Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Faire face à l’une des grandes offensives du mal

AFP PHOTO / Valery HACHE
Police officers and rescue workers arrive at the scene of an attack on July 14, 2016, after a van ploughed into a crowd leaving a fireworks display in the French Riviera town of Nice.
The mayor of the French city of Nice said dozens of people were likely killed after a van rammed into a crowd marking Bastille Day in the French Riviera resort today and urged residents to stay indoors.
/ AFP PHOTO / VALERY HACHE
Partager

Aujourd'hui, l'horreur frappe encore la France, cœur de la vieille Europe.

Certes l’Europe n’est pas la seule touchée, certes une vie en vaut une autre et la guerre qui ensanglantait encore Bagdad il y a une dizaine de jours (200 morts dans l’attentat du 04 juillet) est la même qui fit couler le sang à Nice ce jeudi 14 juillet, mais dans ces quelques lignes, c’est de l’Europe dont je voudrais parler.

Mais peut-être qu’on parle trop ? A nouveau, avec une routine abjecte à force de devenir banale, les mêmes étapes vont se succéder : consternation, interrogation sur le comment puis sur le pourquoi de l’acte d’horreur, biographie insipide de l’assassin étalée dans tous les médias, déclarations creuses de la caste politique qui espère faire oublier les manquements dans la sécurité malgré l’état d’urgence, qui indécemment espère récupérer l’émotion à son compte, puis retour à la normale, pesante, étourdissante, jusqu’à la prochaine fois…

Comme à l’habitude, on ratera l’essentiel ou on moquera ceux qui oseront dire la vérité.  A savoir que ce qui se joue ici (et il ne faut pas se leurrer, ce n’est que le début), a une valeur eschatologique.  Il s’agit ni plus ni moins de l’une de ces grandes offensives que le mal lance régulièrement contre la civilisation et contre la chrétienté. Christ nous avait prévenu que ce genre de temps arriveraient « Ils vous excluront des synagogues; et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.  Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. » (Jean 16 ; 2-3)

Même si aujourd’hui la France sclérosée par le laïcisme athée dénie son rôle et sa vocation de « Fille aînée de l’Eglise » (ce qui est tragique), même si aujourd’hui nous partageons notre citoyenneté avec nos frères musulmans, juifs, bouddhistes,… (ce qui est une chance), du point de vue de Dieu, la France n’a pour autant pas perdu sa vocation divine.

Mais peu à peu, le peuple chrétien commence à redresser la tête, à secouer les chaînes de l’athéisme, à retrouver son charisme.  Peu à peu, il se rend compte qu’il ne peut laisser ses soeurs se faire vendre comme esclaves, ses frères se faire massacrer comme des chiens sur son propre sol ou en Orient. Face à la barbarie des armées sataniques, le silence et l’inaction sont complicités. Il est temps que les citoyens chrétiens rejettent l’attentisme culpabilisé dans lequel on les calfeutre depuis des décennies, il est temps que l’oriflamme du Christ claque à nouveau sous le vent de l’Esprit, il est temps que la France se réveille !

Nos gouvernements occidentaux ont détruit la relative stabilité du Moyen Orient, transformant l’endroit en couveuse chaotique où ont pu éclore les œufs infâmes du djihadisme. Nos gouvernements toujours, continuent, malgré tout, à faire des courbettes à ceux qui nourrissent la bête ou l’une de ses têtes salafistes, frèristes, wahabites…. Nos gouvernements enfin, n’ont que faire des populations souffrant sous le joug de l’étendard noir, n’ont que faire des tumeurs cancéreuses installées sur leur propre sol. Ils font des frappes chirurgicales ou des perquisitions ridicules pour nous leurrer ou encore des grandes déclarations guerrières non suivies d’actes sur le terrain car dans ce jeux de dupes, chacun espère utiliser les monstres dans son intérêt propre : qui pour faire tomber un allié de la Russie, qui pour favoriser telle corporation, qui pour affaiblir les Kurdes, qui pour frapper les Chiites…

Non, il n’est plus temps de parler mais d’agir.  A nous, citoyens chrétiens de France et d’Europe de trouver les formes de cette action : think tank, lobbies, partis politiques chrétiens,… A nous d’être une nouvelle génération d’hommes et de femmes d’engagement.

Dimanche, lorsque sonnera l’appel à la messe, puisse le son des cloches être à la fois le tocsin qui nous réveille, nous prévienne du danger immense qui plane sur le monde mais puisse-t-il être aussi le glas de ce monde gouverné par les intérêts des compagnies privées et des gouvernements qui sont à leurs bottes.

La faiblesse, l’indifférence, le relativisme et l’attentisme ne sont plus excusables. Dans quel monde voulons-nous vivre ?

Entre les zélotes sanguinaires et le sécularisme nihiliste et cynique, nous ne pouvons plus rester pantois et laisser le champ libre aux ennemis de l’humanité. Car la présence des démons Daesh et assimilés ne doit pas cacher l’action de Mammon et de ses sbires, promouvant la culture de mort et de consommation. L’intégrisme religieux et le sécularisme outrancier sont les deux faces d’une même pièce que l’Adversaire jette à sa guise, tantôt pile, tantôt face, avec pour seul but la destruction de la civilisation.

Il faut que tous les hommes de bonne volonté entendent l’appel de l’Esprit à repenser et à refonder notre société sur des valeurs saines.  Il est temps d’inventer une nouvelle manière de mettre en pratique la puissance infinie inspirée par la Bonne Nouvelle.  Temps de vivre et de faire tourner la France et l’Europe autrement.  Temps de retrouver notre exigence éthique, spirituelle, morale et lui faire porter des fruits innovants qui pourront nourrir cette modernité devenue folle.

Que les Chrétiens s’affirment à nouveau car c’est sur leur absence, dans le vide créé par le nihilisme, que grandissent les pousses du mal.  Mais qu’ils s’affirment sans animosité pour leurs concitoyens d’autres confessions.  Qu’ensemble, Chrétiens, Musulmans et Juifs soucieux de Dieu et de l’Homme, désireux d’un monde juste, fort et harmonieux, soyons unis et debout pour rejeter fermement l’oeuvre du mal !

Que Marie nous protège et nous guide ! Qu’elle nous montre le chemin vers Dieu !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]