Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconCulture
line break icon

Deux toiles volées de Van Gogh retrouvées chez un mafieux italien !

© MARIO LAPORTA / AFP

© MARIO LAPORTA / AFP

Caroline Becker - Publié le 08/10/16

Un trafiquant de drogue amoureux de l’art ? Comme quoi, même les bandits ont du goût.

Volées il y a 14 ans au musée d’Amsterdam, deux toiles de Vincent Van Gogh vont enfin retrouver leurs cimaises ! À Amsterdam, on ne cache pas sa joie même si les toiles présentent quelques détériorations.

Un cambriolage (presque) parfait

Le 7 décembre 2002, deux cambrioleurs pénètrent au musée Van Gogh d’Amsterdam en escaladant le mur avec une échelle. Ils brisent une vitre puis descendent le long d’une corde pour s’emparer de deux toiles. Accidentellement, ils oublient leur chapeau à l’intérieur et grâce à l’ADN retrouvé, les cambrioleurs sont confondus et écopent de quatre ans de prison. Malheureusement les toiles de Van Gogh demeurent introuvables… La première toile, Vue de la mer de Scheveningen, a été réalisée en 1882. La seconde, Sortie de l’église de Nuenen, fut réalisée en 1884. Mafieux italien mais bon chrétien ?

Vue de la mer de Scheveningen, 1882 @ PUBLIC DOMAIN
Vue de la mer de Scheveningen, 1882 @ PUBLIC DOMAIN
Vue de la mer de Scheveningen, 1882 @ PUBLIC DOMAIN

Exceptionnelles, ces deux toiles sont estimées à 100 millions d’euros (Si les œuvres de Van Gogh se négocient aujourd’hui à prix d’or, rappelons que sur les 800 œuvres produites de son vivant, il a réussi à n’en vendre… qu’une seule !). La tempête sur la mer est l’une des deux seules vues que Van Gogh a peintes durant ses années néerlandaises. Quant à la Sortie de l’église de Nuenen, Van Gogh l’a réalisé pour sa mère en souvenir de son père qui y officiait comme pasteur. En 1885, après la mort de ce dernier, Van Gogh reprend la toile et y ajoute les paroissiens au premier plan où sont visibles des femmes habillées en tenue de deuil.

Sortie de l’église de Nuenen, 1884 © PUBLIC DOMAIN
Sortie de l’église de Nuenen, 1884 © PUBLIC DOMAIN
Sortie de l’église de Nuenen, 1884 © PUBLIC DOMAIN

Une découverte exceptionnelle

C’est dans une maison napolitaine, à Castellammare di Stabia, près de Pompéi, que les forces de la Guardia du Finanzia (police douanière et financière) ont retrouvé les deux tableaux. Le commanditaire de ce vol ? Raffaele Imperiale, membre éminent de la Camorra, la mafia napolitaine. Bien que présentant quelques dommages, les toiles avaient été emballées soigneusement dans des tissus en cotons avant d’être dissimulées.

« C’est une journée émouvante. Nous sommes plus que contents que les toiles aient été retrouvées », a déclaré le directeur du musée Van Gogh, Axel Rüger. Il a ajouté : « Pour nous, c’est un rêve de les avoir retrouvées et de pouvoir les rapporter à la maison. »

Un mafieux amoureux de l’art ?

Mais pourquoi un trafiquant de drogue conservait ces tableaux chez lui ? Pas vraiment pour l’amour de l’art malheureusement…Il s’agit avant tout d’une garantie financière. Posséder des toiles inestimables (et donc impossible à revendre sur le marché), permet aux bandits de négocier une réduction de peine en cas d’arrestation. Il s’agit également, parfois, d’une garantie financière pour certains malfrats qui souhaitent qu’on leur avance de l’argent pour acheter de la drogue ; les toiles sont alors utilisées comme dépôt.

L’enquête étant toujours en cours en Italie, on ignore pour le moment la date exacte de leur retour au musée.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
MuséenaplesVan Goghvol
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement