Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quelle est la recette d’un mariage heureux ?

Couple amoureux
shutterstock
Partager

Certains couples ont l'air tellement heureux en mariage qu'on aimerait leur demander leur recette ! D'où vient cette alchimie, comment l'entretenir... Notre journaliste a sa petite idée. Elle nous livre ses ingrédients du bonheur conjugal.

La recette pour avoir un couple uni est toute simple !  Au quotidien :  30 secondes pour s’embrasser, 30 minutes pour parler, 3 minutes pour prier.  Si vous respectez ces trois règles de vie, votre couple traversera le temps et les difficultés et jamais vous ne direz « c’est trop tard ». Désolée de décevoir les romantiques, mais je suis obligée de le dire haut et fort : quand on évoque  l’alchimie d’un couple, ce n’est pas une métaphore. Notre système sanguin contient en effet des substances appelées communément hormones. Deux d’entre elles ont une spécificité, ce sont les hormones de l’amour. Je veux vous parler de l’ocytocine et de la vasopressine.

30 secondes pour s’embrasser

Les femmes sécrètent l’ocytocine en forte concentration au moment de l’accouchement, de l’allaitement et dans les moments de tendresse et de câlins. La vasopressine est l’hormone mâle de l’amour qui se manifeste au moment de l’acte sexuel.
Ce mélange chimique est à l’origine du lien qui se crée entre nous, à l’origine de notre engagement, il nous donne un sentiment de plénitude et de complicité dont nous voulons toujours plus. Bonne nouvelle, son effet est mille fois supérieur au chocolat et ne fait pas grossir. Alors, si nous voulons nous aimer jusqu’à ce que la mort nous sépare… faisons l’amour. Tout simplement. Pas uniquement lorsque nous en avons envie, que nous sommes bien ensemble et que tout nous attire l’un vers l’autre mais aussi, avant tout, lorsque nous sentons que quelque chose est en train de vaciller. Des chercheurs californiens ont découvert que s’embrasser pendant 30 secondes enclenchait la sécrétion d’ocytocine. Car c’est justement grâce aux caresses que le coktail hormonal agit à son plus haut niveau. Elles devraient être au coeur de nos relations. Alors, on s’embrasse ?

30 minutes de conversation

C’est agréable de parler de tout et de rien. Je dirais même que c’est parfois indispensable car une vie trop sérieuse peut être une menace mortelle. Une bonne discussion entre conjoints c’est comme un régime : pour qu’il nous apporte les effets escomptés, pour que nous nous sentions plus légers, pour qu’il nous redonne de l’énergie, il doit être équilibré. Dans une discussion, il y a un temps pour les sujets légers et un temps pour les sujets graves. Cet équilibre est essentiel pour une relation saine et heureuse. Trente minutes par jour me paraît être une durée idéale. Une conversation constructive, ce n’est ni un monologue, ni un sermon, ni des considérations, ce n’est pas un témoignage, ou un talk show, une leçon de morale, du blablabla… non, cela doit être un dialogue. Et le dialogue est régi par des règles très strictes. D’abord on écoute, puis on parle. On fait un effort pour se comprendre avant de juger. On se confie, donc on commence nos phrases par « je », sur notre vécu et nos sentiments, quitte à avoir sous la main une antisèche, avant de se mettre à discuter. On évite toute généralité ou exagération, comme par exemple « toi comme toujours ». Et d’ailleurs on évite autant que possible le « tu » accusateur au bénéfice du « je » qui dit notre ressenti. Enfin, nous ne nous couchons pas le soir avant de nous être pardonnés et réconciliés.

3 minutes de prière

Avez-vous déjà essayé de courir sur une longue distance sans échauffement ou de faire le grand écart sans vous être étiré auparavant ? Non, et surtout, ne le faites jamais . C’est la même chose en matière de prière à deux. Les trois minutes par jour de prière ensemble que vous pratiquerez pendant minumum un mois sont un bon échauffement avant le marathon de l’âme. Négliger cet échauffement vous ferait prendre un faux départ et risquer des contusions, et, pour finir,  une perte de motivation. Une dizaine de chapelets à deux, un texte de l’Evangile du jour dans un état de concentration serein, une prière spontanée ou sa litanie préférée. Au choix. Le lieu est important. Tout comme vous avez un lit pour dormir, un canapé pour regarder des films à la télévision, une table pour prendre vos repas et un bureau pour travailler, il est important que vous trouviez un petit coin chez vous où prier : une bougie, une icone, la Bible, un chapelet. Que cela devienne le lieu de Votre rencontre entre mari et femme. La persévérence engendre l’envie de rester ensemble devant Dieu. Reconnaissez que dans un environnement bienveillant comme celui là, cela vaut la peine de se transformer.

Bonne chance !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]