Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Changer nos vies à la lumière de Laudato Si’

© Catholic Voices
Partager

En réponse au puissant message de François, Catholic Voices lance un appel à idées et projets pour mettre en pratique les leçons de ce texte dans nos vies, comme membres de l’Église et citoyens.

Notre appel rejoint celui lancé au Vatican par un rassemblement d’initiatives catholiques promouvant la justice sociale. Nous vous demandons des suggestions concrètes et des ressources pour changer de vie ! C’est un premier pas, petit mais généreux, pour répondre à Laudato Si’

Nous sommes à la recherche d’idées, de suggestions, de liens, de ressources – tout ce qui aille dans le sens de la conversion écologique que le Pape souhaite voir transformer nos mentalités, nos attitudes, nos habitudes, la manière dont nous vivons, dont nous agissons, dont nous prions. Ce que nous présentons dans la suite de l’article part du dernier chapitre de l’encyclique, "Éducation écologique et spiritualité". Nous lançons des pistes pour concrétiser ce programme. Si vous avez des réponses à ces questions, n’hésitez pas à contacter Catholic Voices directement, (en anglais ou en français !). Le but : réunir le plus d’idées possible dans un futur blog, et les partager via Twitter : #LaudatoSi et #IntegralEcology.

1. Un nouveau mode de vie (203-208)

(a) Comment réussir à résister à la spirale d’achats et de dépenses ? Avez-vous des bonnes habitudes, des réflexes à partager ? Si notre désir de consommation augmente lorsque nous sommes centrés et refermés sur nous-mêmes, comment réduire cet égocentrisme ?
(b) Mon attitude de consommateur a un impact sur le marché. "Un changement dans les styles de vie pourrait réussir à exercer une pression saine sur ceux qui détiennent le pouvoir politique, économique et social." Quand je fais des courses, quel genre de choix conscients puis-je poser, qui participent à construire un marché plus respectueux de l’environnement ? Y a-t-il des exemples pratiques qui aient déjà fait leurs preuves, pour vous ou pour d’autres ?

2. Éducation pour l’alliance entre l’humanité et l’environnement (209-215)

(a) Le pape François désire une éducation environnementale qui ait une dimension transcendante, "à partir de laquelle une éthique écologique acquiert son sens le plus profond". Pareille éducation doit prévoir le développement d’habitude et de vertus pour rendre possible "le don de soi dans un engagement écologique", à travers de petites actions de tous les jours : réduire notre consommation de plastique et papier, d’eau, ne pas cuisiner plus que ce dont nous avons besoin, utiliser les transports en commun, planter des arbres, éteindre les lumières, réutiliser au lieu de jeter. "Ces actions, affirme le Pape, répandent dans la société un bien qui produit toujours des fruits, parfois de façon invisible." Quelles habitudes quotidiennes recommanderiez-vous, à la lumière de ce qui précède ?
(b) Le Pape veut voir cette éducation écologique surtout dans les familles : apprendre à demander sans exiger, dire merci, demander pardon. Dans ces petits gestes de sincère courtoisie, il voit "une culture de la vie partagée et du respect pour ce qui nous entoure". Des idées ? 
(c) Il en va de même dans l’Église, dans les paroisses, les séminaires et autres. Le pape François veut voir une éducation "à une austérité responsable, à la contemplation reconnaissante du monde à la protection de la fragilité des pauvres et de l’environnement". Que pouvons-nous faire dans nos communautés paroissiales pour créer ces "vertus écologiques" ? 
(d) Le pape François nous appelle en particulier à nous arrêter pour contempler du beau, en guise de résistance au "paradigme utilitariste". Que puis-je admirer quotidiennement sans consommer ?

3. Conversion écologique (216-221)

(a) Le pape François nous invite une spiritualité écologique pour "alimenter notre passion de la protection du monde" et à une "profonde conversion intérieure", pour faire face à nos faiblesses, manquements, et avoir le désir de faire mieux. Tout cela doit être mis en action par des communautés, et non seulement des individus. Quel manquement, quels péchés, pouvons-nous repérer ?
(b) Comment ma communauté et moi-même pouvons-nous grandir dans la conscience que tout est don, de "ne pas être déconnectés des autres créatures, de former avec les autres êtres de l’univers une belle communion universelle" ? Comment trouver le temps de contempler les créatures, et le message qu’elles ont pour nous ? Comment, concrètement, apprendre de saint François d’Assise ? Avez-vous des ressources à recommander ?

