Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Terre Sainte : Le Mémorial de Moïse rouvre ses portes au public

Partager

Le pape François marque l’événement en se faisant représenter aux cérémonies sur le Mont Nébo, en Jordanie.

Après huit années de lourds travaux de réfection, le Mémorial de Moïse sur le mont Nébo, en Jordanie, rouvre ses portes aux pèlerins et aux touristes. Situé à quelques kilomètres de la ville de Mādabā, dans la vallée du Jourdain, la réouverture du site fait la joie des chrétiens mais également des juifs et des musulmans qui considèrent le patriarche Moïse comme l’un des plus grands prophètes. Pour le représenter, le pape François a envoyé le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, qui a présidé une messe dans la basilique et béni le nouvel autel.

Récit biblique

Le récit biblique – en particulier le chapitre 34 du Livre du Deutéronome – désigne le Mont Nébo comme l’endroit où Dieu a montré à Moïse la terre promise aux Israélites contraints de fuir en Egypte. « Une terre où il ne se rendra jamais puisque Moïse meure sur cette montagne et y est enterré bien que l’endroit exact de sa sépulture reste inconnu à tous », rappelle le site Terrasanta.net.

Carrefour de « dialogue » et de « rencontre » pour les fidèles des trois grandes religions monothéistes, ce Mémorial est l’un des sanctuaires les plus célèbres du Moyen Orient. L’ancien monastère, la basilique et les magnifiques mosaïques qui les ornent, ont été ramenés au jour par les archéologues de la Custodie de Terre Sainte au XXe siècle. Pour sécuriser le site et assurer une bonne conservation des peintures, un nouveau bâtiment a été construit.

Lieu d’excellence pour les jeunes

« Que la réouverture de ce sanctuaire, en cette année de la miséricorde, représente pour les jeunes générations de la région, une belle occasion de plonger dans « une expérience de paix et de cohabitation » qui a toujours caractérisé ce site, a souhaité le cardinal Leonardo Sandri, en inaugurant les lieux saints. Le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, a ouvert symboliquement les portes de la nouvelle basilique aux côtés du frère Francesco Patton, le Custode de Terre sainte. Il a souhaité que ce site « reste un lieu d’excellence pour les jeunes générations », pour leur apprendre « la coexistence pacifique des religions et des cultures », en concourant ensemble  « à la charité et la construction du bien commun » ; sans « jamais plus » avoir à succomber  « aux violences, à l’oppression et au déni de libertés fondamentales comme professer librement sa foi » .

Le cardinal Sandri a évoqué le regard que Moïse, « blessé par l’expérience de la fragilité et péché », posa sur la terre environnante, pour faire un parallèle avec la situation actuelle, dominée par « les divisions et les contre-témoignages ; les conflits qui depuis des décennies opposent un peuple contre un autre ; les cris de ceux qui fuient la guerre et la persécution en Syrie et en Irak, et trouvent refuge en Jordanie ». Cette situation, a-t-il dénoncé d’un ton grave, révèle également « la surdité de certains qui ont entre les mains les sorts des peuples et des nations et préfèrent préserver les marchés et les profits, plutôt que de sauver les vies innocentes de femmes et d’enfants », et ouvre les yeux sur  » le péché de ceux qui blasphèment en utilisant le nom de Dieu pour commettre des actes violents contre leurs frères ».

Le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales a profité de sa visite en Jordanie pour rencontrer l’Église locale et rendre visite aux réfugiés irakiens et syriens accueillis par le pays, à qui il a transmis les « chaleureuses salutations du Pape » et ses « encouragements »  à « ne jamais désespérer », les assurant que « Dieu est là pour les aider et leur donner la force de construire un nouvel avenir ». Il s’est entretenu avec le patriarche de l’Église de Babylone des Chaldéens, Mgr Louis Sako, venu célébrer l’ouverture de l’année scolaire avec eux.

 S’inscrire

Le site Terrasanta.net informe que, dès ce lundi 17 octobre, le site est ouvert aux pèlerins. Toute une série d’événements musicaux et culturels sont prévus jusqu’à Noël dont le point d’orgue sera la messe de minuit, à l’intérieur de la basilique, le 24 décembre à 22h00. Les franciscains ont déjà prévu des visites guidées à partir de novembre. Les groupes scolaires peuvent déjà s’y inscrire. Le père Eugenio Alliata, professeur d’archéologie au Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem, a écrit une brochure sur le Mémorial, avec tout le programme détaillé des événements, accessibles sur le site du sanctuaire.