Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jubilé : Attention aux fausses bénédictions du Pape

© ALBERTO PIZZOLI / AFP
Italian Tiziana Sereni pastes a picture of Pope Francis on a papal parchment in the Rino Pensa workshop in Rome on December 12, 2014. The Rino Pensa workshop have been making papal parchments for decades, crafting hand-painted blessing scrolls in Italy which are purchased by the faithful around the world to celebrate marriages, baptisms and anniversaries. But with the Vatican cracking down on the business amid reports of fake parchments being peddled to unwitting tourists for pricey sums, the family studio in the heart of Rome is being forced to close -- with hundreds of artisans at risk of losing their jobs. Instead of making them by hand, the parchments will be printed by the Vatican's Office of Papal Charities, which the pope's almoner, Archbishop Konrad Krajewski, says will cut costs, stamp out fakes and raise more for charity. AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI / AFP / ALBERTO PIZZOLI
Partager

Plus de 3 500 faux parchemins ont été découverts dans le cadre du plan d’action "Jubileum" lancé par le gouvernement italien. Polices italienne et vaticane sont à pied d’œuvre pour protéger les pèlerins de toute forme d’abus et fraude.

Un souvenir parfait pour le pèlerin du jubilé de la Miséricorde, tout juste ouvert: une bénédiction apostolique personnalisée sur parchemin avec dessus les emblèmes et des photos du pape François donnant sa bénédiction. Mais voilà, ces bénédictions ne viennent pas du Vatican, elles sont totalement contrefaites. Le pot aux roses a été découvert par les financiers du commando provincial de Rome en liaison avec la gendarmerie vaticane, rapporte la presse italienne ce mardi (Affaritaliani). L’honteux business a été stoppé net et plus de 3 500 faux parchemins confisqués.

https://www.youtube.com/watch?v=yx2sKIfZP2U

La filière étouffée dans l’œuf

La police a remonté très vite la filière des faussaires : un magasin tout près de la basilique Saint-Pierre où les fausses bénédictions étaient imprimées puis offertes au pèlerin naïf, trop heureux d’avoir son parchemin à lui et la bénédiction du Pape toute pour lui. Comment procédaient-ils ? En faisant tout simplement remplir et signer au malheureux un formulaire apparemment en bonne et due forme, puisque très ressemblant à ceux délivrés par le Saint-Siège, et bien destiné à « S.E Mgr l’Aumônier de Sa Sainteté le Pape près la Cité du Vatican » – la seule autorité officielle autorisée à émettre des vœux du Pape – mais jamais envoyé.

Les perquisitions ont été lancées dans le cadre d’un plan d’action « Jubilaeum », visant à combattre toute forme d’abus et fraude contre les pèlerins, dans des secteurs hautement commerciaux. L’opération a permis de mettre la main sur des milliers de formulaires et des stocks consistants de faux parchemins prêts à l’emploi. Le plan d’action, lancé par le ministère italien de l’Intérieur, Angelino Alfano, permet un renforcement des actions de contrôle sur tout le territoire italien.

Le commerçant incriminé, privé de toutes les autorisations obligatoires du Saint-Siège, est accusé de « production et commerce d’objets contrefaits. D’après la presse italienne, la valeur des bénédictions confisquées dépasse les 70 000 euros mais le calcul des sommes déjà encaissées au cours des premiers jours du jubilé (8 décembre) est encore en cours. Le ministre Alfano a fait savoir que la police, en sept jours, avait mis la main sur 500 000 produits contrefaits.

Modalités nécessaires ?

Pour éviter de tomber dans ce genre d’escroquerie, à savoir qu’il est possible d’accéder personnellement au bureau de l’Aumônerie Apostolique, à l’intérieur de la Cité du Vatican, en entrant par la porte Sainte-Anne (sur la droite de la colonnade de la place Saint-Pierre). Horaires d’ouverture : 8 h 30 – 13 h 30 (du lundi au samedi compris). Mais les demandes peuvent être adressées au dit bureau par courrier postal ou par fax (mais non par courrier électronique). En revanche, les demandes par téléphones ne sont pas acceptées. Le délai nécessaire à la réception du parchemin est d’environ un mois à partir du jour de la demande.

Pour en savoir plus, c’est ici 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]