4. La joie et la paix (222-227)

(a) L’objectif de cette spiritualité est de faire croître "une autre manière de comprendre la qualité de vie", qui soit "capable d’aider à apprécier profondément les choses sans être obsédé par la consommation". C’est apprendre la modération, à se contenter de peu, à prendre le temps d’apprécier les petites choses.
Une telle sobriété, dit le Pape, est libératrice, et notamment lorsqu’elle permet de cultiver d’autres sources de satisfaction dans la musique et l’art, le contact avec la nature, la prière, etc. Que puis-je faire pour développer cette sobriété et ce détachement de la spirale de consommation ? Pensons à toutes ces fois où l’on se sent poussé – intérieurement ou extérieurement – à dépenser frivolement. Comment résister ? Ai-je besoin de gérer en amont les cadeaux de Noël, d’anniversaire, et ce que les gens offrent aux fêtes ? Partagez vos expériences et vos idées. 
(b) Le Pape veut que nous passions du temps avec et dans la nature. "La nature est pleine de mots d’amour, mais comment pourrons-nous les écouter au milieu du bruit constant, de la distraction permanente et anxieuse, ou du culte de l’apparence ?" Des idées, surtout venant de ceux qui habitent dans les villes et ne voient pas beaucoup la verdure ?
(c) Le pape François suggère que nous essayions d’être présents aux gens, sans penser à l’après. En étant complètement présent à tout et à tous, Jésus "nous a montré le chemin pour surmonter l’anxiété maladive qui nous rend superficiels, agressifs et consommateurs effrénés". Première idée : bénir le repas. D’autres idées ?

5. L’amour civique et politique (228-232)

(a) Une écologie intégrale, dit le pape François, est aussi faite "de simples gestes quotidiens par lesquels nous rompons la logique de la violence, de l’exploitation, de l’égoïsme". Il cite sainte Thérèse de Lisieux et son invitation à pratiquer "la petite voie de l’amour" : ne pas passer à côté d’un mot gentil, d’un sourire, ou d’un geste qui sème la paix et l’amitié. Comment développer cette petite voie ?
(b) L’engagement politique et civique est aussi visé. "L’amour de la société nous pousse à penser aux grandes stratégies à même d’arrêter la dégradation de l’environnement." Quelle organisation, ou quel corps social agissant sur le gouvernement soutenir ? Quelle instance reflète le mieux cette écologie intégrale (qui lutte contre le contrôle démographique ou l’avortement, et appelle à réduire les énergies non renouvelables ?) ? Quels projets ou quelles instances recommander et soutenir avec de l’argent et du temps ?
(c) La société s’enrichit aussi, dit le Pape, par des actions collectives pour protéger et améliorer les espaces publics : une fontaine, une place, des lieux qui favorisent les relations humaines. Des exemples de votre ville, de vos villages ?

6. Les signes sacramentaux et le repos pour célébrer, la Trinité, etc. (233-246)

(a) La dernière section est un appel à la contemplation. "L’univers se déploie en Dieu, qui le remplit tout entier. Il y a donc une mystique dans une feuille, dans un chemin, dans la rosée, dans le visage du pauvre." Connaissez-vous de la poésie, de la littérature, des photos, qui aident à développer cette conscience ?
(b) Le Pape appelle à la contemplation de l’Eucharistie comme "une source de lumière et de motivation pour nos préoccupations concernant l’environnement et elle nous invite à être gardiens de toute la création". Le dimanche est un jour de purification de nos relations avec Dieu, avec nous-même, avec les autres, avec le monde. Il dit aussi qu’il est vital d’inclure dans notre travail "une dimension réceptive et gratuite, différente d’une simple inactivité". Que veut-il dire ? Pouvez-vous donner des exemples ?
(c) La fin du chapitre est une invitation à la contemplation consciente/éveillée du réseau de relations dans le monde, et notamment la structure trinitaire que saint François voyait dans chaque créature : "Les créatures tendent vers Dieu et c’est le propre de tout être vivant de tendre à son tour vers autre chose, de telle manière qu’au sein de l’Univers nous pouvons trouver d’innombrables relations constantes qui s’entrelacent secrètement". Y a-t-il des prières ou des méditations pour nous aider à développer cette conscience ?

Catholic Voices est un projet qui cherche à faire entendre des voix catholiques "sur la place publique". Mêlant formations, réflexions et média training, Catholic Voices est aujourd’hui présent dans une dizaine de pays. Merci de toutes les idées ou suggestions que vous nous enverrez pour répondre à l’invitation de Laudato Si’ ! Vous pouvez envoyer un mail à admin@catholicvoices.org.uk, en anglais ou en français, ou contacter Catholic Voices via les réseaux sociaux : sur Twitter @CatholicVoices et Facebook.

Copyright visuels : © Catholic Voices

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]