Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Journées du patrimoine : les monuments religieux à ne pas manquer !

Partager

Le week-end du 17-18 septembre, partez à la découverte de la France très chrétienne.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Le thème choisi pour cette 33e édition des Journées européennes du patrimoine est « patrimoine et citoyenneté ». Un choix qui n’est évidemment pas fait au hasard. Après les actes barbares et destructeurs de Bamyan, Tombouctou, Mossoul et Palmyre, il est important de rappeler, à la suite de Victor Hugo, que « la beauté d’un monument appartient à tout le monde » et qu’il est de notre devoir de la sauvegarder. Pour cette édition, le ministère de la Culture, organisateur de l’événement chaque année, met l’accent sur les institutions républicaines (préfecture, hôtels de ville, palais de justice…) invitant les jeunes et moins jeunes à découvrir ces lieux d’exercice de la citoyenneté.

De son côté, Aleteia vous propose de vous intéresser au patrimoine religieux, vecteur des valeurs chrétiennes de la France. Découvrez notre sélection par région des monuments religieux à ne pas manquer : première participation aux journées du patrimoines, animations pour les enfants, concerts… ou tout simplement édifices incontournables.

 


Alsace – Champagne-Ardenne – Lorraine

La Bibliothèque des dominicains (Colmar)

Dans cet ancien couvent dominicain remanié au XVIIIe siècle, la bibliothèque municipale a installé ses collections patrimoniales : 1 217 manuscrits et 2 300 incunables y sont conservés.

Visite libre, démonstration de techniques et conférence.
Samedi et dimanche de 13h à 17h
03 89 24 48 18
Place des Martyrs de la Résistance 68000 Colmar

Cathédrale Notre-Dame de Reims (Reims)

Construite entre le XIIIe et le XIVe siècle, la cathédrale est consacrée à la Vierge Marie. C’est un chef d’œuvre d’architecture et de statuaire gothique : elle ne compte pas moins de 2 303 statues. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1862 et inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.

Atelier d’initiation à la taille de pierre pour les enfants.
Samedi et dimanche de 14h à 18h
www.cathedrale-reims.culture.fr
51000 Reims

Église Saint-Maurice (Strasbourg)

Pendant le Reichsland, cette église néogothique a été édifiée par un architecte de Mayence pour les militaires catholiques de la garnison. Son élévation est originale et s’inspire du gothique rayonnant de la fin du XIIe siècle.

Place Arnold, 67000 Strasbourg

 

Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes

Collège Notre-Dame de Mongré (Villefranche-sur-Saône)

Le domaine de Mongré a été légué en 1842 à la congrégation des pères jésuites pour y construire un établissement d’éducation pour adolescents. Le collège passé ensuite sous la direction des pères assomptionnistes en 1951, est aujourd’hui dirigé par un corps enseignant laïc et conserve une pédagogie d’inspiration ignacienne.

Visite théâtralisée.
Samedi de 14h à 17h
04 74 03 98 34 – http://www.mongre.org
276 avenue Saint-Exupéry, 69400 Villefranche-sur-Saône

Colline Notre-Dame du Haut (Rompchamp)

Sur ce lieu d’une haute valeur historique, artistique et spirituelle, Le Corbusier construisit une chapelle en 1955 qui vient d’être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Jean Prouvé réalisa un campanile dans les années 1970 et en 2011, Renzo Piano y édifia le monastère Saint-Claire.

Visite guidée.
03 84 20 65 13 – www.collinenotredameduhaut.com
13 rue de la Chapelle 70150 Ronchamp

Couvent des Jacobins (Saint-Sever)

Édifié dans la première moitié du XIVe siècle, le couvent est victime de la Guerre de Cent Ans et des guerres de religion. Reconstruit au XVIIe siècle dans un style « roman-toulousain », il est transformé en école centrale à la Révolution et accueille aujourd’hui le musée de la ville.

Couvent des Jacobins (Saint-Sever) © Jibi44
Couvent des Jacobins (Saint-Sever) © Jibi44
Couvent des Jacobins (Saint-Sever) © Jibi44

Visite libre et conférence.
Samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 17h
www.saint-sever.fr/Tourisme/Le-couvent-des-Jacobins
Rue du Général Lamarque 40500 Saint-Sever

Église de Saint-Gilles-les-Forêts (Saint-Gilles-les-Forêts)

Cette église de la fin du XIXe siècle est décorée depuis 2014 de vitraux contemporains crées par Jacques Victor Giraud et l’Atelier du vitrail.

Atelier vitrail pour les 6-12 ans, après une visite guidée de l’église.
Dimanche de 15h à 17h
05 55 69 57 60
87130 Saint-Gilles-les-Forêts

 

Bretagne

Couvent des Dominicains (Rennes)

À l’occasion des 800 ans de l’ordre, les dominicains vous invitent à visiter leur couvent. A découvrir l’exposition présentant les « Trésors d’un couvent » (livres, reliquaires, tableaux…).

Visites commentées le 17 de 15h à 19h et le 18 de 10h30 à 19h
3 rue Brizeux 35 700 Rennes 

Cloître de Sainte-Anne d’Auray (Académie d’art sacré)

Le cloître a été construit entre 1630 et 1662, après les apparitions de sainte Anne à Yves Nicolazic. Après la reconnaissance de ces apparitions, les pèlerins vinrent en nombre et multiplièrent les processions qui se déroulaient à l’intérieur du cloître. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, une basilique est édifiée par Deperthes. C’est aujourd’hui le lieu de pèlerinage le plus important de Bretagne.

9 rue de Vannes 56400 Sainte-Anne-d’Auray

 

Centre – Val de Loire

Abbaye de Noirlac (Bruère-Allichamps)

L’abbaye est construite vers 1150 par un petit groupe de moines venus de l’abbaye de Clairvaux. Véritable référence de l’héritage cistercien, elle symbolise l’idéal diffué par saint Bernard en Europe.

Visite libre et installations.
Samedi et dimanche de 10h à 18h30
02 48 62 01 01 –
www.abbayedenoirlac.fr
18200 Bruère-Allichamps

Cloître de la Psalette (Tours)

Composé de trois galeries dont l’architecture illustre le passage du style gothique à la Renaissance, le cloître possède un escalier à vis remarquable qui conduit au scriptorium et à la librairie du chapitre. Il n’est pas sans rappeler celui de l’aile François Ier du château de Blois.

Visite libre et installation.
Samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 et dimanche de 14h à 17h30
02 47 47 05 19 – www.la-psalette.monuments-nationaux.fr
7 rue de la Psalette 37000 Tours

Prieuré de Vontes (Esvres-sur-Indre)

Mentionné sur le cartulaire de l’abbaye de Cormery dès 1080, le prieuré de Vontes a bénéficié récemment d’une restauration. Cette dernière a permis de découvrir environ 90 m2 de peintures murales superposées allant du XIIe au XVIe siècles. Le prieuré fait l’objet d’une ouverture exceptionnelle à l’occasion des Journées du patrimoine.

Visite commentée.
Samedi et dimanche de 14h à 18h
02 47 65 70 69
37320 Esvres-sur-Indre
 

Ancien Prieuré Saint-Venant (Luynes)

Attesté dès le VIe siècle, le prieuré est situé à l’emplacement d’un ancien habitat gallo-romain. En partie détruit à la Révolution, il a été acquis en 1961 par des propriétaires attachés à la valorisation du lieu en tant que témoignage de l’histoire monastique de Touraine. Inscrit au titre des monuments historiques en 1948, l’édifice participe pour la première fois aux journées du patrimoine.

Ancien Prieuré Saint-Venant (Lunes) © DR
Ancien Prieuré Saint-Venant (Lunes) © DR
Ancien Prieuré Saint-Venant (Lunes) © DR

Visite libre.
Samedi et dimanche de 14h à 18h
http://www.prieure-saint-venant.com

9 bis rue de l’Aqueduc 37230 Luynes

 

Île-de-France

Église Saint-Eustache (Paris, Ier)

Rare témoignage parisien d’une église marquant la transition du gothique et de la Renaissance, Saint-Eustache est un joyau architectural. Le monument possède l’un des plus grands orgues d’Europe (8 000 tuyaux !) et abrite le mausolée de Colbert.

Visites commentées.
De 14h à 17h
Rue du Jour ou rue Rambuteau 75001 Paris

Musée du cloître Saint-Corneille (Compiègne)

Situé dans un ancien cloître, le musée retrace l’histoire de l’abbaye Saint-Corneille fondée en 877 par l’empereur Charles le Chauve. L’abbaye dépendait alors directement du pape et non de l’évêque de Soissons. Les rois de France qui venaient séjourner à Compiègne la comblaient d’attentions. Profanée à la révolution, l’abbaye est détruite et seul le cloître est préservé. Un  bel ensemble de sculpture religieuse d’époques médiévale et Renaissance issues des collections du musée Antoine Vivenel y est conservé.

Rue Saint-Corneille  60200 Compiègne

Église Saint-Augustin (Paris, VIIIe)

Construite par l’architecte Victor Baltard avec une structure métallique, l’église est inaugurée en 1868. Elle est décorée d’un riche décor du Second Empire, œuvre des peintres Bouguereau, Flandrin, Berar, Signol, Denuelle, Lamaire, des sculpteurs Carrier-Belleuse et Chapu, et de Claudius Lavergne et Champigneulle pour les vitraux.

Place Saint-Augustin 75008 Paris

Chapelle et musée historique et scientifique du lycée Hoche (Versailles)

Cette chapelle du XVIIIe siècle a été construite par Richard Mique pour le couvent édifié à la demande de la reine Marie Leczinska. Le musée propose une exposition consacré au « lycée Hoche 1914-1918, élèves et blessés réunis ».

73 avenue de Saint-Cloud 78000 Versailles

 

Languedoc – Roussillon – Midi-Pyrénées

Église Notre-Dame-de-la-Plate et son carillon (Castres)

L’église de style baroque s’inspire de l’église du Gesù à Rome, principalement pour sa façade. Des sculptures en marbre de Carrare du sculpteur italien Barrata et les grandes orgues créées en 1980 par le facteur d’orgues Kern de Strasbourg sont à voir à l’intérieur.

Visite libre.
Samedi de 15h à 20h et dimanche de 14h à 20h
www.tourisme-castres.fr
30 rue Victor Hugo 81100 Castres

Église Saint-Étienne (Montferrier-sur-Lez)

Élevée sur un piton volcanique, l’église a été remaniée au XXe siècle. Il ne reste que le clocher et l’abside du monument primitif construit au XIIe siècle. Des lectures citoyennes seront proposées.

Dimanche de 17h30 à 19h
04 67 59 82 25
34980 Montferrier-sur-Lez

Chapelle Sainte-Matrone (Mazères-sur-Salat)

En face des Pyrénées, la chapelle romane des XIIe et XIIIe siècles témoigne de la présence templière ; elle appartenait à la Commanderie voisine de Montsaunès.

Visite libre et exposition .
Samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 18h
www.sainte-matrone.pagesperso-orange.fr
31260 Mazères-sur-Salat

Collège de Foix – Couvent des Sœurs de Notre-Dame de Compassion (Toulouse)

Fondé en 1457 par le cardinal Pierre de Foix, le collège accueillait vingt-cinq étudiants juristes, canonistes et théologiens. Supprimé à la fin du XVIIIe siècle, le collège est acquis par les sœurs de Notre-Dame de la Compassion qui y établissent leur couvent. C’est une première participation pour ce monument dominé par l’imposant « donjon » qui s’inspire de l’architecture civile du XVe siècle.

Collège de Foix (Toulouse). Façade et porche d'entrée. © Didier Descouens
Collège de Foix (Toulouse). Façade et porche d'entrée. © Didier Descouens
Collège de Foix (Toulouse). Façade et porche d'entrée. © Didier Descouens

Visite guidée.
Samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 17h
05 34 45 45 10
2 rue Antoine Deville 31000 Toulouse

 

Nord – Pas de Calais – Picardie

Église Saint-Jean-Baptiste (Bourbourg)

L’église abrite la plus grande commande publique d’art contemporain des vingt dernières années, le « chœur des lumières » du sculpteur britannique Sir Anthony Caro inauguré en 2008. Elle est composée d’un ensemble de quinze sculptures se déployant sur les 450 m2 du chœur gothique.

Visite libre, visite guidée et rencontres
Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h et dimanche de 14h à 18h
03 28 22 01 42
Rue Carnot 59630 Bourbourg

Chartreuse de Neuville (Neuville-sous-Montreuil)

Fondée au XIVe siècle, la chartreuse de Neuville est reconstruite en 1870 par Clovis Normand, puis transformée en hôpital après le départ des moines chartreux en 1905.

Chartreuse de Neuville (Neuville-sous-Montreuil) © Pir6mon
Chartreuse de Neuville (Neuville-sous-Montreuil) © Pir6mon
Chartreuse de Neuville (Neuville-sous-Montreuil) © Pir6mon

Visite libre et exposition « Quand la chartreuse était belge ».
Samedi et dimanche de 10h à 18h
03 21 06 56 97 –
www.lachartreusedeneuville.org
1 allée de la Chartreuse 62170 Neuville-sous-Montreuil

Église de la Nativité de la Vierge Marie (Bacouel-sur-Selle)

C’est une jolie église du XIe siècle avec des fonts baptismaux de cette époque et un porche roman d’origine.

Visite libre, lecture de « Poèmes, textes et lettres de poilus » et exposition « Bacquel 1916-2016, le chemin des Croix de bois ».
Samedi de 14h30 à 18h et dimanche de 9h30 à 17h
06 48 05 58 63
Rue de l’Eglise 80480 Bacquel-sur-Selle

Chartreuse de Bourgfontaine (Villers-Cotterêts)

Ouverture exceptionnelle de cette ancienne chartreuse de Bourgfontaine, considérée avant la Révolution comme l’une des plus belles et vastes maisons de l’ordre.

Visite guidée.
Samedi et dimanche de 11h à 12h30 et de 15h à 16h30
03 23 96 01 44
Route de la Ferté Milon 02600 Villers-Cotterêts

Site de Folleville (Folleville)

Aux côtés de la forteresse, l’église témoigne de multiples courants artistiques : une nef date du Moyen-Âge, des gisants de la Renaissance et un chœur de l’époque gothique.

Site de Folleville (Folleville) © DR
Site de Folleville (Folleville) © DR
Site de Folleville (Folleville) © DR

Visite libre.
Samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 17h
03 22 41 49 52 – www.folleville-cheateau-medieval.fr
2 rue Saint-Vincent 802500 Folleville

 

Normandie

Tour Jeanne d’Arc (Rouen)

Seul vestige encore visible de l’ancien château de Rouen construit par Philippe Auguste au XIIIe siècle, le donjon qui vit passer Jeanne d’Arc, s’élève sur 35 mètres de haut au-dessous des fossés.

Rue Bouvreuil 76000 Rouen

Ancienne chapelle Sainte-Paix (Caen)

Cette chapelle romane restaurée au XXe siècle a été édifiée en 1061 par Guillaume, duc de Normandie, pour rappeler la Trève de Dieu, proclamée au Concile provincial de Rouen de 1047. Ouverture exceptionnelle de ce monument méconnu dont la sculpture du XIe siècle présente un intérêt majeur en relation avec celle de l’Abbaye aux Dames.

Visite organisée par la société des antiquaires de Normandie.
Rue du Marais 14000 Caen

Scriptorial d’Avranches – Musée des manuscrits du Mont-Saint-Michel (Avranches)

Le Scriptorial présente des collections en lien avec l’histoire d’Avranches et du Mont-Saint-Michel, ainsi que les manuscrits médiévaux de l’abbaye du Mont-Saint-Michel exposés dans la salle du Trésor.

Place d’Estouteville 50300 Avranches

 

Pays de la Loire

Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul (Nantes)

Edifiée entre 1434 et 1891, soit pendant près de 500 ans, la cathédrale possède encore sa crypte romane composée d’un martyrium central divisé en trois vaisseaux et de colonnes à chapiteaux.

Place Saint-Pierre 44000 Nantes

Abbaye cistercienne de Clairmont (Olivet)

L’ancienne abbaye a été fondée par Saint Bernard en 1152 dans un paysage de bois et d’étangs. Elle conserve une grande partie de ses bâtiments d’origine construits selon le pur modèle cistercien.

53410 Olivet

La garenne Valentin et l’église de la Trinité (Clisson)

Successivement prieuré Augustin, puis bénédictin dépendant de Saint-Jouin-de-Marnes, et ensuite tenu par les Bénédictines fontevristes, il est racheté après la révolution par Jacques-Charles Valentin, ami du Sculpteur François-Frédéric Lemot, qui le conseilla dans la réalisation d’une villa à l’italienne et d’un parc paysager.

Place de la Trinité 44190 Clisson

 

Provence – Alpes – Côte d’Azur

Cloître Saint-Trophime (Arles)

À l’intérieur des murs de la ville, Saint-Trophime avec son cloître jouxtant l’église est un des monuments majeurs de l’art roman provençal. La restauration des sculptures d’une qualité exceptionnelle vient de s’achever.

Cour de l’archevêché 13200 Arles 

Abbaye de Saint-Victor et de ses cryptes (Marseille)

Ce haut lieu de la chrétienté dont l’origine remonte à plus de 1500 ans abrite encore des cryptes et des sarcophages. Il a été fondé au Ve siècle par Jean Cassien à proximité de la tombe du martyr saint Victor de Marseille.

3, rue de l’Abbaye 13007 Marseille 

Collégiale Saint-Agricol (Avignon)

La ville d’Avignon compte la collégiale Saint-Agricol parmi ses plus anciennes églises. Le financement de sa reconstruction au début du XIVe siècle est dû au pape Jean XXII. L’édifice a ensuite été remanié au XVe siècle et conserve plusieurs œuvres importantes dont une Adoration des bergers de Nicolas Mignard (vers 1650).

Rue Saint Agricol – 84000 Avignon

 

Découvrez l’intégralité du programme des Journées européennes du patrimoine.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]