Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quand Roberto Benigni raconte le premier acte de miséricorde de Jésus…

© ALBERTO PIZZOLI / AFP
Italian actor/director Roberto Benigni smiles as he shows a copy of the pope Francis' interview book "The name of God is Mercy", during the official presentation taking place at the Vatican on January 12, 2016. / AFP / ALBERTO PIZZOLI
Partager

La guérison de la belle-mère de Pierre prend une tournure désopillante.

Je me souviens quand je lisais l’Évangile selon Marc, qui est mon préféré parce c’est le plus ancien, du passage où il est dit que saint Pierre a trébuché sur la route. C’est un texte essentiel où Jésus est le véritable protagoniste et brille d’une lumière merveilleuse, simple, humble. Et son premier miracle, dans l’Évangile selon Marc, est de guérir la belle-mère de Pierre. Il se rend chez lui accompagné de l’apôtre en question et d’André, Jacques et Jean. C’est aussi une grande revanche pour toutes les belles-mères.

Voici le premier miracle de Jésus : Pierre Lui explique : « Ma belle-mère est alitée, souffrante ». Jésus se rend sur place pour la guérir mais Pierre n’intervient pas pour lui dire : « Laisse tomber, c’est ma belle-mère, elle est déjà malade ».

Il ne l’arrête pas et Jésus la guérit. Mais pourquoi ?

Selon l’Évangile, parce qu’immédiatement après sa guérison, elle les sert et leur prépare à déjeuner. Jésus l’a guérie parce qu’Il voulait manger un morceau, c’est aussi simple que cela. C’est magnifique. Il s’agit du premier miracle de l’Évangile de Marc.

C’est ainsi que l’acteur comique Roberto Benigni s’est exprimé, non sans humour, lors de la présentation du livre du pape François.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]