Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le Pape s’adresse à la « classe moyenne » de la sainteté

POPE FRANCIS GENERAL AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media
Partager

Ce lundi 9 avril, le pape François publie sa troisième exhortation apostolique, Gaudete et Exultate (« Réjouissez-vous et soyez heureux ») dédiée à l’appel à la sainteté dans le monde contemporain. Dans un style vif et direct, il invite les chrétiens à "viser haut" tout en essayant d’être des hommes et femmes de foi décomplexés au quotidien.

La sainteté pour tous, c’est possible. Sa dernière lettre apostolique, Gaudete et Exultate, n’est pas un traité sur la sainteté qui concernerait les élites, prévient le pape dès l’introduction, mais plutôt d’une sainteté à la portée de tous, celle de la « porte d’à côté », de la « classe moyenne ». Cette exhortation, rédigée à la première personne, adopte un ton inédit. Le successeur de Pierre prend ici le parti de tutoyer le lecteur et interpelle le lecteur. « N’aie pas peur de la sainteté », lui lance-t-il. Il propose de « viser haut », de ne pas se contenter d’une existence « médiocre, édulcorée, sans consistance ».

Le Saint-Père invite à défendre « l’innocent qui n’est pas encore né » de façon « ferme et passionnée » et souligne que le problème des migrants est central et non « l’invention d’un pape ou un délire passager ». Le pontife insiste sur l’importance de la prière : « Je ne crois pas dans la sainteté sans prière ». Et il donne des outils pour y parvenir : le silence, l’adoration, la prière… Le pontife aborde le thème du combat spirituel dans le dernier chapitre. « La vie chrétienne est un combat permanent, indique-t-il, une lutte permanente contre le diable qui est prince du mal ». Selon lui, prière, messe, confession, œuvres de charité permettent d’y faire face.

Il parle également du discernement qui permet d’éviter d’être des « marionnettes à la merci des tendances du moment ». Un appel à la sainteté à la fois simple et accessible mais puissant et incarné. Un document pour enlever toute « peur de la sainteté ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]