Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vidéo. Pape François : « Sommes-nous capables de dire merci ? »

© Antoine Mekary / ALETEIA
Pope Francis leads his weekly general audience in St. Peter's Square in Vatican City, October 12, 2016. © Antoine Mekary / ALETEIA
Partager

Pendant la messe du jubilé marial, le Saint-Père est revenu sur l’importance du remerciement et de la gratitude sur le modèle de Marie.

« Sommes-nous capables de dire merci ? (…) Combien de fois disons-nous merci à celui qui nous aide et qui nous est proche ? ». Ces questions reviennent souvent dans la bouche du Pape. Car, n’hésite-t-il pas à marteler à chaque fois, « un chrétien qui ne sait pas remercier est un chrétien qui a oublié la langue Dieu« . Et ces questions il les a reposées en clôturant le jubilé marial pour l’année de la Miséricorde, le 9 octobre dernier.

Marie, modèle de gratitude

En ce mois d’octobre, mois consacré au très saint rosaire de Marie, le Saint-Père a profité de la présence des représentants de sanctuaires mariaux du monde entier pour revenir sur l’importance du remerciement, de la gratitude, que « Marie, notre Mère » avait si fort en elle qu’après avoir reçu l’annonce de l’Ange, jaillit de son coeur ce « chant de louange et de gratitude à Dieu », le Magnificat, qui deviendra le cantique de l’espérance par excellence. Marie dit : « Mon âme exalte le Seigneur », aujourd’hui aussi « l’Église chante cela et elle le chante partout dans le monde », avait souligné le Pape le jour de l’Assomption.

« Savoir dire merci »

Et Marie était humble. Car « pour savoir remercier il faut être humble », a insisté le Saint-Père pendant la messe à l’occasion du jubilé marial, il faut avoir « un cœur humble » capable « d’accueillir les dons de Dieu », en « vrais » et « fidèles » disciples du Christ et de son annonce.

Il a alors invité les fidèles à se tourner vers Marie pour lui demander de les aider à « comprendre que tout est don de Dieu », et les aider à « savoir dire merci », mais à se tourner également vers eux-mêmes pour se demander s’ils sont vraiment « disposés à recevoir ces dons de Dieu », ou s’ils préfèrent « rester enfermés « dans leur « petit confort matériel », leur « petit confort intellectuel », dans leurs « petits projets ». Car, a-t-il reconnu, « il est facile d’aller vers le Seigneur pour lui demander quelque chose, mais revenir pour remercier … », c’est autre chose.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]