Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Rome : les catacombes de Domitille bientôt ouvertes au public

© Commission pontificale d'Art sacré
Les catacombes de Domitille
Partager

12 kilomètres de galeries, 4 niveaux et des dizaines de fresques antiques : bienvenue dans les plus grandes, les plus anciennes et les plus impressionnantes catacombes de Rome !

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Après 25 ans de travaux de restauration, les catacombes de Domitille sont sur le point d’ouvrir leurs portes au public. Un nettoyage au laser et un sondage au scanner ont permis de révéler tous les secrets que renfermaient les lieux.

À cause du microclimat qui règne dans ses sombres tunnels, 18 degrés toute l’année et 90% d’humidité, les peintures, recouvertes peu à peu par la mousse, étaient toutes noircies. Sur les 70 fresques existantes, près de la moitié a été entièrement nettoyée, dévoilant ici des représentations profanes du IIe siècle — de la vigne, des oiseaux ou des fleurs — et là des représentations chrétiennes un peu plus tardives. On peut ainsi découvrir dans une des chambres funéraires appartenant à un notable romain une image pour le moins originale du Christ au milieu de douze apôtres, tous imberbes et revêtus de toges.

La restauration a aussi permis de redécouvrir la chambre dite de « l’introduction » ornée de magnifiques scènes bibliques : les trois enfants dans la fournaise, la multiplication des pains, le sacrifice d’Isaac, Noé et l’arche, Moïse frappant le rocher, Adam et Eve, Daniel livré aux Lions. Au plafond figure aussi une scène exceptionnelle montrant les saints Pierre et Paul introduisant deux défunts auprès du Christ… toujours imberbe.

Les origines de ces Catacombes remontent au deuxième siècle, lorsque Domitilla Flavia — une membre de la famille des Flaviens, dont est issu l’empereur Vespasien — ordonne la construction d’une première galerie funéraire semi-enterrée, appelée « hypogée », décorée d’éléments profanes. C’est de là que sont venus s’ajouter de nouveaux tunnels au fil des siècles.

Une autre campagne de fouille à la fin du XIXe siècle avait permis de retrouver la basilique semi-enterrée de Nérée et Achillée, du nom de deux martyrs contemporains de Domitille, enterrés dans les catacombes. L’édifice entièrement restauré lui aussi, fera partie du parcours accessible au public.

Un mini-musée, a été aménagé près de l’entrée de la basilique, dans lequel seront exposées des sculptures en marbre grec issues de sarcophages, représentant le mythe d’Endymion et Séléné ou encore l’histoire d’Achille et Patrocle. L’ouverture officielle au public est prévue avant la fin du mois de juin.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.