Aleteia

10 prénoms rétro pour un petit garçon

© Shutterstock
Partager
Commenter

La mode est aux prénoms vintage, ceux que portaient notamment nos grands-parents, voire nos arrière-grands-parents. Si cette tendance vous inspire pour votre futur bébé, jetez un œil aux prénoms masculins les plus attribués il y a un siècle...

Avec le retour en force des prénoms rétro, pourquoi ne pas s’attarder sur le top 10 des prénoms donnés aux bébés garçons nés en 1917 ? 100 ans après, on ne s’étonnera (presque) pas d’en voir plusieurs revenir sur le devant de la scène, sous l’impulsion notamment des célébrités. Alors que Marion Cotillard et Guillaume Canet ont appelé leur premier enfant Marcel, Kate Middleton et le Prince William leur fils George, tout comme l’actrice Léa Seydoux, comment imaginer une seconde que ces prénoms puissent être ringards aujourd’hui ?

Voici donc les 10 prénoms les plus attribués aux petits garçons nés en 1917, d’après les statistiques de l’INSEE, ainsi que leur étymologie, le caractère associé ou encore les prénoms dérivés, grâce au livre « Un bébé un prénom », aux éditions Mango.

Prénom numéro 1 Jean :

Fête : 27 décembre
Étymologie : de l’hébreu yohânân, « Dieu fait grâce », « Dieu pardonne »
Histoire : apôtre de Jésus et protecteur de la Vierge, Jean est connu pour être l’auteur du quatrième évangile. Ultra populaire dans les années 50 avec plus de 50 000 naissances par an, Jean est un classique encore à la mode. En France, ils seraient plus d’un million !
Caractère : esthète, amical, subtil
Fréquence d’attribution : rare
Évolution : stable
Année record : 1946
Célébrités : les acteurs Jean Gabin et Jean Dujardin.

La France comptait 12456 nouveaux nés prénommés Jean en 1917.

Prénom numéro 2 : André

Dérivés : Andor, Andrev, Andrieu, Andreu, Andros
Fête : 30 novembre
Étymologie : du grec andros, « homme viril ».
Histoire : premier apôtre de Jésus, saint André est honoré en tant que patron des pêcheurs en Écosse et en Russie. La « croix de saint André » qui se trouve sur le drapeau anglais est d’ailleurs inspirée de celle sur laquelle il a été crucifié. Aujourd’hui peu attribué, ce prénom est l’un des plus portés en France avec plus de 300 000 André.
Caractère : sincère, engagé, passionné
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : en baisse
Année record : 1920
Célébrités : l’acteur André Dussolier ; l’écrivain André Malraux ; le compositeur et animateur télé, André Manoukian.

En 1917,  7 833 nouveaux nés ont été prénommés André, en France.

Prénom numéro 3 : Pierre

Dérivés : Per, Pierrot, Piers, Pieter, Pietre, Pietro, Piotr
Fête : 29 juin
Étymologie : du grec petros, « pierre » ou du latin petrus, « rocher »
Histoire : dans la Bible, saint Pierre qui s’appelait à l’origine Simon fut choisi par Jésus pour bâtir les églises. Malgré une tendance à la baisse, Pierre reste un indémodable porté par près de 500 000 personnes dans le monde.
Caractère : honnête, enthousiaste, idéaliste
Fréquence d’attribution : répandu
Évolution : en baisse
Année record : 1930
Célébrités : les acteurs Pierre Richard, Pierre Arditi et Pierre Niney.

En 1917, le prénom Pierre a été donné à 6 752 bébés en France.

© Shutterstock

Prénom numéro 4 : Marcel

Dérivés : Marcellin, Marcelin, Marcelo, Marcello, Marcellus, Marchetto
Fête : 16 janvier
Étymologie : du prénom romain Marcus renvoyant au Dieu de la guerre, Mars
Histoire : pape au IVe siècle, saint Marcel essaya d’instaurer des lieux de culte. Très couru jusqu’au début des années 20, le prénom Marcel a presque disparu aujourd’hui.
Caractère : sûr de lui, versatile, indépendant
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1920
Célébrités : le boxeur Marcel Cerdan ; l’artiste Marcel Duchamp ; l’écrivain Marcel Proust.

En 1917, 6430 Marcel ont été déclarés à l’état civil.

Prénom numéro 5 : René

Dérivés : Renat, Renato, Renatus, Reinie
Fête : 19 octobre
Étymologie : du latin re-natus, « né une deuxième fois », « re-né »
Histoire : ce prénom médiéval fut très répandu de 1900 à 1950. Il tomba ensuite en désuétude. Ils seraient près de 200 000 dans le monde.
Caractère : bon, droit, juste
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : en baisse
Année record : 1920
Célébrités : le philosophe René Descartes ; l’agent artistique René Angelil.

En 1917, 6019 René ont vu le jour en France.

Prénom numéro 6 : Louis

Dérivés : Louys, Louie
Fête : 25 août
Étymologie : du germanique hold, « illustre », et wig, « combat » : « illustre au combat »
Histoire : porté par dix-huit rois de France, Louis, redécouvert dans les années 90, plaît tellement que c’est aujourd’hui le septième prénom préféré des Français. Ils seraient près de 200 000.
Caractère : doux, réfléchi, structuré
Fréquence d’attribution : très répandu
Évolution : en hausse
Année record : 1920
Célébrités : le poète Louis Aragon ; le musicien Louis Bertignac.

En 1917, le prénom Louis a été donné à 5901 bébés français.

© Shutterstock

Prénom numéro 7 : Henri

Dérivés : Henry, Henrie, Heinrich, Heinz, Hendrick, Henrik, Henrique, Heinrick, Heinz
Fête : 13 juillet
Étymologie : de heim, « maison » et rik, « roi » : « maison du roi » – arbre généalogique-2
Histoire : prénom ancien porté par quatre rois de France, Henri est un classique du répertoire français. Ultra répandu jusqu’en 1920 (avec plus de 10 000 naissances par an !), Henri est devenu rare depuis les années 70. Ils seraient près de 140 000.
Caractère : affectueux, ambitieux, séducteur
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1920
Célébrités : le peintre Henri Matisse ; le tennisman Henri Leconte.

5 409 Petits garçons ont été prénommés Henri en France, en 1917.

Prénom numéro 8 : Georges

Dérivés : George, Gheorghe, Georgy, Georgi, Georg
Fête : 23 avril
Étymologie : du grec giorgios, « celui qui laboure la terre »
Histoire : très répandu en France entre 1900 et 1920 (avec plus de 11 000 naissances de petits Georges cette année là !), ce prénom avait presque disparu en 2000. Il pourrait revenir à la mode ces prochaines années, notamment grâce au « royal baby » du Prince William et de Kate Middleton.
Caractère : sociable, curieux, ambitieux
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : en baisse
Année record : 1920
Célébrités : l’acteur George Clooney, le chanteur Georges Brassens.

En 1917, 5199 bébés ont pris le nom de Georges.

Prénom numéro 9 : Maurice

Dérivés : Morris, Mauricio, Moris, Maurizio, Meurisse
Fête : 22 septembre
Étymologie : du latin maurus, « brun de peau »
Histoire : déjà porté par un empereur byzantin au IVe siècle, Maurice traversa les époques jusqu’au début du XXe siècle où il connut une popularité énorme (plus de 10 000 naissances par an). Il est aujourd’hui complètement tombé dans l’oubli.
Caractère : mûr, sûr de lui, drôle
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1920
Célébrités : l’artiste Maurice Chevalier ; l’écrivain Maurice Druon.

En 1917, on a recensé la naissance de 4508 Maurice en France.

© Shutterstock

Prénom numéro 10 : Joseph

Dérivés : Josef, Iosef, Yossef
Fête : 19 mars
Étymologie : de l’hébreu yôsephyâh, « Dieu accroîtra ma descendance »
Histoire : dans l’Ancien Testament, Jacob et Rachel qui souhaitaient d’autres enfants appelèrent leur ls Joseph pour que « Dieu accroisse leur descendance ». Très répandu au début du xxe siècle, Joseph signe son retour depuis quelques années. Ils seraient plus de 130 000.
Caractère : combatif, sensible, dèle
Fréquence d’attribution : rare
Évolution : en hausse
Année record : 1908
Célébrités : l’écrivain Joseph Conrad.

En 1917, 4500 Joseph sont nés en France.

A propos :

« Un bébé un prénom » est recensent plus de 10 000 prénoms pour petites filles et petits garçons. Chacun s’accompagne de son étymologie, son histoire, son caractère ou encore sa fréquence d’attribution. Un ouvrage passionnant pour bien choisir le prénom du futur bébé, ou simplement pour s’intéresser au sens de son propre prénom !

> « Un bébé, un prénom » d’Anne-Elisabeth Le Gal et Marie-Odile Mergnac. 19,95 euros. Editions Mango.

Éditions Mango
Partager
Commenter
Tags:
bébé
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]