Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 30 mai |
Sainte Jeanne d'Arc
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment éloigner vos enfants de l’Église ?

jb1_8379

Leticia Ochoa Adams - publié le 21/11/15

Je suis une vraie convertie, un exemple vivant de "métanoia" : alcoolique devenue sobre et fervente catholique en un peu plus d’un an. Mes enfants ? tout le contraire.

Je dois ma conversion à Dieu dont les voies sont impénétrables, à ceux qui m’aiment, et à ma paroisse. J’ai appris la foi catholique dans l’ouverture et l’amour.

Dès le début, il était clair que ma mission dans la vie était d’expliquer aux gens ce que le Christ avait fait pour moi. Ma vie est la preuve que la grâce de Dieu peut offrir la rédemption à tous.

Vous pourriez penser que mes enfants seraient évangélisés jusqu’aux os. Erreur.

J’ai quatre enfants et trois beaux-enfants. Mes enfants sont entrés à l’Église en même temps que moi et j’ai épousé mon mari actuel peu de temps après. Quelques mois plus tard mes beaux-enfants ont également été baptisés. Je pensais que cela durerait et que nous serions heureux. Cela n’a pas été le cas.

Aujourd’hui, seuls deux de mes enfants sont catholiques pratiquants ; l’un est atteint d’un trouble obsessionnel compulsif ; l’autre est attiré par les personnes du même sexe ; le troisième ne va pas la messe, a des enfants hors des liens du mariage et cohabite avec sa petite amie ; le quatrième est un hippie qui fume de l’herbe et le dernier est aussi perdu qu’un chat errant.

Comment expliquer que sur sept enfants, deux seulement vivent dans la foi du Christ ? C’est parce que j’ai été une horrible convertie.

Parce que je suis passée d’une vie de péchés à une vie catholique dans une paroisse de classe moyenne de banlieue, et que j’étais pétrie d’insécurités. Non pas qu’on me l’ait fait sentir, mais j’avais le sentiment de ne pas être assez bien.

J’ai donc embêté tout le monde pour m’habiller, m’asseoir correctement et avoir l’air correct. Je ne permettais à personne de poser des questions, et ceux qui n’allaient pas à la messe n’avaient pas droit de cité à la maison ; j’ai mis à la porte mon jeune fils de 17 ans qui avait raté une messe.

J’utilisais ma famille pour prouver aux autres que j’appartenais à la classe moyenne d’une paroisse catholique de banlieue.

Je n’y suis jamais arrivée, mais j’ai réussi à éloigner mes enfants de Dieu.

Si je pouvais tout recommencer, j’aurais moins peur.

J’avais peur de ce que les gens pourraient penser de moi si je n’élevais pas mes enfants en bons catholiques. Je n’aurais dû me soucier que de leurs âmes.

Aujourd’hui, j’ai fini par accepter que je ne peux pas les obliger à croire, qu’ils doivent pouvoir se poser des questions. Et je sais que l’amour que leur porte Dieu et leur désir de le connaître est plus grand que ne le sera jamais mon amour pour eux.

Si Dieu a pu me convertir, il peut le faire pour tout le monde.

Comment ramener nos enfants au sein de l’Église ? Très simple : en les aimant et en priant pour eux.

Lorsque je sens la panique m’envahir, je récite cette prière :

Enfant Jésus, aidez-moi à être la mère que vous voulez que je sois pour mes enfants. Donnez-moi la grâce de les aimer lorsque je suis tentée de leur dire ce qu’ils doivent faire, et de croire que Vous les ramasserez lorsqu’ils tomberont, comme vous l’avez fait pour moi. Amen.

Sainte Vierge, attirez dans la vie de mes enfants des personnes qui les présenteront à votre Fils. Aidez-moi à faire confiance à Dieu et à accepter qu’Il aime mes enfants beaucoup plus que je ne les aime. Amen

Tags:
ChrétiensConversionFamilleFoi
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement