Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Fioretti de saint Jean Paul II : un prêtre défroqué devenu mendiant sauvé par le Pape

© GIANCARLO GIULIANI/CPP
Partager

Un prêtre défroqué, mendiant et errant dans les rues de Rome, fut relevé après avoir entendu, à la demande de Jean Paul II en personne, la confession du Souverain Pontife.

Felipe Aquino est ingénieur et écrivain prolifique. Il anime un blog très suivi au Brésil sur les rapports entre l’Eglise et la société. Pour Aleteia il s’est penché sur un épisode inspirant de la vie de saint Jean Paul II qui l’a beaucoup frappé. Cette histoire vraie a été rapportée par Scott Hahn, un converti au catholicisme, dans le cadre de l’émission « Mother Angelica », sur la chaîne américaine de télévision catholique EWTN.

Un mendiant qui ne lui est pas inconnu…

Un prêtre américain de l’archidiocèse de New York se trouve à Rome pour rencontrer Jean Paul II. En route vers le Vatican, il entre dans une église pour y prier quand il aperçoit un mendiant. L’ayant observé pendant un moment, le prêtre réalise qu’il connaît cet homme. C’est un confrère du séminaire, qui avait été ordonné prêtre le même jour que lui. Et voilà que, maintenant, il mendie dans les rues !

Le prêtre américain, après s’être présenté et l’avoir salué, entend de la bouche du mendiant comment celui-ci avait perdu la foi et sa vocation. Une histoire qui le bouleverse.

Le lendemain, il assiste comme prévu à la messe privée du pape Jean Paul II, qu’il pourra saluer à la fin de la célébration comme à l’accoutumée. Arrivé devant le Saint-Père, il ressent le désir de lui demander de prier pour son ancien confrère de séminaire, aujourd’hui mendiant, et il décrit la situation au Souverain Pontife.

Il dîne avec Jean Paul II… avant d’entendre sa confession !

Dès le lendemain, il reçoit une invitation du Vatican pour un dîner privé avec le Pape, le priant d’amener avec lui le malheureux mendiant. Se précipitant à l’église où il l’avait rencontré, le prêtre américain lui fait part de l’invitation à dîner du Pape. Après avoir convaincu ce dernier, il l’amène à son lieu d’hébergement, lui propose des vêtements de rechange et un bon bain.

À la fin du dîner, le Pape demande au prêtre américain de le laisser seul avec le SDF et demande à celui-ci de bien vouloir entendre sa confession. Le mendiant, interloqué, bégaye qu’il n’est plus prêtre, ce à quoi le Pape rétorque : « Une fois ordonné, on est prêtre pour toujours ». « Mais je n’ai plus le droit d’exercer mon ministère sacerdotal », insiste le mendiant qui reçoit en réponse : « Je suis l’évêque de Rome, je peux arranger cela ».

Le prêtre-mendiant entend alors Jean Paul II en confession et, tout de suite après, demande à son tour au Pape d’entendre sa propre confession avant de s’effondrer en larmes sur l’épaule de Jean-Paul II. Ce dernier, lui ayant demandé dans quelle église il mendiait, le désignait sur le champs vicaire de cette même paroisse et lui confiait un ministère… auprès des mendiants !

Adapté de l’espagnol par Élisabeth de Lavigne

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]