Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 février |
Saint Grégoire de Narek
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pakistan : un simple message sur WhatsApp conduit un chrétien en prison

web-whatsapp-mobile-application-social-network-c2a9-d8nn-shutterstock-com.jpg

Fides / OPM - La rédaction d'Aleteia - publié le 17/07/16

James Nadeem a été dénoncé pour une poésie jugée blasphématoire. Toute sa famille l'a suivi sous les verrous.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Le « blasphème numérique » est en train de prendre des proportions de en plus en plus inquiétantes au Pakistan. Selon des informations parvenues à l’agence Fides, le nombre des plaintes pour «  présumé délit d’outrage à l’islam ou à Mahomet sur Internet ou les réseaux sociaux » est en augmentation. Le cas le plus récent, celui du chrétien James Nadeem, pour un message jugé blasphématoire transmis par l’application WhatsApp.

« Le scénario est toujours le même », rapporte Le Père Emmanuel Parvez, du Diocèse de Faisalabad, au Pendjab : « Un croyant se retrouve accusé avant même que l’accusation soit démontrée. Et c’est la communauté tout entière qui est ensuite menacée d’une punition collective ». Pour prévenir ces incidents, le diocèse a « convoqué les responsables religieux et les imams de la zone » et « échangé des opinions » avec eux sur le sujet. Nous avons « réaffirmé notre respect envers l’islam et toutes les religions, et formulé une requête selon laquelle, en présence d’un incident de présumé blasphème, nous souhaiterions affronter ensemble la question afin d’éviter les violences de masse », a précisé  le religieux.

Le chrétien James Nadeem, a été accusé de blasphème dans le district de Gujrât, au Pendjab, suite à une dénonciation d’un ami, Yasir Bashir, l’accusant d’avoir envoyé une poésie blasphématoire manquant de respect aux figures sacrées de l’islam via l’application WhatsApp. Une plainte a été déposée devant les autorités de police et James Nadeem ainsi que ses parents ont été arrêtés.

La police a également disposé des agents dans le quartier chrétien de la petite ville de Sara-i-Alamgir, où a eu lieu l’épisode, de manière à prévenir des incidents ou des attaques de masse. Par le passé, en effet, de tels incidents avaient déchaîné la violence à l’encontre des communautés chrétiennes.

Tags:
ChrétiensChrétiens au Pakistanreseaux sociaux
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement