Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Voilà pourquoi le diable déteste le Pape

Antoine Mekary/Aleteia
Partager

Le diable vous déteste, vous et moi. Mais il réserve une haine toute particulière à certains.

Le diable hait beaucoup de choses. Mais, tel un menteur, il éprouve de la haine. Qu’abhorre-t-il par-dessus tout ? Dieu, qui est Vérité. Ainsi que tout ce qui Le rappelle et tout ce qu’il a perdu. Il me déteste moi, vous, mais réserve une haine toute particulière à certains.

Le diable hait Marie. Rien n’est plus spécial qu’une mère. Et il s’agit là de la mère de Dieu. Le diable ne peut supporter qu’Il se soit incarné dans le ventre d’une femme ordinaire, que celle-ci soit couronnée Reine des cieux et de la terre.

Le diable déteste les prières. Mais aussi Jésus et tous les hommes choisis par Dieu par la voie de l’ordination. Les prêtres portent la marque indélébile de la configuration du Christ dans leur esprit et le diable exècre ce signe divin à travers le monde.

Mais il est un prêtre qu’il a en horreur : l’homme qui dirige l’Église, le Vicaire du Christ sur terre : le Pape.

Le Pape ne doit pas être parfait pour être symbole d’unité… Pierre ne l’était pas !

Les hommes voient le Pape comme le président ou le PDG de l’Église catholique, celui qui détient tous les pouvoirs. Notre vision de la hiérarchie est cependant entachée par notre concupiscence. Elle diffère de celle du Dieu incarné dans le ventre d’une femme.

Je considère le Pape comme l’élément central qui nous rassemble tous, qui réunit les voyageurs en partance pour le Paradis. Le Souverain pontife est le signe de notre union au sein d’une même Église.

Je vais certainement être accusée d’ultramontanisme exacerbé. Mais le Pape ne doit pas être parfait pour être symbole d’unité. Pierre ne l’était pas. Il n’a même pas besoin d’être bon. Regardez le pontificat de Benoît IX au XIème siècle. Si les Papes modernes vous dérangent, que dire alors d’un Pape cherchant à vendre la papauté et accusé de viol ? Ou encore d’Alexandre VI, père de plusieurs enfants et coupable d’inceste ? La survie de notre Église, malgré ces hommes, tient du miracle.

Le diable aspire à voir les chrétiens désunis

La papauté reste gardienne de la vérité et symbole d’unité de notre Église. L’on pourrait débattre du rôle du Pape dans un monde moderne. Il y aurait beaucoup à dire du « culte de la personnalité » qui élève la papauté au-deçà de son rôle théologique supposé au sein de l’Église. Mais par-delà les discussions pratiques et théoriques, le rôle unificateur du Pape demeure et perdurera à travers les âges.

C’est bien cette unité qui cristallise la haine du diable, lui qui aime la division. L’étymologie du terme original « diable » signifie « jeter en travers ». Le diable aspire à voir les chrétiens désunis. C’est pourquoi il veut détruire la papauté : de l’intérieur, de l’extérieur, par la violence, les confusions, les mensonges, les faiblesses du Pape lui-même…

Mais Dieu protège son Église et préservera la papauté des attaques du diable. Prions pour le Pape.

Divine Trinité, Union de trois personnes, protégez le Pape (François). Préservez -le de tout danger et enveloppez-le de la lumière de votre amour et vérité infinis. Protégez-le de toute attaque diabolique, violente ou malveillante. Donnez-lui la grâce, comme Pierre, pour alimenter ses moutons du lait nourricier de la vérité. Puisse-t-il aider l’Eglise à transmettre la lumière de l’Evangile et demeurer un symbole puissant d’unité dans un monde divisé.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]