Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 17 janvier |
Saint Antoine le Grand
home iconActualités
line break icon

Jésuites : qui est le nouveau "pape noir" ?

October 18 2016 : New general of the Society of Jesus, Father Arturo Sosa, gives a press conference at the General Curia of the Society of Jesus, in Rome.

Thomas Renaud - Publié le 21/10/16

Le 14 octobre a été élu à vie le père Arturo Sosa Abascal, premier supérieur non-européen de la Compagnie de Jésus.

Au milieu des campagnes politiques américaines et françaises, voici une élection qui est passée totalement inaperçue. Et pourtant, la Compagnie de Jésus se réunissait début octobre en congrégation générale pour élire son Supérieur général, Praepositus Generalis en latin. Une élection dûment régie par les règles fixées par le fondateur saint Ignace de Loyola, laissant une place importante au jeûne et à la prière. Pour les 16 000 jésuites du monde entier, il s’agissait de connaître le remplaçant du père Adolfo Nicolas, qui âgé de 80 ans, avait préféré démissionner.

Continuité plutôt que rupture

Si le père Arturo Sosa s’est déclaré surpris d’avoir été élu, le résultat du scrutin n’est pas étonnant. Premier supérieur de l’ordre à n’être pas issu du continent européen — il est originaire du Venezuela — le père Sosa ne fait que représenter la nouvelle dynamique démographique de la Compagnie de Jésus, qui puise de plus en plus ses novices dans le « Sud ». En outre, le père Sosa entretenait d’excellentes relations avec son prédécesseur, le père Nicolas. Lors de sa première conférence de presse, le nouveau supérieur a insisté sur sa volonté de s’inscrire dans la continuité de ses prédécesseurs. Il a par ailleurs rappelé la mission particulière de la Compagnie qui est de répondre au missions du Pape, sans conditions.

« Réconcilier les hommes avec Dieu et la Création »

Dans la droite ligne de la vision apostolique du pape François, qui insiste souvent sur le risque de banaliser l’Église en simple ONG si l’exemple du Christ est délaissé, le père Sosa a directement relié« la réconciliation entre les hommes » et celle de l’homme « avec Dieu et avec la Création ». Il a par ailleurs insisté sur les deux piliers qui font le charisme spécifique de la Compagnie de Jésus : l’apostolat, d’un côté, et la réflexion intellectuelle, de l’autre. Souhaitant que les prêtres de la congrégation visent « l’improbable mais aussi l’impossible », il a ainsi conclu : « Si nous ne sommes pas capables d’agir et de penser en même temps, il n’est pas possible que l’impossible arrive ».

Tags:
compagnie de jesusjesuitePape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
WOMAN,PRAYING,PRAYER
Claire Guigou
Six clés pour comprendre l'ouverture aux femm...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
Rachel Molinatti
La vidéo de ce couple d'octogénaires va faire...
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Comment faire renaître la flamme de l’amour d...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Rachel Molinatti
Neige à Madrid : il sculpte un immense Christ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement