Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En images. Dix figures enfantines que vénère l’Église

© Wikimedia
Anne de Guigné (1911-1922), transformée par la mort de son père, devient dès l'âge de 4 ans une fille douce, généreuse, totalement maîtresse de son comportement. D’après son institutrice, il n’y avait « rien d’extraordinaire dans sa vie, si ce n’est sa persévérance à devenir bonne. Le secret de sa montée spirituelle : prière et volonté ». Elle souhaitait devenir carmélite, mais succomba à une méningite après avoir demandé à la religieuse qui la veillait : « Ma sœur puis-je aller avec les anges ? ». Anne est proclamée vénérable le 3 mars 1990 par saint Jean Paul II.
Partager

Découvrez la sainteté à travers des histoires d'enfants saints du XIXe et XXe siècle.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

« Je veux que pour Jésus, mon coeur soit pur comme un lys. » Ces mots ont de quoi surprendre lorsque que l’on apprend qu’ils ont été écrits par Anne de Guigné, alors qu’elle n’a même pas dix ans !

Quel mystère pour nous, adultes, que la sainteté des plus petits. Pourtant les exemples sont nombreux d’enfants qui, dès leur plus jeune âge ont marqué leur entourage par leur foi débordante. Des vies courtes, mais irréprochables et lumineuses, voilà ce que nous propose l’Église pour guider nos pas vers la sainteté avec ces modèles d’enfants saints, bienheureux ou vénérables. Voici dix belles histoires d’enfants du XIXe ou XXe siècle, vénérés par l’Église.

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]