Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconSpiritualité
line break icon

Pour le Carême, prions avec les parents du petit Gaspard qui nous regarde de là-haut

7 mai 2016. Gaspard entouré de ses frères et soeurs.@Albane de C. photographe de famille / @GaspardentreTerreetCiel

7 mai 2016. Gaspard entouré de ses frères et soeurs. @Albane de C. photographe de famille / Facebook @GaspardentreTerreetCiel

Jala Kebbe - Publié le 01/03/17

Découvrez le message de ses parents, une vingtaine de jours après la disparition de leur enfant.

Le petit Gaspard est décédé alors qu’il n’avait que 3 ans et demi, le 1er février 2017, des suites de la maladie de Sandhoff. Ses proches continuent de prier pour lui et nous invitent à se joindre à leur prière. Nous vous partageons l’émouvant message des parents, posté sur Facebook le 24 février 2017.


Lire aussi : Adieu Gaspard


La mort d’un enfant est un scandale. Un scandale incompréhensible et inexplicable. Celle de Gaspard comme toutes celles dont personne n’entend parler.

Bien sûr, le manque physique s’atténue au fil des jours et les moments de souffrance vécus pendant le calvaire de la maladie se dissipent progressivement pour laisser place aux souvenirs plus lumineux. La vie reprend aussi le dessus : rentrée des classes, travail pour l’un, fac pour l’autre, projets de voyage, vie de famille, amis…

Mais pourtant, au fond de nous, nous sentons bien que quelque chose a irrémédiablement changé : la place que Gaspard occupe dans notre cœur est toujours aussi grande, mais elle change doucement de nature. Il est en train de devenir très concrètement ce que nous lui avons supplié d’être dès le jour de sa mort : notre lumière, notre phare. Il jette ses éclats à intervalles plus ou moins réguliers pour nous donner le cap à suivre, malgré les tempêtes qui déferlent encore dans nos cœurs, nos corps et nos esprits.

Et, nous notre cap, on l’a choisi, et vous le connaissez maintenant par cœur : avoir une vie qui nous permettent d’aller un jour au Ciel avec Gaspard. Bon, évidemment, c’est un peu ambitieux et personne ne sait ce que cela nous amènera à vivre, mais tant pis, on prend le risque. Et puis il parait que ce n’est pas le chemin qui est difficile mais que c’est le difficile qui est chemin… (Kierkegaard)

Et puis maintenant, on a tout là-haut un appui de choix, le meilleur des « pistons » : saint Gaspard de Rueil, le saint patron des chochottes…
En effet, pour nous c’est certain : son âme est désormais au Ciel, dans la joie éternelle, libéré de sa 💀😡💣⚔️🔪de maladie…
Et il nous aidera : il nous doit bien ça non ?

Et il pourra aussi aider chacun de vous aussi. D’ailleurs, à ce sujet, on a un petit secret « juste pour vous… » !
Avant qu’il ne parte définitivement, dans les dernières heures de sa petite vie, nous lui avons demandé de s’occuper tout spécialement de nous, la #teamGaspard, quand il serait là-haut : il le sait, nos prières sont prioritaires sur toutes les autres…
Alors il ne faut surtout pas se priver de le prier. Voilà comment nous faisons avec les enfants :

« Gaspard, toi qui sait ce que dont nous avons vraiment besoin dans notre vie, demande à ceux qui décident là-haut, de nous le donner, et plus particulièrement nous te demandons…. ».

Avec cette prière « home made » si élaborée (…) nous sommes certains que, d’une manière ou d’une autre, vous recevrez ce dont vous avez vraiment besoin. Comme nous le vivons déjà.

Nous lui avons aussi demandé de nous aider à continuer à témoigner. Alors, pour ça aussi, encore une fois (on sait on abuse) nous vous demandons de nous garder dans vos pensées et dans vos prières.

Gaspard est la lumière du phare. Nous en sommes les fondations. Vous en êtes le bâti.
Alors on continue.

B.

Tags:
décèsGaspardPrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement