Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconAu quotidien
line break icon

Emmanuelle, Libanaise fraîchement convertie au christianisme

© BlueHorse_pl/SHUTTERSTOCK

Aleteia Liban - Publié le 29/08/16

La jeune femme a partagé son expérience avec la rédaction d'Aleteia.

Voici la belle histoire d’Emmanuelle (c’est son nom de baptême), qui s’est convertie au christianisme :

« Je suis Emmanuelle. C’est mon nom de baptême. J’ai rencontré Jésus quand j’étais petite, près de la Grotte de la Nativité. Je m’asseyais toute la nuit à côté de la Grotte pour contempler l’enfant Jésus. Je ne Le connaissais pas, mais j’étais heureuse d’admirer la Grotte et l’arbre de Noël. Les années ont passé, et j’ai décidé d’en apprendre davantage sur le Christ : quelque chose m’attirait vers Lui et je sentais Sa présence, même sans pouvoir Le voir.

Un signe du Seigneur

J’ai décidé d’aller à la messe pour en savoir plus. Je suis allée dans une petite église américaine à Tripoli (Liban). Mes parents n’en savaient rien. Un jeune homme, qui plus tard est devenu mon ami, m’a donné une Bible. Je l’ai ouverte au hasard et j’ai lu :

Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié…(Matthieu 6, 6-7-8-9). Et je n’arrêtais pas de répéter cette prière, que j’aime beaucoup.

Une année s’est ainsi écoulée. J’ai demandé au Seigneur de me faire signe s’Il voulait que je sois chrétienne. Un jour, en rentrant de l’école, j’ai vu quelque chose briller au loin : c’était une petite icône du Christ, par terre. Je l’ai prise avec moi.

Le Christ m’a annoncé : “J’arrive”

Des années ont passé, et un de mes amis est mort. Il était chrétien. J’ai souffert de dépression. Puis une nuit, j’ai fait un rêve. Le Christ était debout sur une montagne, entouré d’une grande foule. Il m’a souri et m’a annoncé : “J’arrive”. Je me suis réveillée plus forte et plus désireuse de Le trouver.

Le jour suivant, je suis allée dans une église orthodoxe et j’ai demandé au prêtre de m’accompagner dans mon parcours. Mais j’ai vécu d’autres difficultés qui m’ont tenue éloignée de l’Église et du Christ. J’ai à nouveau sombré dans la dépression, mais Il est revenu me chercher pour chasser ma détresse.

Mon ami (qui m’avait donné la Bible) était toujours avec moi, et m’a aidée à me rapprocher de l’Église.

Mon cheminement vers Jésus a duré douze ans 

On m’a persécutée, en famille et à l’extérieur. J’ai supporté de dures paroles, mais je me suis toujours battue de tout mon cœur pour les gens que j’aime. Jésus m’a recommandé d’agir de manière avisée avec ma famille, ce que j’ai fait. Ses mots ont toujours été très clairs, à chaque moment de ma vie. Il chuchote à mon oreille pour me rendre plus forte.

J’ai décidé de prendre part aux organisations chrétiennes et aux groupes de prière. J’ai trouvé l’Amour du Christ parmi mes amis et à l’école.

Je me suis ensuite préparée au baptême. Mon cheminement vers Jésus a duré douze ans, et me voici aujourd’hui, membre chrétienne de l’Église maronite.

Malgré les difficultés, Jésus ne m’a jamais quittée 

J’aimais quelqu’un qui ne croyait pas en Dieu. Je lui ai confié à quel point j’aimais le Christ et à quel point je croyais en sa glorieuse résurrection. Il a commencé à me harceler… J’ai choisi le Christ ! J’ai entendu Jésus me dire : “Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu” (Luc 9, 62).

J’ai vécu d’autres difficultés avant mon baptême, mais Jésus ne m’a jamais quittée.

J’ai rêvé que j’étais sur un chemin et qu’une lumière apparaissait, m’offrant deux versets du Livre de Job avant de s’éteindre. J’ai ensuite réalisé que c’était le chemin de l’amour, constitué de difficultés et de problèmes. J’ai fait un autre rêve : j’étais dans l’église abandonnée d’une région musulmane, fuie par les chrétiens après la guerre civile. J’ai vu beaucoup de gens aller prier, je suis donc rentrée dans l’église. Mais elle était remplie : je me suis faufilée dans la foule à la recherche d’une place au premier rang. Le prêtre s’est approché de moi, et m’a souri : “Je te connais depuis longtemps”. J’ai reconnu ce sourire : c’était le Christ.

Grâce à mon baptême, je suis devenue une nouvelle personne 

Avant, j’allais beaucoup en ligne pour découvrir des personnes converties au christianisme. J’ai découvert que des millions d’Arabes croyaient en Dieu, certains secrètement et d’autres ouvertement… J’ai réalisé que le Christ tendait sa main même dans les ténèbres, malgré les crimes et les meurtres quotidiens.

J’ai choisi le prénom “Emmanuelle”, parce que cela veut dire “le Christ est avec nous”, et c’est vrai.

J’ai beaucoup prié le jour de mon baptême. C’était une belle journée. Je n’avais jamais ressenti une telle joie. Je n’entendais rien de ce qui se passait autour de moi : mon cœur était dans l’allégresse et je suis devenue une nouvelle personne.

Aujourd’hui, je vis en paix et je vais à l’église avec la communauté chrétienne, où nous partageons le Pain de Vie que Jésus nous a offert sur la croix et dans sa glorieuse résurrection.

Je vis en paix grâce à la lumière qui est entrée dans mon cœur : Jésus a allégé nos souffrances et nous a donné Son Amour et Sa Paix. Amen ».

Tags:
baptêmeChrétiensconversionliban
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement