Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 30 mai |
Sainte Jeanne d'Arc
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Vote des catholiques au second tour : Mgr Pontier maintient l’absence de consigne

monsignor George Pontier

Monseigneur Pontier

La rédaction d'Aleteia - publié le 03/05/17

Le président de la Conférence des évêques de France explique pourquoi l'épiscopat n'a pas à donner de consigne de vote aux fidèles.

C’est un des sujets qui aura le plus agité le landerneau médiatique au cours de cet entre-deux-tours de l’élection présidentielle : pourquoi les évêques de France n’ont-ils pas donné une consigne de vote claire (implicitement en faveur d’Emmanuel Macron) aux fidèles catholiques ? Certains esprits malicieux n’ont pas manqué de souligner le caractère paradoxal de cette injonction, les évêques se voyant d’habitude intimer le silence par ce même landerneau dès qu’ils manifestent la moindre velléité de s’aventurer hors de leurs sacristies pour prendre la parole publiquement.

Néanmoins, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, a tenu à réagir à la tornade médiatique et à préciser le document destiné à favoriser le discernement des catholiques français, diffusé dès le soir du premier tour, qui a vu la qualification d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. Son intervention a pris la forme d’un “question-réponse” publié sur le site internet de la conférence épiscopale ce jeudi 3 mai.

Critères de discernement : mode d’emploi

Cette intervention n’est aucune manière l’occasion d’affadir la position initiale, de la relativiser ou de la faire évoluer. Au contraire, Mgr Pontier maintient avec fermeté la ligne épiscopale : “Le rôle de l’Église est, plus que jamais, de ne pas prendre parti pour l’un ou l’autre candidat” indique t-il, déplorant un climat “hystérisé”, peu propice au discernement et à la lucidité. L’Église n’est pas un mouvement politique ou social comme les autres : sa vocation n’est donc pas d’agir comme tel. “Il serait plus facile de donner une consigne de vote. Les évêques s’y refusent depuis 45 ans et il faut avouer que, bien souvent, ceux qui nous en demandent souhaitent qu’on leur dise ce qu’ils ont envie d’entendre”, souligne t-il avec une pointe d’ironie.

Concernant les critères de discernement proposés, le président de la CEF est également très précis dans son propos : “Aucun programme ne remplit tous ces critères”. Dès lors, il appartient à chacun d’effectuer en conscience la pondération de ces différents points de discernement pour opérer son choix. Ne se fonder que sur un seul critère est une erreur, avertir Mgr Pontier, interpellant implicitement ceux qui préconisent de voter en faveur d’Emmanuel Macron pour éviter le programme migratoire de Marine Le Pen, et ceux qui veulent accorder leur suffrage à Marine Le Pen pour éviter le programme familial et bioéthique d’Emmanuel Macron. L’archevêque de Marseille est enfin très clair sur l’abstention et la déconseille explicitement : “Même si la tentation de l’abstention peut se comprendre comme l’expression d’une grande insatisfaction, il me paraît important de continuer à exercer sa responsabilité de citoyen” explique t-il, dans cet entretien.

Immigration : ce que disent les programmes de Macron et Le Pen

Famille :  ce que disent les programmes de Macron et Le Pen

Handicap : ce que disent les programmes de Macron et Le Pen

Ecologie : ce que disent les programmes de Macron et Le Pen

Tags:
Conférence des évêques de FranceÉlectionsGeorges Pontier
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement