Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 24 septembre |
Saint Silouane
home iconAu quotidien
line break icon

Fête des mères : 4 façons d’aider les mamans en difficulté

BOUQUET DE FLEURS

© shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 16/05/17

A l’occasion de la Fête des Mères, de nombreuses associations se mobilisent en lançant des initiatives solidaires pour aider les mères les plus fragiles. Et si on agissait avec elles ?

Dimanche 28 mai, c’est la Fête des Mères ! Ayons une pensée particulière pour nos mères, qu’elles soient proches ou éloignées de nous, mais pensons aussi à toutes ces mères, piliers fragiles de familles en difficultés ou monoparentales, qui vivent parfois dans des conditions difficiles, démunies de ressources financières suffisantes, de logement décent, et de confiance en elle et en leur capacité d’élever leurs enfants. La société a besoin d’elles ! Nous avons besoin qu’elles tiennent bon dans leur rôle d’éducatrice de la génération de demain.

Mères en situation difficile : une réalité en France

Selon les chiffres fournis par l’Insee (2014), en France, près de 2 millions de mères élèvent seules 3 millions d’enfants. Elles sont célibataires, divorcées, séparées, ou veuves, et sont à la tête de 85% des familles monoparentales. Leur situation financière est fragile : elles sont moins diplômées que les femmes qui vivent en couple, seulement la moitié d’entre elles occupent un emploi à temps complet, et en moyenne, une mère seule sur trois vit avec moins de 960€/mois. Leurs conditions de logement sont précaires : 20% des familles monoparentales habitent un logement où il manque une ou deux pièces, et 10% partagent leur habitation avec d’autres personnes, habituellement un parent.

Des parents démunis face à l’éducation des enfants

A la demande de l’association des Apprentis d’Auteuil, l’institut BVA a réalisé un sondage en avril 2017 sur la parentalité. Il ressort que 46% des parents interrogés jugent difficile d’élever son enfant, 40% se sentent parfois ou souvent seuls face à l’éducation de leurs enfants, et 47% estiment qu’il manque de dispositifs dédiés à l’accompagnement des parents. C’est la raison pour laquelle les Apprentis d’Auteuil, en plus de leurs actions en faveur de l’éducation, s’engagent aux côtés des parents en difficulté pour les aider à reprendre confiance en eux. Comment ? Par le service téléphonique Ecoute infos familles, par les maisons des familles qui accueillent les familles qui souhaitent poser des questions ou partager leurs expériences éducatives, par la fondation Auteuil Petite Enfance (crèches et garderies) et par les résidences sociales.

Comment aider ces mères fragilisées ?

A l’occasion de la Fête des Mères, plusieurs associations créent des initiatives solidaires afin de soutenir ces mamans fragilisées.

Apprentis d’Auteuil lance la 6ème édition de « Mamans en Fête » et nous invite à nous mobiliser durant ce mois de mai pour venir en aide aux mères en difficulté, en prenant part aux grandes braderies solidaires  : le samedi 20 mai à Lille, Lyon, Marseille, Montdidier, Nantes, Toulouse et Chartres. Le samedi 27 mai à Bordeaux et Strasbourg. Ou en faisant un don de 3 € par sms, en envoyant MAMAN, au 92 150, du 12 au 31 mai. Ces initiatives ont pour but de financer des lieux d’accompagnement adaptés aux mamans isolées : résidences mère-enfant, dispositifs d’insertion ou centres maternels.

On peut aussi faire un don à La Maison de Marthe et Marie ! L’association vient en aide aux femmes enceintes en difficulté en leur proposant une solution d’hébergement à loyer modéré, un accompagnement chaleureux et sécurisant, et enfin une vie en communauté avec des volontaires dont la mission numéro un est de prendre soin des mamans et de leurs bébés, du début de la grossesse jusqu’au 9ème mois de l’enfant.

Dons Solidaires organise pour la 5ème fois consécutive l’opération « Femmes en Fête ». L’association, pionnière du mécénat de produits non-alimentaires, offrira,  à la fin du mois de mai, aux femmes en situation de précarité, des ateliers « bien-être » partout en France, ainsi que des produits de beauté neufs invendus collectés auprès d’entreprises partenaires telles que L’Oréal, L’Occitane, Yves Rocher ou Nocibé.

Enfin, on peut soutenir les actions de La Croix-Rouge en achetant leur porte-clés miroir estampillé « Je t’aime Maman ! » (3€).

Tags:
fêtes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
7
WEB2-FAMILLE-LEFEVRE-YOUTUBE.jpg
Agnès Pinard Legry
Le premier single de la famille Lefèvre enfin disponible
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement