Aleteia

10 prénoms rétro pour une petite fille

© Shutterstock
Partager
Commenter

Quels étaient les prénoms les plus attribués pour les petites filles en 1917 ? Avec le retour en vogue des prénoms rétro, ils vous donneront peut-être des idées pour votre futur bébé...

Les prénoms rétro font un retour en force dans les services d’état civil. Un peu comme la mode est un éternel recommencement, le choix du prénom pour un bébé à naître s’inspire de plus en plus du passé. Retour aux sources, après toutes ces années où la tendance était plutôt de chercher l’originalité à tout prix, hommage à ses ancêtres ou simple envie de trouver un prénom qui a du sens ? Les raisons qui poussent à s’attarder sur les prénoms vintage pour son futur enfant ne manquent pas.

Pour vous donner quelques idées de prénoms rétro pour une petite fille, nous sommes allées jeter un oeil aux statistiques de l’INSEE, et plus précisément aux prénoms féminins les plus attribués en France, il y a 100 ans. Force est de constater que dans ce top 10, nombreux sont les prénoms qui connaissent déjà un vrai regain d’intérêt, tandis que d’autres sont complètement tombés aux oubliettes…

Étymologie, histoire, caractère ou encore dérivés, focus sur les prénoms les plus plébiscités pour les naissances en 1917, grâce au livre « Un bébé un prénom », aux éditions Mango.

Prénom numéro 1 : Marie

Dérivés : Mary, Marye, Mari, Maria, Mariah, Mariya, Marya
Fête : 15 août
Étymologie : de l’hébreu myriam, « celle qui élève »
Histoire : ce prénom biblique qui est celui de la Vierge Marie, la mère de Jésus prévenue à 15 ans qu’elle porterait l’enfant divin, s’est vite répandu au fil des siècles. Il demeure aujourd’hui
un classique porté par plus d’un million de personnes.
Caractère : réservée, sérieuse, perfectionniste
Fréquence d’attribution : répandu
Évolution : en baisse
Année record : 1901
Célébrités : la scientifique Marie Curie ; la cantatrice Maria Callas.

En 1917, 20 315 petites filles ont été prénommées Marie, en France.

Prénom numéro 2 : Jeanne

Dérivés : Jehanne, Jeannie, Jane, Jeane, Jehane, Jeanna, Jeany, Jeanny, Janny, Jany
Fête : 30 mai
Étymologie : de l’hébreu yohanân, « Dieu fait grâce »
Histoire : Jeanne a connu plusieurs vagues de succès, et ce dès le Moyen Âge. En 1920, on alla jusqu’à attribuer à plus de 16 000 petites filles par an le prénom Jeanne. C’est l’un des dix prénoms
les plus donnés à Paris. On en compte près de 200 000.
Caractère : engagée, persévérante, fiable
Fréquence d’attribution : très répandu
Évolution : stable
Année record : 1920
Célébrités : Jeanne d’Arc ; l’actrice Jeanne Moreau.

En 1917, 8 114 bébés ont pris le nom de Jeanne.

Prénom numéro 3 : Madeleine

Dérivés : Magdalena, Magda, Madalena, Madalen, Magdalina, Magdaline, Magdelaine, Madeline, Madelyne
Fête : 22 juillet
Étymologie : de l’araméen, Magdala
Histoire : Madeleine tire son nom d’un village de Galilée d’où venait Marie la Magdaléenne, autrement dit Marie-Madeleine, cette disciple de Jésus chargée de prévenir les apôtres de sa
résurrection. Madeleine a connu son heure de gloire en 1920 avec plus de 10 000 naissances. Il est aujourd’hui tombé dans l’oubli.
Caractère : réservée, passionnée, solitaire
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1920
Célébrités : la chanteuse Madeleine Peyroux.

En 1917, le prénom Madeleine a été donné à 4 804 bébés français.

© Shutterstock

Prénom numéro 4 : Suzanne

Dérivés : Suzanna, Sanna, Zuzanna, Suzette, Susette, Suzelle, Suzel, Suzon
Fête : 11 août
Étymologie : de l’hébreu shushân, « le lys »
Histoire : au IIIe siècle, sainte Suzanne était une jeune romaine qu’on voulut marier de force à Maximien, fils de l’empereur Dioclétien. Très répandu au début du xxe siècle, Suzanne déclina
à partir de 1950. Ces derniers temps, redécouvert grâce à la mode des prénoms rétro, Suzanne reprend du poil de la bête. Elles seraient plus de 110 000.
Caractère : mystérieuse, affectueuse, perspicace
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : en hausse
Année record : 1920
Célébrités : la chanteuse Suzanne Vega ; l’héroïne de la chanson Suzanna.

En 1917, 4 164 Suzanne ont été déclarées à l’état civil.

Prénom numéro 5 : Marcelle

Dérivés : Marcèle, Marcella, Marcela
Fête : 31 janvier
Étymologie : du latin marcellus, « petit marteau » ou du latin Mars le dieu de la guerre
Histoire : plus courant chez les garçons que chez les filles, Marcelle connut son âge d’or en 1920 avec plus de 14 00 naissances. Depuis, et ce malgré la mode des prénoms rétro, il a du mal à redevenir tendance.
Caractère : loyale, anti-conformiste, passionnée
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1920
Célébrités : l’écrivain Marcelle Auclair.

En 1917, en France, 4 121 bébés ont pris le nom de Marcelle.

Prénom numéro 6 : Marguerite

Dérivé : Marguerita, Margueritte, Margaret, Margareth
Fête : 16 novembre
Étymologie : du grec margarita, « perle »
Histoire : plus de dix saintes ont porté ce prénom au cours de l’histoire et autant de princesses. Marguerite connut son apogée au début du XXe siècle avec plus de 9 000 naissances par an. Aujourd’hui, ce prénom n’est presque plus donné.
Caractère : sérieuse, idéaliste, intègre
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1906
Célébrités : la femme politique Margaret Thatcher ; l’écrivain Marguerite Yourcenar.

En 1917, on a recensé la naissance de 4 084 petites Marguerite.

© Shutterstock

Prénom numéro 7 : Yvonne

Dérivés : Yvone, Yvona, Ivone, Ivonne, Ivona
Fête : 19 mai
Étymologie : du celte iv, « if »
Histoire : très répandu dans les années 20 avec jusqu’à 9 000 naissances, Yvonne a aujourd’hui perdu de sa superbe. Elles seraient plus de 85 000.
Caractère : curieuse, affectueuse, indépendante
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1920
Célébrités : la comédienne Yvonne Mitchell.

En 1917, 3 989 Yvonne ont vu le jour en France.

Prénom numéro 8 : Renée

Dérivés : Renee, Rena, Renata, Renate, Renelle
Fête : 19 octobre
Étymologie : du latin re-natus, « né une seconde fois », « re-né »
Histoire : jusqu’en 1950, Renée eut vraiment beaucoup de succès. Aujourd’hui, Renée n’est presque plus attribué. Elles seraient près de 100 000.
Caractère : gaie, dynamique, fantaisiste
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : en baisse
Année record : 1920
Célébrités : Renee, personnage de la série Desperate Housewives.

En 1917, 3 368 petites filles ont été prénommées Renée.

Prénom numéro 9 : Germaine

Dérivés : Germana, Germanie, Germina, Guermana
Fête : 15 juin
Étymologie : soit du germanique gari, « lance » et mundo, « protection » ; soit du latin germanus, « issu du même sang » ou encore germanicus, « le germain »
Histoire : au XVIe siècle, sainte Germaine serait à l’origine de nombreux miracles. Prénom extrêmement répandu entre 1900 et 1920, Germaine a totalement disparu depuis 1980.
Caractère : rêveuse, altruiste, droite
Fréquence d’attribution : très rare
Évolution : stable
Année record : 1902
Célébrités : la romancière Germaine de Staël.

En 1917, le prénom Germaine a été attribué à 3 164 petites filles.

© Shutterstock

Prénom numéro 10 : Andrée

Dérivés : Andrea, Andréane, Andréanne, Andreva, Andria, Andrea, Andreea, Andhree, Andrey
Fête : 30 novembre
Étymologie : du grec andros, « homme viril »
Caractère : réfléchie, studieuse, réservée
Fréquence d’attribution : rare
Évolution : en baisse
Célébrités : la designer Andrée Putman.

En 1917, 3 059 bébés filles ont été prénommées Andrée.

A propos :

« Un bébé un prénom » est recensent plus de 10 000 prénoms pour petites filles et petits garçons. Chacun s’accompagne de son étymologie, son histoire, son caractère ou encore sa fréquence d’attribution. Un ouvrage passionnant pour bien choisir le prénom du futur bébé, ou simplement pour s’intéresser au sens de son propre prénom !

« Un bébé, un prénom » d’Anne-Elisabeth Le Gal et Marie-Odile Mergnac. 19,95 euros. Editions Mango.

Éditions Mango
Partager
Commenter
Mots-clés
bébé
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]