Aleteia

Les jeunes d’un club de foot s’évanouissent sur le terrain à cause de la faim

Partager
Commenter

Une des facettes les plus cruelles de la crise actuelle qui frappe le Venezuela.

« Une dizaine d’enfants se sont évanouis dans les terrains de Petare, où est établie la Ligue Municipale de Football de Sucre qui compte approximativement 3900 enfants, répartis en plus de 50 équipes », pouvait-on lire dans le reportage que la journaliste Johanna Osorio a rédigé pour le média vénézuélien en ligne El Estimulo, il y a quelques semaines.

Lutter contre la faim 

L’article racontait en détail la vie de plusieurs enfants. Ils confient comment ils supportent et luttent contre la faim, notamment en ayant recours à des produits de base, tels que la consommation de fruits sauvages (les mangues qui poussent dans la ville), ou de tubercules qu’ils ont beaucoup de mal à cultiver dans les environs de leurs habitations (le ñame ou la yuca), ou tout simplement, en ne mangeant qu’une à deux fois par jour maximum.


Lire aussi : Venezuela : des séminaristes jetés de force entièrement nus dans la rue


Une situation qui affecte toutes les classes sociales 

Le reportage poursuit en expliquant que cette situation est courante dans de nombreuses communautés, et n’affecte pas seulement les enfants qui veulent devenir des sportifs de haut niveau. La pénurie et le manque de pouvoir d’achat a anéanti la qualité de vie des vénézuéliens, toutes classes sociales confondues.

Des conséquences graves pour la santé

Gabriel León, nutritionniste sportif, détaille les éventuelles conséquences d’une alimentation carencée pour les enfants et les jeunes vénézuéliens : « Cette situation est criante dans le monde du sport, mais aussi au sein de toute la population vénézuélienne, dans son ensemble. Les familles ne consomment que des glucides, car c’est ce qui est relativement le plus économique. Seulement, ce ne sont même pas des glucides fibreux – des régulateurs de triglycérides et de la production d’insuline  – mais des glucides simples. Par conséquent, dans quelques années ces enfants seront des adultes présentant une tendance à être touchés par le diabète et le cholestérol ».


Lire aussi : Venezuela, un cardinal s’oppose au gouvernement


Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]