Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Développer le tchat pour prévenir le suicide chez les jeunes

Partager

À l’occasion de la Journée nationale de prévention du suicide ce 5 février, S.O.S Amitié poursuit son action et développe le tchat pour mieux venir en aide aux jeunes qui ne prennent pas le téléphone.

Les priorités en 2016 sont doubles pour S.O.S Amitié qui reçoit chaque année en France près de 700 000 appels : renforcer l’écoute au téléphone mais aussi développer l’écoute par tchat. Le service tchat est maintenant ouvert de 17 h à 1 h du matin. Cette écoute est primordiale à la fois parce que la demande est en croissance constante mais également parce qu’elle s’adresse à des jeunes appelants qui ne prennent pas le téléphone : 52% des appelants par tchat ont moins de 25 ans, 10% ont moins de 15 ans et 20% des tchateurs évoquent directement le suicide alors qu’ils ne sont que 2% au téléphone.

Pour atteindre cet objectif de 24 heures sur 24 par tchat, S.O.S Amitié a décidé de modifier son processus de formation. Un écoutant de S.O.S Amitié était jusqu’à présent exclusivement formé à l’écoute au téléphone. Il pouvait, après deux ans de pratique se spécialiser sur le tchat. En 2016, les écoutants seront, dès leur formation initiale, formés aux deux pratiques d’écoute et choisiront leur spécialisation à l’issue de cette formation. Ce nouveau processus devrait permettre d’accroître plus rapidement le nombre des écoutants tchateurs et donc les possibilités d’écoute par ce média : « Être là au bon moment est particulièrement important pour éviter à un jeune de passer à l’acte. Une écoute 24 h sur 24 sauve des vies », précise Jean-Pierre Igot, président de S.O.S Amitié France.

Mardi dernier, le 2 février, S.O.S Amitié Paris Île-de-France a inauguré son 8e centre d’écoute à Paris-Pereire afin de répondre à 35 000 appels supplémentaires, une écoute rendue possible grâce au recrutement de 70 bénévoles écoutants sur trois ans. « Ce nouveau centre va notamment permettre de développer les échanges par tchat », souligne Jean-Pierre Igot.

Fred Testot ambassadeur d’une collecte de dons lancée par des étudiants

Depuis 56 ans, S.O.S Amitié est un acteur majeur de la prévention du suicide par l’écoute. L’écoutant peut permettre d’apaiser cette souffrance intolérable quand elle n’est pas verbalisée,  et peut être alors, de remettre en cause la décision de la personne qui appelle. Les associations S.O.S Amitié, parrainées par Christophe Malavoy, acteur et auteur, sensibilisent et mènent sans relâche des campagnes d’information auprès de tous les publics, notamment auprès des jeunes.

À l’occasion de l’ouverture du 8e centre d’écoute francilien, l’humoriste et comédien Fred Testot a décidé de soutenir la cause de S.O.S Amitié en devenant l’ambassadeur de la campagne de collecte de dons lancée par les étudiants de l’école ISCPA ouverte sur Alvarum, une plateforme qui restera active toute l’année 2016 pour recevoir des dons. Les étudiants de l’Institut supérieur des médias soutiennent depuis trois ans l’association S.O.S Amitié Paris Île-de-France à travers différentes actions de communication dont la création de ce site de crowdfunding.

Autre bonne nouvelle : depuis la fin 2014, une plateforme téléphonique permet à 15 postes en France de se renvoyer les appels. En 2016, 15 postes supplémentaires bénéficieront de cette facilité et, en 2017, tous les postes d’écoute de S.O.S Amitié seront interconnectés pour répondre de mieux en mieux à la souffrance psychique des appelants.

Chaque année, autour du 5 février, date de la Journée nationale pour la prévention du suicide, les associations régionales de S.O.S Amitié organisent dans les régions, diverses manifestations de sensibilisation, tant des médias, que des professionnels et du grand public.

Quelques chiffres

– En France, le suicide est la cause de près de 11 000 décès par an ;
– Il est la 1ère cause de mortalité chez les 25-34 ans et la 2e chez les 15-24 ans ;
– dans le monde, 800 000 suicides ont été recensés en 2014, soit une personne toutes les 40 secondes (source OMS 2014) ;
– dans les pays développés, trois fois plus d’hommes que de femmes décèdent par suicide ;
– S.O.S Amitié reçoit chaque année en France près de 700 000 appels ;
– 1 600 bénévoles écoutants pour prévenir le suicide sont présents 24 h/24, 7 j/7 et 365 j/an ;
– en 2015, 12 800 appels ont évoqué le suicide, soit 2,4% des appels analysés. Ce chiffre est, depuis trois ans, en augmentation (1,9% en 2013, 2,2% en 2014).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]