Aleteia

Si votre téléphone portable est devenu un véritable « doudou », vous devez lire ceci

© La rédaction d'Aleteia
© La rédaction d'Aleteia
Partager
Commenter

Pour le Carême, le pape François vous lance un défi !

Comme chaque année, le pape François, accompagné de tous les membres de la Curie, a entamé une retraite spirituelle de cinq jours dans le cadre du Carême. Pour la première fois, cette récollection se déroulera hors de l’enceinte du Vatican, à la maison du Divin Prêtre située dans le village d’Ariccia situé au sud de Rome. C’est le père Giulio Michelini, un théologien franciscain, qui est chargé cette année des deux méditations quotidiennes, consacrées cette année à « la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus » dans l’Évangile selon saint Matthieu.

Avant de partir pour Ariccia, à l’occasion de la prière de l’angélus, le souverain pontife a délivré plusieurs recommandations à la foule immense de fidèles et pèlerins réunis place Saint-Pierre à Rome. L’occasion pour le pape François d’utiliser une image fidèle à son style : il serait bon, estime-t-il en effet, que chacun prenne aussi soin de sa Bible que de son téléphone portable.

« Qu’est-ce qui se passerait si nous traitions la Bible comme nous traitons notre téléphone portable ? Si nous la portions toujours avec nous, au moins un évangile de poche ? Si nous retournions sur nos pas quand nous l’oublions ? Si nous l’ouvrions (… aussi souvent que) nous lisons nos messages ? », a-t-il rappelé à la foule. « Nous serions plus capables de vivre une vie réussie selon l’Esprit, en accueillant et en aimant nos frères, particulièrement les plus faibles et dans le besoin, et aussi nos ennemis ».

Le pape François a invité les catholiques à se familiariser avec la Bible durant le Carême pour ne « jamais dévier de la route du bien ». Comment ? En la traitant comme un téléphone portable, c’est-à-dire : « L’avoir toujours sur soi » et la « consulter à tout moment », a souligné le Saint-Père. Car pouvoir « la lire souvent, méditer dessus et l’assimiler », a-t-il expliqué, aide à « vaincre les tentations du mal qui, chaque jour, sont en nous et en dehors de nous »; à « être davantage capables de vivre une vie ressuscitée selon l’Esprit, en accueillant et en aimant nos frères, spécialement les plus faibles et les plus nécessiteux, mais aussi nos ennemis ».

Après la prière mariale, le Pape a demandé aux fidèles de prier pour lui et pour ses proches collaborateurs de la Curie romaine, en partance pour une semaine de retraite de carême à Ariccia, à une trentaine de kilomètres de Rome.

La Parole de Dieu, un « bouclier » contre les « flèches » de la tentation

Durant les 40 jours de carême, les chrétiens sont invités à suivre Jésus, « l’ami fidèle qui n’abandonne jamais », pour redécouvrir en lui « le don de la Parole de Dieu ». Parole qui est « à la base de tout » et que le Pape recommande d’écouter et de méditer « avec davantage d’assiduité en cette période « , dans son message de Carême 2017. Pour fuir les tentations du diable comme Jésus, dans le désert, tenté trois fois, mais qui a su « se protéger contre les flèches empoisonnées de Satan » grâce au « bouclier » de la Parole de Dieu, a-t-il développé ce dimanche à l’angélus, en commentant l’évangile du jour « message de Carême 2017 » (Mt 4, 1-11). Et un rempart contre « les faux raccourcis du succès et de la gloire », dira-t-il plus loin, en évoquant les moyens tentés par le diable pour « détourner Jésus de la voie de l’obéissance et de l’humiliation ».

Le Carême est « un chemin de conversion et une lutte contre le mal ». Pendant ces quarante jours, les chrétiens sont invités « à affronter le combat spirituel contre le Malin » par « la force de la Parole de Dieu », et non par leur « parole » à eux, qui est « une parole vaine ». La Parole de Dieu « a la force de vaincre Satan », et elle est « toujours actuelle et efficace », a insisté le Pape.

À lire sans modération

Le Pape propose également une prière à Marie pour encourager les fidèles et pèlerins en ce premier dimanche de carême : « Que la Vierge Marie, icône parfaite de l’obéissance à Dieu et de la confiance inconditionnelle en sa volonté, nous soutienne sur le chemin du Carême, afin que nous nous mettions à l’écoute docile de la Parole de Dieu pour réaliser une vraie conversion du cœur ».

Pour le pape François, rappelons-le, la Bible est « un livre brûlant comme les flammes » : « C’est mon trésor le plus précieux. Je vis d’elle et pour rien au monde je ne voudrais m’en séparer », confie-t-il dans la préface de la nouvelle version du Youcat, la nouvelle Bible pour les jeunes, parue en 2015. « Comprenez bien – dit-il aux jeunes pour les encourager – la Bible n’est pas là pour être posée sur une étagère ; elle est là pour que vous l’ayez dans les mains, pour que vous la lisiez souvent, tous les jours, seuls ou à plusieurs. Vous faites du sport ensemble ou du shopping. Pourquoi ne liriez vous pas la Bible ensemble à deux, trois ou quatre ? Dehors, dans la nature, dans la forêt, sur la plage, le soir à la lueur des bougies: vous feriez une expérience prodigieuse ! ».

Toutes les audiences de cette semaine sont donc suspendues, y compris l’audience générale du mercredi.


Lire aussi : Tout ce que vous avez voulu savoir sur l’angélus sans jamais oser le demander


Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]