane ou une yourte. L’art et l’histoire ? Va pour un musée ou un château ! Le sport ? Location de vélos, de bateaux, d’un cours de tennis… L’extrême ? Un saut en parachute. Bref. Respectez les goûts et les envies de votre amie, et adaptez les activités en conséquence.

Erreur n°3 : trop élargir ou trop restreindre la liste des invitées de l’EVJF

Difficile de décider qui inviter ou pas à un enterrement de vie de jeune fille : il est délicat de juger qui est proche de la future mariée et qui ne l’est pas suffisamment… au risque de vexer ou de susciter des rancœurs. Alors en cas de doute, un allié à consulter : le futur marié ! Vous pouvez également demander à la future mariée de choisir parmi ses amies celles qui assisteront à son EVJF, ça minimise la surprise mais on peut ainsi éviter bien des histoires…

Erreur n°4 : oublier de mettre le futur marié dans la confidence

Bloquer une date, inventer des prétextes bidons, la surprendre dans son appartement… Pour tout cela, vous avez besoin de l’aide de son futur mari. Et surtout, n’oubliez pas de le prévenir de la date ! Car s’il prévoit un week-end en amoureux LE week-end où vous avez réussi, à coup de Doodle, de What’s App et de milliers de messages Facebook, à réunir les 10 meilleures amies de la mariée, qui viennent toutes de Pétaouchnock pour l’occasion…. Vous êtes très très mal !

Erreur n°5 : faire exploser le budget

Vous aviez défini un budget avec chaque participante, mais toutes les activités cumulées l’ont fait exploser… Le risque est que les amies renâclent et finalement ne viennent pas. Dommage. Il sera nécessaire de revoir à la baisse les dépenses : aller au camping plutôt qu’à l’hôtel, faire un seul soin au lieu des 3 prévus, annuler le cours de cuisine…

Quoi que vous entrepreniez, profitez de ce moment privilégié entre amies ! De la joie d’être ensemble. Comme les personnages du roman d’Anna Gavalda : « Ils ne demandaient rien d’autre que d’être heureux ensemble. Même pas heureux d’ailleurs, ils n’étaient plus si exigeants. D’être ensemble, c’est tout. »

Tags:
mariage
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]