Aleteia

Saints de Glace : pourquoi attendre avant de planter ?

© Dan Gold / Unsplash
Partager
Commenter

En référence à des croyances populaires, les Saints de glace marquent la fin de la période de froid pour le jardin. Planter après ces trois jours de mai serait la clé pour un bon potager d'été. Réponses d'un pro sur les Saints de glace et ses conseils pour les plantations sensibles au gel.

Dates clés dans l’agenda d’un jardinier, les Saints de Glace représentent le début des festivités au potager. Après la mi-mai, la plantation est en effet moins risquée, le gel écarté, notamment pour certaines plantes plus sensibles qui demandent un peu de patience pour s’enraciner tranquillement. David Demarest, expert en jardinerie naturelle chez Botanic, fait le point sur les Saints de Glace et nous dit pourquoi il vaut mieux attendre un peu avant de planter certaines graines ou plants.

Que représentent les Saints de Glace pour un jardinier ?

David Demarest : Les Saints de Glace sont toujours les 11, 12 et 13 mai de chaque année et sont liés au cycle de la lune (la lune rousse). Avant les Saints de Glace, même si les journées sont plus douces, la nuit est encore fraîche, avec des gelées éventuelles. Combinées avec l’humidité, les températures inférieures à 4 ou 5 degrés attaquent le système racinaire et les plantes ne résistent pas. Une fois cette date passée, les jours se rallongent, la terre se réchauffe, les températures sont plus clémentes et le gel n’est plus à craindre pour le jardin et le potager. Le climat et la région ont aussi leur importance. En dessous de la Loire, par exemple, planter avant les Saints de Glace est une prise de risque moindre.

Quelles plantations sont sensibles au froid et doivent attendre les Saints de Glace ?

David Demarest : Les légumes d’été comme les aubergines, les courgettes ou les poivrons mais aussi les tomates, le basilic, la coriandre demandent une terre tempérée. Mieux vaut les planter après les Saints de Glace ou bien les protéger. Côté fleurs, les plantes molles et gorgées d’eau comme les impatiences, les bégonias ou les pétunias, préfèrent aussi un environnement doux.
Si on prend l’exemple des tomates, elles sont très sensibles au froid car elles proviennent à l’origine d’Amérique du Sud et sont habituées à des températures élevées. Si on plante ses tomates début avril, la plante sera un peu plus forte avec une petite précocité et elles donneront un peu plus que des tomates plantées après la mi-mai. Mais ce petit retard peut être vite rattrapé par des tomates plantées après les Saints de Glace qui, après avoir fait leurs racines, donneront des fruits de la même façon.

Comment peut-on mettre en terre ces plantes sensibles ?

David Demarest : L’une des astuces pour planter après les Saints de Glace des tomates ou des aubergines est de préparer le sol. Commencez par griffer la terre avec un petit croc pour enlever l’humidité et aérer le sol sans l’abîmer. Certaines terres sont aussi plus humides que d’autres, alors prenez soin d’observer votre jardin. Un paillage est aussi une bonne idée pour le potager. Il réchauffe le sol, protège les plantes du froid au début de la belle saison et retient l’humidité en plein été. On installe le paillage juste après avoir planté.

Quels sont les signes d’un coup de froid au potager ?

David Demarest : On reconnaît un coup de froid par une plante qui a l’air d’être en manque d’eau : elle se recroqueville, se flétrie et devient molle ou laisse apparaître des tâches de brûlures brunes. D’autres plantes plus résistantes, comme le persil, peuvent résister à un coup de froid. Il ne va endommager que la partie aérienne du persil mais la plantation va pouvoir repartir à partir du pied.

Que faire si on a planté avant les Saints de Glace ?

David Demarest : Afin d’éviter de stopper ou ralentir la croissance de la plante, on protège les jeunes pousses avec des cloches pour préserver une bonne température ambiante. Les petites serres sont aussi une solution pour mettre les racines à l’abri du froid.

Tags:
jardin
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]