Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconAu quotidien
line break icon

Ce patient de 84 ans a ému les réseaux sociaux par son message à un infirmier

Aleteia.ES - Inquietaria - Publié le 08/08/16

Une très belle histoire de reconnaissance...

En mai dernier une photo s’est répandue sur la toile à la vitesse grand V, et à travers elle, la reconnaissance du travail bien fait. Une reconnaissance assez rare aujourd’hui pour être remarquée.

Nery dos Santos, 84 ans, est admis aux urgences de l’Hôpital universitaire de Santa Maria (HUSM) à Rio Grande do Sul (sud du Brésil), le 24 avril pour une chirurgie du fémur à la suite d’une fracture. Pendant plusieurs semaines, Eduardo de Campos, infirmier, s’occupe de ce vieux monsieur qui au début en est réduit à attendre dans les couloirs des urgences.

Des remerciements pour la patience de l’infirmier

Après un bain, Nery écrit un message destiné à Eduardo pour le remercier de sa patience : « Cet infirmier est bon, il a la patience de donner le bain ».

« C’était mon deuxième contact avec lui, la première fois je lui avais juste donné son médicament » a déclaré l’infirmier lors d’une interview avec le journal G1. Pendant la toilette, il prend soin de lui demander si tout va bien, et gentiment, il le rase.

« Ce n’est pas l’acte technique qui fait la différence, mais le contact avec le patient. Je n’ai rien fait d’extraordinaire. Le problème aujourd’hui c’est qu’on ne parle pas avec le patient, on agit mécaniquement. Mais établir un contact, par un sourire, c’est fondamental » explique Eduardo.

Je lui suis très reconnaissant de ses soins et de son attention, voilà ce qu’a écrit en substance Nery sur un morceau de serviette en papier récupérée après son repas.

L’infirmier, ému, publie le message sur Facebook

Il demande alors à sa fille de remettre le message à Eduardo. Très ému, ce dernier prend une photo qu’il publie sur son profil Facebook, loin d’imaginer l’écho qu’il rencontrerait : 27 000 « j’aime » et plus de 3 000 partages.

« Les médicaments soulagent la douleur, traitent les infections, calment les nerfs, mais rien ne remplace le soin; pour nous parfois ce n’est “qu’un patient de plus” à qui il faut faire la toilette dans des urgences pleines à craquer, mais le patient, lorsqu’il est encore conscient, observe tout, se fait son opinion, commente » explique-t-il en légende.

Le jeune infirmier est convaincu qu’en partageant cette expérience, il peut donner l’exemple à ceux qui sont en formation, mais aussi à lui-même. « C’est aussi utile pour moi, pour que je ne perde pas la foi, au final, je suis humain et moi aussi certains jours je ressens de l’irritation, de l’angoisse, je suis obsédé par mes petits problèmes… Pas besoin de me féliciter, je n’ai rien fait d’extraordinaire, juste mon travail » a-t-il ajouté.

Il termine son message en lançant un appel aux professionnels : « Avant tout, si tu veux prendre véritablement soin des autres, il faut que tu les aimes. Ces personnes sont fragiles car malades. Elles se retrouvent dans un couloir qui fourmille de personnes, elles ont peur des maux dont souffrent les autres et ne savent pas quand elles vont être opérées ».

P


Mise à jour du 10 mai 2016 :

p5

« Un simple remerciement inscrit sur un bout de papier a permis de changer beaucoup de préjugés, et de motiver de nombreuses personnes… autrement dit, il est toujours possible d’évoluer, tout est question de volonté.
“Seu Nery” : un grand merci pour m’avoir donné ce message pile au moment où j’en avais le plus besoin.
Mais, comme tout ne se passe pas comme on le souhaiterait…
Repose en paix “Seu Nery”, et que ta famille soit forte en ce moment difficile !
Malheureusement on ne gagne pas toujours…
C’est tout. »

ParInquietaria

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement