Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 28 septembre |
Saints Laurent Ruiz et 15 compagnons
home iconActualités
line break icon

Pakistan : un simple message sur WhatsApp conduit un chrétien en prison

Fides / OPM - La rédaction d'Aleteia - Publié le 17/07/16

James Nadeem a été dénoncé pour une poésie jugée blasphématoire. Toute sa famille l'a suivi sous les verrous.

Le « blasphème numérique » est en train de prendre des proportions de en plus en plus inquiétantes au Pakistan. Selon des informations parvenues à l’agence Fides, le nombre des plaintes pour «  présumé délit d’outrage à l’islam ou à Mahomet sur Internet ou les réseaux sociaux » est en augmentation. Le cas le plus récent, celui du chrétien James Nadeem, pour un message jugé blasphématoire transmis par l’application WhatsApp.

« Le scénario est toujours le même », rapporte Le Père Emmanuel Parvez, du Diocèse de Faisalabad, au Pendjab : « Un croyant se retrouve accusé avant même que l’accusation soit démontrée. Et c’est la communauté tout entière qui est ensuite menacée d’une punition collective ». Pour prévenir ces incidents, le diocèse a « convoqué les responsables religieux et les imams de la zone » et « échangé des opinions » avec eux sur le sujet. Nous avons « réaffirmé notre respect envers l’islam et toutes les religions, et formulé une requête selon laquelle, en présence d’un incident de présumé blasphème, nous souhaiterions affronter ensemble la question afin d’éviter les violences de masse », a précisé  le religieux.

Le chrétien James Nadeem, a été accusé de blasphème dans le district de Gujrât, au Pendjab, suite à une dénonciation d’un ami, Yasir Bashir, l’accusant d’avoir envoyé une poésie blasphématoire manquant de respect aux figures sacrées de l’islam via l’application WhatsApp. Une plainte a été déposée devant les autorités de police et James Nadeem ainsi que ses parents ont été arrêtés.

La police a également disposé des agents dans le quartier chrétien de la petite ville de Sara-i-Alamgir, où a eu lieu l’épisode, de manière à prévenir des incidents ou des attaques de masse. Par le passé, en effet, de tels incidents avaient déchaîné la violence à l’encontre des communautés chrétiennes.

Tags:
Chrétienspakistanreseaux sociaux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
2
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
3
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
4
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
5
Anna Ashkova
Prière à saint Côme et saint Damien pour demander une guérison
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement