Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 02 juillet |
Saint Olivier Plunkett
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Daesh relâche 43 otages assyriens

web-isis-hostages-assyrian-c2a9-assyrian-church-of-the-east-relief-organization-facebook_-2.jpg

Sylvain Dorient - publié le 24/02/16

Ces chrétiens étaient les derniers parmi les prisonniers capturés par l’État islamique dans la région d’Hassaké, en Syrie. Ils ont subi un an de détention.

Aleteia faisait part il y a un an, en février 2015, de l’inquiétude suscitée par une massive prise d’otages réalisée par l’État islamique. 253 chrétiens avaient été enlevés par les djihadistes. Leurs villages ont été par la suite libérés par des forces kurdes associées à des milices chrétiennes. Mais les occupants du village avaient été emmenés jusqu’à Raqqa, la capitale syrienne de Daesh et n’ont été libérés que par petits groupes, toujours contre rançon, en commençant par les plus faibles. Acero, l’organisation assyrienne qui supervise les négociations, confirme que les derniers otages ont été délivrés ce mardi 23 février.

Trois exécutions sommaires

Au mois de septembre 2015, trois de ces otages avaient été exécutés lors d’une macabre mise en scène filmée par Daesh. Dans cette vidéo, l’organisation demandait qu’une rançon de 50 000 dollars par otage lui soit versée, sans quoi elle les tuerait tous. Le Dr Abdulmasih Enwiya, Basam Michael et Ashur Abraham, sont morts ainsi, après sept mois de détention, pour faire « monter les enchères » sur le sinistre marché des otages.

Rançons en question

La somme demandée dans la vidéo était très supérieure aux rançons précédemment payées : quelques jours après la capture de février 2015, 19 enfants et personnes âgées étaient relâchés contre 1 700 dollars chacun. Le montant final de la rançon payé pour cette dernière libération demeure incertain, mais les proches des ex-otages remercient la communauté assyrienne pour son aide dans le dénouement de cette affaire. Ainsi Sabah, assyrienne résidant en Suède, témoigne auprès de Newsweek : « Je tremble. J’ai prié pour cela pendant des jours, je croyais qu’ils ne reviendraient jamais. Ils seront bientôt à l’église d’Hassaké ». Pour les personnes qui connaîtraient les chrétiens de cette région, l’agence assyrienne Aina met en ligne le nom des personnes libérées ce mardi ici.

Tags:
ChrétiensÉtat islamique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement